• ads
anti-social

Le PS appelle à se mobiliser contre la droite tout en omettant de citer l’identité de son leader naturel

De Pierre Parrillo, Blogueur http://pierre.parrillo.over-blog.fr/
. Politique
22 novembre 2016
56 Vues
Pierre Parrillo Blogueur
Pierre Parrillo
Blogueur http://pierre.parrillo.over-blog.fr/

Ce premier tour de la primaire de la droite et du centre aura permis à la majorité de préparer soigneusement ses éléments de langage, qu’elle prendra très certainement le soin de tester et d’affuter au fur et à mesure qu’elle s’approchera de la dernière ligne droite de la prochaine présidentielle.

Que la gauche appelle à voter contre la droite ? C’est son droit. Logique même.

Moi perso ce qui m’amuse, c’est que dans l’esbroufe ambiante, elle n’appelle pas à voter pour l’un de ses candidats… D’ailleurs pour qui appellerait-elle à voter dans son camp ? Qui est le leader naturel de la gauche ? D’ailleurs la gauche c’est quoi ? C’est qui ? La ligne de Mélenchon ? Celle de François Hollande ? Celle de Benoît Hamon ? Celle de Gérard Filoche ? Celle d’Arnaud Montebourg ?

Si seulement la gauche pouvait dépenser autant d’énergie à définir son identité qu’elle en dépense à jouer la vierge effarouchée, elle serait certainement déjà prête à affronter le premier tour de la présidentielle du mois d’avril prochain.

Mais non.

Pour l’instant tout ce qu’elle a potentiellement à nous présenter c’est quelques candidatures de quelques petits idéologues qui parlent forts, à la petite rhétorique sans surprise et assez typique d’un candidat de gauche, et qui n’ont d’ailleurs pas plus brillés les uns que les autres lorsque chacun d’entre eux a été en mesure de pouvoir agir au sein d’un exécutif majoritaire…

Il est clair que face à un score sans appel à plus de 44% pour un même candidat de la droite et ceci dès le premier tour, ça a de quoi inquiéter cette majorité en perdition qui se cherche toujours un leader naturel… Un but aussi utopique que celui qui consisterait à définir clairement sa ligne idéologique !

Et ils sont nombreux ce matin sur nos antennes à taper, à faire de l’ironie, à agiter le chiffon rouge, à éructer je ne sais quelle aberration… Leur but ? Essayer de susciter le sursaut chez l’électeur de gauche ; l’éveil… Le rejet de la division, des candidatures multiples… Bref… Mettre en place un faux plébiscite du Président pas encore candidat mais indubitablement sortant.

Laissons faire.

D’ici quelques semaines, la gauche connaîtra peut-être enfin les noms de tous ses candidats à sa propre primaire ; ce grand rendez-vous électoral de la gauche censé se dérouler dans moins de deux mois et pour lequel on ne sait toujours rien à cette heure…

Si ce n’est qu’en attendant, ils sont tous en train de combler le vide abyssal de leur néant idéologique en agitant des chiffons rouges imaginaires, pensant certainement que les français seraient assez stupides pour tomber une nouvelle fois dans le panneau…

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Loic, Mansard Professeur
      Partager sur Facebook Twitter Google + Oui, ce frémissement dans ce pays est très sensible: Il est surtout perceptible chez les gen...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
      Nanouche, blogueuse
      Partager sur Facebook Twitter Google + Ni plus ni moins. À défaut d’intelligence, cinq ans de vice pour aujourd’hui conserver le po...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer