• ads
frontières françaises

Immigration clandestine : l’Europe mérite le retour des frontières face aux menaces à sa civilisation

De Douglas Potier, Conseiller municipal
. Politique
17 août 2015
420 Vues
Douglas Potier Conseiller municipal
Douglas Potier
Conseiller municipal

Immigration clandestine : l’Europe mérite l’Etat. Jamais jusqu’alors n’a été plus solidement ancrée dans les esprits occidentaux cette peur ineffable car instinctive, l’inquiétude qui naît de l’impuissance à lutter efficacement face aux menaces à sa civilisation. Les évènements de ces dernières années l’ont laissée progressivement s’immiscer dans l’inconscient collectif. La montée de l’extrême droite à travers l’Europe ne peut s’expliquer uniquement par les difficultés des politiques à lutter contre la crise sociale qui secoue nos sociétés, ni par l’impression de corruption généralisée des élites économiques et politiques, mais bien par la sensation de délitement de notre culture, de nos valeurs, de notre mode de vie.

Comment ne pas comprendre que l’explosion d’une immigration incontrôlée, et plus encore le rejet total de la notion de frontière, est à l’origine des tensions qui sapent aujourd’hui la société française ? Comment ne pas voir que l’attitude détestable de nos élites et leur refus de ce constat pourtant flagrant et éternellement au cœur de nos grands débats publics révulse « l’homme de la rue » qui, lui, voit que son pays change à toute vitesse.

L’incapacité absolue du gouvernement à trouver une solution durable et efficace à la crise que connaît Calais révèle au grand jour la mort de l’Etat au sens original du terme, en tant qu’entité exerçant sa souveraineté sur un territoire limité. Quoi de plus central que la notion de frontière à l’Etat, notion sans laquelle ce dernier n’aurait pas même d’existence propre ? L’abandon par nos élites de celle-ci depuis quarante ans constitue le point de départ de cette crise identitaire qui frappe notre civilisation. L’espace Schengen dans sa forme actuelle, miné par la vulnérabilité des littoraux européens, et l’affaiblissement conjoint des Etats dans le processus de construction européenne ont achevé cette grande entreprise de destruction de la frontière comme limite protectrice menée par l’alliance objective du grand capital et du marxisme, le premier dans l’intérêt du marché-roi, le second au service d’un humanisme internationaliste dévoyé. Ce grand bouleversement est à l’origine même de nombreuses difficultés bien connues des élus locaux, notamment en banlieue, où ceux-ci doivent faire face à un débordement sans précédent des écoles, des offices HLM et des services sociaux. Evidemment, les populations immigrées en question sont elles-mêmes les premières victimes de cette débandade organisée. En effet, après un périple les exposant à tous les risques, beaucoup subissent l’exclusion et la pauvreté pour prix de la désillusion. Un cycle dramatique qui conduit certains jusqu’au communautarisme dont se nourrissent l’islamisme et le terrorisme.

Dans les années à venir, et plus encore que jamais, l’Etat sera au cœur des grands enjeux européens. Les tensions toujours vives au Moyen-Orient ou en Afrique, la montée de l’intolérance et des extrémismes politiques ou religieux, les conséquences du réchauffement climatique, la mondialisation libérale et l’incroyable croissance démographique de notre siècle vont accentuer dramatiquement les flux migratoires. Nous devrons alors trancher : le contrôle enfin ferme de nos frontières à l’échelle européenne pour une immigration choisie et adaptée à nos besoins économiques et démographiques ; ou bien la lente agonie de l’Etat, humilié et vidé de tout sens, ouvert aux quatre vents. A l’heure où l’avenir de la communauté européenne est remis en question de parts et d’autres, notre continent a plus que jamais besoin d’autorité et de responsabilité.

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Marc Rameaux Essayiste, http://le-troisieme-homme.blogspot.fr/
      Partager sur Facebook Twitter Google + Par ce titre, il ne s’agit pas de dénier tout talent à l’homme qui vient de se faire élire p...
      Paul Fortune, paulfortune1975.wordpress.com/
      Partager sur Facebook Twitter Google + La catastrophe s’est déroulée comme prévue, avec la force d’un châtiment biblique. Le cyclon...
      Le Nonce Blogueur lenonce.org,
      Partager sur Facebook Twitter Google + Dans cette vente perpétuelle du produit Macron par nos merdiques médias, voilà que sort le l...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer