• ads
not amalgame

Djihadiste abattu par la police à Paris : «Il a crié Allah Akbar» et possédait une ceinture d’explosifs

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Société
7 janvier 2016
355 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Visiblement cela ne s’arrêtera jamais. La France est engluée dans le terrorisme, elle est une des premières victimes de ces actes et continuera à l’être.

Ainsi, aujourd’hui 7 janvier 2016, si notre police nationale, que pourtant nos élites mondialisées aiment à brocarder chaque jour, n’avait pas réagi peut-être encore nous aurions assisté à un carnage et des morts de Français innocents. Un terroriste fanatisée par l’orientalisme et l’anti-France muni d’une ceinture d’explosifs a attaqué des policiers aux cris de « Allah Akbar ».

Valls a raison, il faut s’habituer à vivre avec le terrorisme. La France n’en est pas sortis, elle n’en sortira jamais. D’abord parce que les mesurettes prisent par le législateur sont insuffisantes et ne touchent à aucun moment ces gens inscris dans ce fameux fichier S. Ensuite parce que tant que nous accepterons l’immigration massive en France et que nous continuerons de naturaliser tous ces gens détestant notre pays, nous aurons tous ces problèmes. Il faut à un moment le dire et arrêter de se cacher derrière les idéologies destructrices de l’antiracisme.

Aujourd’hui en France tel les USA, nous avons dans chaque cité des criminels possédant armes de guerre et dont la seule envie et le seul but est de les utiliser contre des victimes innocentes.

L’impunité que permet notre société par le biais de l’idéologie néfaste que soutiennent nos élites mondialisées, fait que de plus en plus de voyous n’hésitent plus à s’armer afin d’en découdre avec tout ce qui est pour eux symbole de notre pays.

La haine de la France est élevée par nos gouvernants en religion d’Etat vers les populations influençables des banlieues qui prennent cela pour argent comptant.

Chaque année 100 000 peines de prison ne sont pas effectuées, donc 100 000 criminels sont en libertés prêts à continuer leurs méfaits.

Ceux qui sont en prisons, y restent de moins en moins longtemps sous prétexte de désengorger les prisons. Madame Taubira nous expliquant chaque jour que la prison n’est pas la solution. Madame Taubira va encore alléger l’ordonnance 45 qui régit la délinquance des mineurs afin que tous ces futurs criminels puissent ressortir le plus vite possible. Même si je tiens à préciser que c’est l’ensemble de notre vision face à la criminalité qui est coupable soit tous les gouvernements et président de la République depuis 40 ans qu’ils soient de droite comme de gauche.

Notre pays est en guerre et cette guerre est intérieure. Mais cette guerre elle est la conséquence des lâchetés du législateur qui ne veut plus sanctionner, qui prône le laisser-aller, qui fait passer les bourreaux pour des victimes, qui ouvre ses frontières en grand et importe les criminels par wagons. J’ai bien peur que ces attentats en connaissent encore bien d’autres. Mais aujourd’hui c’est à nos gouvernants qu’ils soient de gauche comme de droite de se regarder dans la glace, car c’est eux qui sont responsable de cette guerre.

Source Le Parisien

 

  • Commentaires

    Commentaires