• ads
vois rien

Les 7 tabous qui empêchent la France d’avancer !

De Fernand Chaput, Juriste
. Economie
11 novembre 2014
3153 Vues
Fernand Chaput Juriste
Fernand Chaput
Juriste

LE GLAS DES SEPT TABOUS DU PRESIDENT vient de sonner, juste au moment, où toutes les euphories s’émoussent, d’une victoire longuement annoncée, par une presse, qui lui fabriqua, faussement un statut de président, un an avant le 6 mai 2012! Winston Churchill m’inspire, toujours autant de respect, il avait pour doctrine: être capable de dire à l’avance, ce qui se passera demain, la semaine prochaine, les mois prochains, l’année prochaine, mais de surcroît être aussi, capable d’expliquer pourquoi rien de de tout cela, ne s’est produit, c’est tout simplement de la politique.

Revenons un petit peu aux tabous qui sont les apanages du parti socialiste Français.

(1) EMPLOIS PUBLICS, lesquels supprimer ? Alors-même, qu’il doit se créer 65.000 postes de fonctionnaires : Coûts 5,2 Md€ en année pleine, sans compter 150.000 emplois jeunes, 500.000 emplois d’avenir ? Dont on ne mesura encore les effets pervers. « L’IGF, insiste sur la maîtrise des dépenses, la suppression obligatoire, de 30 000 postes par an dans la fonction publique d’état, le gel des salaires et des progressions de carrières, diminution obligatoire des retraites de fonctionnaires, suppressions ou diminutions des primes des fonctionnaires A et B, économies envisageables: 2 Md€, en année pleine.»

(2) DEPENSES SOCIALES : Surtout ne pas en parler, pour plus de 35% de notre PIB, la sécurité sociale reste un gouffre. (16,2 milliards d’euros de dette fin 2011) ce que n’ignorait point François Hollande, qui vient pourtant, d’abaisser à 60 ans l’âge de départ à la retraite pour les travailleurs ayant 41 ans de cotisations?

Bah ! Les entreprises paieront, les retraités aussi, les salariés également, coût annuel, d’une mesure imbécile avec les complémentaires 5 milliards d’euros par an! Hôpitaux 25 Md€ de dettes, hors RTT 850 millions d’euros, restant à pourvoir, pour les stupidités des 35 heures?

(3) TRANSITION ENERGETIQUE: La Facture «2,2 Md€ de surcoût annuel pour 2012 », (3 Md€) les années suivantes, allons-y joyeusement, le contribuable paiera l’addition.

(4) IMPOTS Les classes moyennes aussi, 2012 : 11,8 milliards d’euros frappant les ménages, dont 4,5 milliards d’euros en suppressions des heures supplémentaires.

(5) COMPETITIVITE des entreprises: Pour la suppression de la TVA anti délocalisation les entreprises vont avoir une augmentation de cotisations, de 13 milliards d’euros à acquitter, plus les additions de nouvelles charges, retraites, dividendes, stocks- options etc. le cout en sera rude, le choc fiscal sera de 45,7 milliards d’euros, soit à elles seules 2,25 % du PIB qu’elles devront supporter, contre une capacité de 3,7% de leur valeur ajoutée, ou bien 14,4 % de leurs marges brutes !! Il ne fait pas entreprendre, lorsque ce sont des socialistes qui nous dirigent. Certes aucuns de ceux, qui sont au pouvoir, n’ont travaillé une seule heure en entreprise??? (900) Ce sont les usines fermées en France sur trois ans.

(6) DETTE PUBLIQUE, vous n’avez pas tout vu : 100 milliards d’euros, c’est ce dont l’état a besoin pour revenir à l’équilibre budgétaire en 2017 !! La poursuite des plans HOLLANDE, nous conduirait à des taux d’endettement public astronomiques : 130% du PIB en 2020. 200% en 2030 etc. NB. Les hausses d’impôts préconisées par le gouvernement ne représenteront que 50 % des besoins, il faut trouver avant 2017 : 50 milliards d’euros ? Comment ! Nul ne le sait encore.

(7) CROISSANCE Le Mythe de l’Allemagne paiera ? Dixit François Hollande, puisque la zone euro est en récession, il faut injecter 120-150-200 milliards d’euros pour redonner un coup de fouet à l’économie du Vieux Continent, hélas cette formule correspond à devoir faire payer à l’Allemagne seule, plus des 30% de la facture ? Pourquoi, si ce n’est, avoir bien mieux que nous gérée sa propre nation ! 500 milliards d’euros, c’est le sauvetage de la Grèce. 100 milliards d’euros les plans aux Espagnols, qui demain? VOICI, le Casse-tête dévolue en résolutions à François HOLLANDE.

ADIEU LES INCANTATIONS ? Revenons aux réalités économiques. Avec les RTT, la retraite à 60 ans, 500 ou bien 250. 000 emplois d’avenir, 65.000 fonctionnaires supplémentaires ? La France peut s’enorgueillir de dépasser désormais de 8 points de PIB, la moyenne de la dépense publique des autres pays de la Zone Euros. Le secteur productif Français est déjà à genoux, ce coup terrible que le PS lui portera, peut lui être fatal, à la plus grande joie, de ceux qui réclament par ailleurs des emplois.

 

  • Commentaires

    Commentaires