• ads
-

Education nationale : Mme Belkacem ca suffit la politique de l’enfant roi !

De Madi Seydi, Consultante en communication blogueuse
. Société
24 novembre 2014
2920 Vues
Madi Seydi Consultante en communication blogueuse
Madi Seydi
Consultante en communication blogueuse

Que n’ai-je pas entendu de la part des socialistes pour justifier leur réforme des rythmes scolaires ?

Présentée en grandes pompes comme la recette miracle pour répondre à tous les maux de notre système éducatif, devenu contre-productif, car mué en « machine à produire des cancres ». De son efficacité, à sa cohérence en passant par son rôle social, tout sera réglé avec cette nouvelle réforme nous dit-on.

Derrière le mirage la réalité

Le passage à la semaine des 4 jours permettrait à nos enfants de mieux apprendre et surtout de bénéficier d’activités périscolaires de meilleure qualité selon Najat Vallaud Belkacem qui a porté cette réforme. Naturellement toutes ces âmes bienveillantes et bien pensantes n’ont pour préoccupation que le bien-être de l’enfant. C’est ainsi que même « la fatigue saine » pour reprendre celle qui eût l’ambition d’être la 1ère des socialistes, a perdu son caractère de sainteté.

La réalité est toute autre, il s’agit de masquer des décennies d’échecs de politiques éducatives. Sous prétexte de vouloir s’aligner sur ses homologues de l’OCDE, le gouvernement socialiste, nous démontre son manque d’imagination à y remédier. Comme si travailler moins était un gage de réussite.

Qu’est donc devenue cette France qui jadis était des précurseurs ? Se contenterait-elle d’une position de « suiveur » ? Comme un roi qui arrive au trône par accident, le gouvernement socialiste semble avoir omis un des préceptes même de l’action politique : « la réflexion précède à l’action ». C’est t-on posé la question de savoir si les réalités françaises étaient celles des pays scandinaves, chantre de la réussite et du progressisme sociétal tant voulu par les socialistes? Cette nouvelle réforme n’accentuerait-elle pas les disparités sociales, lutte pourtant érigée comme fer de lance de la politique socialiste ? Ce sont autant d’interrogations que les porteurs de cette réforme auraient du se poser avant sa mise en œuvre ! Mais non,  la gauche bien-pensante préfère combler son vide intellectuel par des expérimentations de politiques ici et là, dont la seule raison d’être est leur position idéologique. Encore faut-il avoir pris en compte la réalité d’un marché du travail français qui reste l’un des plus contraignants d’Europe.

Une réforme qui exclut le petit peuple

Hormis une poignée de privilégiés n’ayant nul besoin de travailler, ceux pouvant s’offrir les services d’une nounou ou encore les chômeurs, qui peut récupérer son enfant à l’école à 15h45 ? On me répondra qu’il y a de superbes activités périscolaires après 15h45. Saut à l’élastique, perles, jeux de société…Quelle originalité !

Enfin, l’argument ultime des défenseurs de cette réforme est qu’elle est un rempart à la fatigue de l’enfant. Nous aurons tout entendu ! Des enfants fatigués n’est-ce pas dans la nature des choses ? En plus de produire des cancres, l’éducation nationale voudrait produire des fainéants. Ou est-il passé le temps où nos petits écoliers ne rendaient à l’école à pieds après une marche de 30 bonnes minutes sans piper mot? Maltraitance ! S’égosilleraient certains, archaïque m’affubleraient d’autres. Néanmoins dans notre société en pleine crise d’identité, les repères disparaissent et laissent place à une société permissive ou tout marqueur d’autorité ou de « normalité » s’estompe au profit d’une société de l’enfant est roi. Il faudrait presque le récompenser pour le moindre effort. La réforme des rythmes scolaires s’inscrit comme un maillon de cette société.

 

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Marc Rameaux Essayiste, http://le-troisieme-homme.blogspot.fr/
      Partager sur Facebook Twitter Google + Par ce titre, il ne s’agit pas de dénier tout talent à l’homme qui vient de se faire élire p...
      Paul Fortune, paulfortune1975.wordpress.com/
      Partager sur Facebook Twitter Google + La catastrophe s’est déroulée comme prévue, avec la force d’un châtiment biblique. Le cyclon...
      Le Nonce Blogueur lenonce.org,
      Partager sur Facebook Twitter Google + Dans cette vente perpétuelle du produit Macron par nos merdiques médias, voilà que sort le l...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer