• ads
soutenons les familles

Nouvel attentat à Saint-Etienne-du-Rouvray : la Gauche laisse les Français crever !

De Virginie Vota Chargée de mission,
. Société
26 juillet 2016
257 Vues
Virginie Vota Chargée de mission
Virginie Vota Chargée de mission

Le lieu est on ne peut plus symbolique : une église catholique, à Saint-Etienne-du-Rouvray près de Rouen. Notre religion, notre héritage spirituel, notre civilisation. Croyants ou non, tous les Français se sentent concernés, corps et âme. En 2015, deux attentats avaient été déjoués contre l’église de Villejuif et la basilique du Sacré-Cœur.

Avec leurs gros titres écarlates, les médias appâtent le lecteur avec leurs « direct/live ». Comme le remarque cyniquement un commentateur du Figaro, « rendez-vous pour l’attaque islamique du jour ». La routine : 1984, 2016 Convertissant la réalité des faits en langage bien-pensant-sans-amalgame, la Presse renomme les terroristes en « forcenés ». Le prêtre aurait été « tué » (et non pas « égorgé »). Valls exprime son »horreur », Hollande se dit « choqué », et le Vatican condamne « meurtre barbare ». La franchise devient malséante, on lui préfère les atermoiements.

Dans les commentaires, en revanche, quel que soit l’orientation politique du journal, le peuple n’est plus dupe : il invective l’ataxie de la Gauche, s’insurge devant l’absurdité des termes, réclame de véritables mesures et non pas des mots vides de sens.

Quelles furent les actions de nos élites pour nous protéger ? Si l’on résume, « lutter contre le terrorisme » a consisté à créer 10.900 emplois, promulguer quatre lois et expulser 80 personnes en 4 ans… tout en pratiquant une politique qui accueille chaque année 290 000 « futur Montaigne », construisant des mosquées géantes (Goussainville, Nice, Bordeaux, Bron, etc.), enseignant l’arabe au CP, privilégiant la contrainte pénale, etc. (liste non exhaustive). En effet, « aucun gouvernement n’a fait autant jusqu’à présent » [1].

Agissaient-ils en connaissance de cause ?

En septembre 2015, Valeurs Actuelles annonçait que « l’Etat islamique aurait réussi à infiltrer plus de 4 000 combattants en Europe parmi les 340 000 migrants clandestins arrivés depuis janvier. » [2]

Alors que la France était déjà submergée par des arrivées massives, Cambadélis apportait notre soutient à la Grèce, en accueillant chaque mois 400 migrants supplémentaires : or, l’île de Lesbos est devenue un nid à djihadistes. Les autorisés n’arrivent même plus à les identifier. Un policier confessait déjà son impuissance, en novembre 2015 : « Ils sont si nombreux, nous avons besoin de plus d’hommes. Ce n’est pas seulement notre problème, c’est celui de toute l’Europe » [3]

En janvier 2016, après la découverte des 1200 viols ou agressions sexuelles commis par des migrants en Allemagne, un média Suisse révélait que les réfugiés musulmans avaient reçu l’ordre d’attaquer et de molester « la femme blanche partout en Europe ».  [4]

Ce n’est pas tout ! En mai 2016, la Commission européenne a ordonné aux Etats membres et au Parlement européen d’exempter de visa les 75 millions de ressortissants turcs souhaitant séjourner 90 jours maximum dans les pays de l’espace Schengen. Combien de potentiels terroristes se fondent dans la foule de réfugiés Syriens qui passent la frontière jusqu’à la Turquie ? Autant chercher une aiguille dans une botte de foin.

Les « migrants » sont le Cheval de Troie de l’État islamique. Même les Services Secrets Américains, ISIS, le claironnent.

isis-eu-trojan-horse-630x479

 

Impossible de penser que nos politiciens professionnels ignoraient ces faits : leur politique est donc criminelle pour les Français. Quand vont-ils répondre de leurs responsabilités ?

Les frontières ouvertes, gisent, béantes, presque inexistantes. Plus de 5 000 réfugiés ont (encore) été secourus vendredi dernier en Méditerranéenne, au large des côtes italiennes. Une centaine d’individus fichés S considérés comme « terroristes potentiels » vaquent à leurs occupations en toute liberté en France. Migrants, fraudeurs, sans-papiers et autres Français administratifs perçoivent logements et aides sociales payées par la société, tandis que nos SDF crèvent dans la rue et que 25 % de la jeunesse se retrouve au chômage ! « L’Etat décadent a désappris de faire la guerre, la paix, la police, et de rendre la justice », écrivait Charles Maurras en 1948.

Ainsi, la Gauche abjecte et inique autorise le massacre de son peuple par des « barbares », lui assène qu’il devra « vivre avec », et autorise même des manifestations haineuses telles que « Black Lives Matter » à Paris ce samedi 23 juillet, au cours de laquelle des intervenants vomissent sans vergogne, publiquement, sur leur pays d’accueil [5].

Que ces tristes constatations nous rappellent plus que jamais la nécessité d’agir et d’en finir avec l’abjecte République des Lumières. Concluons par cette exhortation de Marion Maréchal-Le Pen publiée aujourd’hui sur son compte Facebook : « Ils tuent nos enfants, assassinent nos policiers et égorgent nos prêtres. Réveillez-vous ! »

SOURCES & NOTES :

[1] Marianne, « Nice : la réponse de Valls et Cazeneuve aux critiques de Sarkozy », du 18 juillet 2016 : http://www.marianne.net/nice-reponse-valls-cazeneuve-aux-critiques-sarkozy-100244554.html

[2] Valeurs Actuelles, « 4 000 terroristes parmi les migrants accueillis en Europe ? », du 08 septembre 2015 : http://www.valeursactuelles.com/monde/4-000-terroristes-parmi-les-migrants-accueillis-en-europe-55385

[3] France Info, « Grèce : détecter les djihadistes parmi les réfugiés, une mission impossible ? », 23 novembre 2016 :  http://www.franceinfo.fr/actu/europe/article/grece-detecter-les-djihadistes-parmi-les-refugies-une-mission-impossible-747083

[4] Les Observateurs, « L’ordre aux réfugiés musulmans d’attaquer les femmes blanches partout en Europe aurait été donné », 12 janvier 2016 : http://lesobservateurs.ch/2016/01/12/lordre-aux-refugies-musulmans-dattaquer-femmes-blanches-partout-europe-aurait-ete-donne/

[5] Reportage d’Independenza Web TV, samedi 23 juillet 2016 :  https://www.youtube.com/watch?v=Kk4OZB2tbPQ

  • Commentaires

    Commentaires