• ads
christian vanneste ITW

… avec Vanneste

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. interviews
10 septembre 2014
474 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

LGMT: Pourquoi des dirigeants tels Jean-François Copé qui se disent droite « décomplexée » ou Nadine Morano qui dit « partager les mêmes valeurs » que les électeurs FN vous ont condamné aussi durement ? Est-ce parce que vous avez touché un tabou ? Ou parce que ces dirigeants sont dans une stratégie politique ?

Christian VANNESTE: Il y a 2 types de partis politiques. Le premier correspond à des agences de placement électoral. Le mode de scrutin uninominal les favorise. L’UMP appartient à cette catégorie. Le second comprend les formations qui regroupent des militants autour de valeurs. Elles préfèrent l’élection proportionnelle. Une démocratie équilibrée et efficace marie les deux systèmes. Un grand parti rassemble des sensibilités structurées par des courants. Le PS fonctionne de cette manière. L’UMP n’y est jamais parvenue. Elle se contente de « placer » des pions choisis pour leur valeur relative dans un casting, après un séjour courtisan dans un cabinet, et en fonction de leur proximité par rapport aux « chefs » et à leurs réseaux. Le résultat est effarant : des élus, voire des ministres incompétents et même ignorants, dotés d’une expérience insuffisante et dénués de cohérence et de solidité idéologiques. J’ai toujours été passionné de culture. Copé m’a retiré le dossier sur les Droits d’auteur sur internet pour le confier à un jeune député qui révélera son homosexualité ensuite. Il n’est pas nécessaire d’insister sur la logique qui établit des liens entre telle ou telle orientation et le monde médiatique ou culturel. Mon divorce avec Copé ou Morano n’est pas idéologique. Sur la Burka ou la TVA sociale, j’ai précédé Copé. C’est leur absence d’idées ou de valeurs, mises en avant de manière superficielle pour des raisons tactiques ou d’opportunité, qui m’a mis en marge de ce parti jusqu’à rendre ma présence à l’Assemblée sans intérêt. Ils sont actuellement contre le mariage « homo » mais ils étaient surtout contre ceux qui étaient contre, comme moi, jusqu’à l’élection présidentielle parce que la crainte des médias sur ce sujet était trop forte. Leur position actuelle tient compte de la majorité des électeurs de droite et du centre afin de refaire leurs forces dans l’opposition. Une fois revenus au pouvoir, ils ne remettront pas en cause le « mariage » si la loi est votée. Ils ont déjà fait le coup avec le Pacs. Ils se moquent de tout cela. Seul compte le pouvoir. Le plus grave est leur niveau d’ignorance et d’incompétence. Ils m’ont privé d’investiture pour avoir rappelé une vérité historique qu’is ignoraient.

LGMT: La droitisation de l’UMP n’est-il qu’un leurre ? Je m’explique, parfois certains de leurs leaders font de la transgression verbale pour prouver que ceux-ci sont de droite mais dans le fond l’idéologie 1ère de l’UMP c’est d’être dans les pas de l’ancienne UDF.

Christian VANNESTE: Personnellement, je reste favorable au système électoral anglo-saxon qui conduit au bipartisme pour des raisons d’efficacité et de continuité de l’action politique, mais à deux conditions : a) que TOUTES les sensibilités de droite soient intègrées dans le parti et b) qu’il y ait un véritable débat interne. La droite la plus bête du monde, dirigée par des obédiences ou des lobbys plus que par des courants en est incapable. De ce point de vue l’UMP a dissous au profit du FN, voire d’un parti centriste les sensibilités réelles du gaullisme national, de la démocratie libérale et de la démocratie chrétienne. C’est un désastre.

LGMT: Même le Front national reprend les thèmes de la gauche (Etat tout puissant, social à outrance etc.) et fait du Georges Marchais années 70. Objectivement existe-t-il aujourd’hui une réelle droite en France ? Ou l’idéologie de gauche a tellement façonné les esprits dans notre pays qu’il est inévitable de faire du centre/gauche ?

Christian VANNESTE: L’évolution du FN est préoccupante. Ce parti appartenait à la seconde catégorie où il incarnait des valeurs nationales, conservatrices et libérales. Sa tendance à la démagogie actuelle lui fait quiter cette ligne au profit d’un socialisme économique et d’un « progressisme » sociétal même. La France a un besoin vital de réformes structurelles. L’ignorance économique monstrueuse des Français fait de notre pays l’un des plus socialistes du monde. La France, après 10 ans de « droite » est à 56% de dépenses publiques dans son PIB. La majorité des jeunes Français veut entrer dans la fonction publique. L’enseignement économique et 2 des principaux quotidiens nationaux participent à cette sous-information voire à cette désinformation qui avaient conduit à faire de « L’Horreur Economique » de Viviane Forrester, un livre qui était effectivement une horreur en raison de l’ignorance abyssale qui s’y déployait un succès de librairie. Mme Forrester, critique littéraire du Monde n’avait pas la moindre compétence sur le sujet.

LGMT: Pensez-vous que le mandat de Nicolas Sarkozy était réussi ? Et pour le coup pourquoi celui-ci a-t-il perdu ? Doit-on faire un droit d’inventaire des années Sarkozy comme le réclament certains à droite ?

Christian VANNESTE: Le bilan de Nicolas Sarkozy est triplement négatif. A) Il avait la possibilité de mener à bien des réformes structurelles : TVA sociale, Retraite à la suèdoise, suppression des 35h et de l’ISF, Justice des Mineurs, Code de la Nationalité, Suppression des Départements. Il a cru habile de se livrer à une gesticulation désordonnée de demi-mesures dont certaines sont déjà supprimées par la gauche. Sa réaction à la crise a été assez bonne : rétablissement de la situation des Banques, plan d’urgence et grand emprunt. La réforme universitaire est également une réussite relative. Pour le reste, les chiffres sont cruels : déficits, dette, chômage, délinquance violente, immigration, et une dépense publique augmentée ! B) Il a cru intelligent de pratiquer l’ouverture qui a renforcé chez les Français le sentiment qu’il y avait plus d’idées, plus de compétences, voire plus de valeurs à gauche qu’à droite. Le premier résistant fusillé est un officier de marine monarchiste, pas un colleur d’affiches communiste à une époque où le PC ne résistait pas. C) Il a pratiqué un casting ministériel qui a mis en place un certain nombre de « responsables » politiques qui n’ont vraiment pas le niveau requis.

LGMT: Comment jugez-vous les premiers mois de François Hollande ? Pensez-vous que la courbe du chômage sera inversée ?

Christian VANNESTE: F.Hollandecorresond assez bien aux politiciens français, notamment issus de l’ENA et passés par les cabinets : un goût sans frein pour le pouvoir, une grande aptitude manoeuvrière associés à une totale incompétence sur de nombreux sujets et à un cynisme encore plus total sur les valeurs. C’est donc quelqu’un qui a d’évidentes dispositions pour faire descendre encore notre pays de quelques marches, parce que les mesures économiques seront insuffisantes, même si elles diffèrent des propositions absurdes du programme, et qu’en revanche il n’hésitera pas à fragiliser davantage les valeurs de la famille et de la nation. Les fautes économiques se payent vite. Les fautes sur l’organisation de la société en plusieurs générations. Après moi, le déluge!

LGMT: Vous venez de prendre la tête du RPF. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce parti (idéologie, nombre d’adhérents, objectifs etc.) ?

Christian VANNESTE : Enfin, le Rassemblement Pour la France est clairement un parti fondé sur des valeurs plus que sur des ambitions. Son sigle est une référence gaulliste, c’est-à-dire une affirmation de la primauté de l’intérêt de la Nation, dans le respect des valeurs humanistes. Le RPF veut la réalisation d’une véritable solidarité européenne des nations. Il refuse l’Europe technocratique actuelle qui dilue totalement l’identité de notre continent. Le RPF est libéral par pragmatisme en économie. Il est conservateur des valeurs qui fondent la société et sa continuité, la Famille, en particulier. Il souhaite en revanche des réformes structurelles fortes pour adapter notre pays aux exigences de la compétition internationale et pour favoriser le plein-emploi : retraites, fiscalité, organisation territoriale etc…

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
      Serge Federbush, Blogueur http://www.delanopolis.fr/
      Partager sur Facebook Twitter Google + Très intéressantes révélations dans Capital de ce jour : le Contrôleur financier du ministèr...
      Eric Baumgartner Chef d'entreprise,
      Partager sur Facebook Twitter Google + Il existe plusieurs méthodes pour dresser le bilan de l’action d’un gouvernement, et celle q...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer