• ads
incendie-camp-de-calais

En quittant la jungle de Calais, les migrants ont incendié le camp et caillassé les pompiers venus l’éteindre

De Adrien Abauzit, Ecrivain Juriste
. Société
28 octobre 2016
136 Vues
Adrien Abauzit Ecrivain Juriste
Adrien Abauzit
Ecrivain Juriste

Bien que notre régime ne soit ni dictatorial ni liberticide, nous vivons de toute évidence dans un monde totalitaire. Pourquoi ? Parce qu’à l’instar de la situation en URSS, le « citoyen » français est sommé de se rallier à l’idéologie du parti ; idéologie qui est matraquée quoi qu’il arrive par le pouvoir, quelque puissent être les circonstances.

L’inconvénient, c’est qu’en France, depuis maintenant plusieurs décennies, la parole n’est pas libre, puisque celui qui a le malheur de trop s’éloigner de l’idéologie du parti est frappé, d’une façon ou d’une autre, d’ostracisme.

Le positif, c’est que lorsque le réel s’éloigne trop de l’idéologie du parti, nous assistons alors à des scènes hautement comiques.

Le dernier exemple en date nous a été donné, calmement, presque le sourire aux lèvres, par Madame la préfète, Fabienne Buccio.

Le pouvoir sait que beaucoup de Français sont terrorisés par les migrants, qui pour un certain nombre sont hors de contrôle.

Ainsi, lorsque, suite à l’évacuation de la « jungle » par les futurs Montaigne, ces derniers déclenchent le plus grand incendie en zone urbaine que la France ait jamais connu en temps de paix ; lorsque des images, qui peut-être doivent nous évoquer notre avenir, nous montrent d’immenses champs de flammes, on raconte aux braves « citoyens » qu’il ne s’agit ni d’un acte d’hostilité, ni d’une représaille contre la France, ni de l’expression d’un ressentiment, ni d’un message de terreur, ni d’un avertissement, mais d’une simple « tradition de la population migrante », qui consisterait à détruire son habitat avant de partir, afin de « nettoyer les lieux ».

L’argumentation est parfaitement crédible. Qui n’a jamais songé à nettoyer son logement en déclenchant un incendie à l’aide de bombonnes de gaz ?

Petite question néanmoins Madame la Préfète. Le caillassage des pompiers venus éteindre l’incendie faisait-il aussi partie des traditions des populations migrantes ?

Plus sérieusement, il apparaît qu’une énième fois, les Français sont pris pour des imbéciles par la nomenclature républicaine. Plutôt que de leur dire la vérité sur les dangers qui les attendent, on préfère tenter de les endormir avec des histoires à dormir debout totalement grotesques.

Le démantèlement de la jungle est une excellente nouvelle. Pour les calaisiens d’abord, qui vont pouvoir restaurer l’image de leur ville et vivre plus tranquillement. Et pour la cause française ensuite, car la « dissémination » des migrants à travers la France ne manquera d’ouvrir les yeux à quelques tartuffes lobotomisés par le politiquement correct.

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Paul Le Réactionnaire, Blogueur et Youtubeur politique
      Partager sur Facebook Twitter Google + Un chef d’état-major démissionne car Jupiter baisse le budget de l’armée. Ce n’est pas grave...
      Christian Balboa, je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
      Partager sur Facebook Twitter Google + Je relaye ce matin une lettre de Claire Polin, présidente de SOS Education. Elle dénonce le ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer