• ads
najat

Le mari de Najat Vallaud Belkacem bientôt parachuté Secrétaire Général Adjoint de l’Elysée ?

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Politique
31 octobre 2014
18209 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Ah la méritocratie socialiste… Toute une histoire !

La courbe du chômage ne s’inverse toujours pas pour les français, mais fort heureusement il n’en est pas de même pour les proches des membres du Gouvernement et de la majorité, qui eux ne semblent pas connaître vos difficultés et craintes !

Tant mieux pour eux… C’est moins sympa pour nous…

Dans le registre de « la République des copains d’abord », il y a un petit nouveau qui pourrait prochainement venir s’ajouter sur la désormais très longue liste de ceux qui, par le plus grand des hasards, se sont retrouvés propulsés à un poste sympathique, avec comme point commun d’être des proches du Chef de l’Etat ou de l’entourage du Chef de l’Etat.

Méritocratie… Amitocratie ; chacun en pensera ce qu’il veut !

Nicolas Revel, actuel Secrétaire Général Adjoint de l’Elysée viendrait d’être proposé par Michel Sapin et Marisol Touraine au poste de directeur général de la C.N.A.M. La classe ! Bravo !

Libération, quotidien en difficulté à la recherche d’un « riche con » qui lui permettrait de survivre, après avoir assuré la propagande socialiste pendant les interminables mois de campagne de François Hollande, croit savoir que celui qui remplacerait Nicolas Revel serait Boris Vallaud, époux de l’ex porte-parole du Gouvernement, ex-Ministre du Droit des Femmes et actuelle Ministre de l’Education, Najat Vallaud Belkacem.

Rien que ça !

Boris Vallaud est également l’ex Directeur de cabinet d’Arnaud Montebourg, dont il est par ailleurs un proche depuis de nombreuses années et dont tout le monde se souvient qu’il a été débarqué avec fracas et à la surprise générale au mois d’août dernier.

Le marché de l’emploi est-il à ce point difficile en ce moment pour que M. Vallaud, qu’il en arrive à accepter d’être parachuté à l’Elysée dans l’entourage des très proches du Chef de l’Etat après avoir pourtant suivi Montebourg durant de nombreuses années ? Dure la crise !

De là à penser qu’il ne s’agit que d’une récompense du Président de la République à l’égard de sa Ministre de l’Education qui a dû assumer et justifier durant de longs mois une politique désastreuse, en ayant été porte—parole du Gouvernement, il n’y a qu’un pas. Que je me refuse à franchir bien évidemment !

Ah la méritocratie versus socialiste…

Vous m’en direz des nouvelles !

  • Commentaires

    Commentaires