• ads
najat93400

La réforme des collèges de Najat Belkhacem vise à détruire l’héritage culturel français

De Chaviro, Blogueur www.liberte-equité-fraternite
. Société
21 avril 2015
1146 Vues
Chaviro Blogueur politique
Chaviro
Blogueur www.liberte-equité-fraternite

Najat Vallaud-Belkacem aime le nivellement par le bas. Non elle n’est pas comme nous, elle ne se nourrit pas de la grandeur de la France ou de la force créatrice de nos écrivains et des compositeurs européens, elle assassine les générations futures. Cette femme, conseillère du Roi du Maroc, vomit la France et la grandeur européenne. Elle respecterait son pays qu’elle conduirait une autre politique de l’éducation, ce n’est pas un pamphlet gratuit, c’est elle qui doit en payer le prix parce qu’elle sacrifie nos enfants.

Elle urine voluptueusement sur la tombe de Jules Ferry en opposant à l’éducation républicaine de qualité pour tous, l’éducation low cost et la propagande socialiste destructrice de l’identité nationale pour tous.

Jules Ferry peut être critiqué pour son appartenance à la Franc Maçonnerie, mais jamais cette obédience n’a détruit l’éducation du plus grand nombre comme cette dame apatride ose le faire.

Non contente de participer à un gouvernement qui ruine la Nation, elle s’emploie à ce que notre pays ne puisse jamais se relever, en assassinant l’éducation nationale qui n’avait pourtant pas besoin de cette fronde ultime.

Ses assauts sont violents et ne font que confirmer la haine qu’elle voue à notre pays. Les derniers en date, tendent à interdire les classes bilingues, parce qu’elles représenteraient un élitisme inacceptable des classes moyennes qui ont pourtant conscience que leur progéniture ne pourra s’en sortir qu’en parlant 2 ou 3 langues européennes, face (sic) à ceux qui ne sont même pas capables d’aligner deux mots en français.

Cette jeune négationniste de la culture européenne, dont la majesté et l’influence sur le monde entier la dépassent visiblement, veut construire une France sans âme et sans histoire pour les générations futures.

Un petit roitelet normand sans réel pouvoir et dépassé par les évènements, épaulé par un vizir catalan sans talent, arrosent cette jeune pousse de leur semence dangereusement apatride, en lui apportant la jouissance explosive de sa participation active à notre misère nationale.

La jeune femme bénéficie d’un blanc-seing pour détruire l’enseignement, et ne s’en prive pas.

Les enfants résidants en France lui appartiennent, c’est du moins ce qu’elle croit, et plutôt que d’élever les gamins de l’immigration vers la connaissance, elle s’emploie à abaisser le niveau pour que les derniers arrivants puissent suivre une scolarité française.

Mme Le Ministre, pourquoi ne mettez-vous pas en place des classes textos, option SMS, avec formation de dactylographie sur écran 5 pouces, aboutissant à Bac A comme analphabète ? L’étude de nos œuvres littéraires se limiterait au déchiffrage des titres, et il faudrait les études supérieures pour analyser la quatrième de couverture. Les éditeurs baisseraient considérablement leurs frais d’impression, et les écrivains renforceraient leur productivité.

Les mémoires d’Outre-tombe de Chateaubriand en 50 pages, l’œuvre de Proudhon en une quarantaine de page, 14 pages pour les romans de Dostoïevski, et votre collègue de la culture pourrait briller avec une quinzaine de pages de Modiano.

Vous avez l’esprit de synthèse, c’est le moins que l’on puisse dire.

Vous préparez peut-être un livre pour exprimer votre combat et votre noir dessein pour nos enfants ? Ne vous cassez pas trop la tête, 2 pages suffisent.

L’œuvre devient hors d’œuvre, et se déguste lors d’un gentil pince-fesses élyséen, le contenu devient le contenant, l’étiquette devient le grand cru, les apparences deviennent finalement trompeuses, et les témoignages des vies entières de nos écrivains se trouvent aspirés, entre deux tranches de pain de mie, dans le torrent terne et sec de vos déglutitions inconsistantes.

Vous n’avez pas conscience de « l’être français », qui amène chacun de nous à admirer l’homosexuel Baudelaire, écrivain et poète de talent tout en vomissant votre lobby LGBT et de préférer Oscar Wilde (puisque vous voulez nous interdire l’anglais), à votre ami bouche trous Pierre Bergé qui rêve de d’utiliser le ventre des femmes comme la matrice de l’impossible parenté.

Madame le Ministre, laissez nos enfants tranquilles, leave them alone cela nous fera le plus grand bien.

  • Commentaires

    Commentaires