• ads
fillon1

Pour la presse, si Fillon a fait 44% au 1er tour, c’est parce ses électeurs n’ont pas lu son programme

De Pierre Parrillo, Blogueur http://pierre.parrillo.over-blog.fr/
. Politique
24 novembre 2016
25 Vues
Pierre Parrillo Blogueur
Pierre Parrillo
Blogueur http://pierre.parrillo.over-blog.fr/

fillon

Ces mêmes grands experts qui parcourent les plateaux TV et radio pour nous expliquer les orientations des sondages avant les élections et qui nous expliquent ensuite après les élections pourquoi ces mêmes sondages étaient à côté de la plaque…

C’est vous dire si nous sommes gâtés…

D’ailleurs depuis dimanche soir ils sont très nombreux sur les réseaux sociaux (entre autre) à nous expliquer, avec certainement la plus grande des convictions, qu’en fait si François Fillon a totalisé à lui seul 44% des suffrages exprimés dès le 1er tour, arrivant donc de fait très largement en tête, c’est parce que les gens qui ont voté pour lui l’ont fait sans avoir lu une seule ligne de son vilain programme, ultra-libéral, de droite extrême, réac’, droite dure, conservateur et affublé de tant d’autres supplétifs…

C’est une théorie…

Pourtant ça fait quand même plus de trois ans que ce candidat sillonne les routes de France et part à la rencontre des français… Mais il fait ça en dehors de Paris. Vous savez, en dehors de ce microcosme, cet univers autocentré où sous prétexte qu’ils sont deux dans la même rédac’ à penser de la même manière, ils estiment détenir une vérité absolue et partent du principe que tout le monde se doit de penser comme eux… Puisque eux-seuls pensent vrai ! Et le tout sans jamais prendre un seul instant pour confronter leur opinion à l’extérieur ! Où lorsqu’accidentellement la situation se présente, ils finissent toujours par diaboliser leur adversaire, faute d’avoir un argumentaire construit, crédible, censé et surtout intègre à lui opposer.

C’est assez fort de café, je le concède… C’est pourtant l’hérésie qui circule sur toutes les antennes depuis lundi matin. Des fois que vous n’auriez pas compris le message subliminal du 1er tour, celui qui devait théoriquement vous amener à voter majoritairement pour Alain Juppé, ce candidat de la droite qui a été approuvé par la gauche et qui donc de fait doit être le candidat de la droite en 2017 parce que la gauche l’a décidé pour vous, électeur de droite… Hé oui… Ce que vous n’aviez pas compris c’est qu’à gauche on ne trouve de légitimité à vos pensées et actions que si celles-ci ont été validées par ses soins… Un peu comme en Corée du Nord ou en ex-Union Soviétique.

La modernité quoi…

Un candidat challenger qui de son côté d’ailleurs ne se gêne pas pour emprunter à la gauche sa rhétorique habituelle, tout en assénant des contre-vérités qui ne permettent pas d’élever le débat politique au-delà du caniveau, tout en sachant très certainement qu’à terme il n’aura pas d’autre choix, si son adversaire gagne dimanche prochain, que de s’allier à lui et donc… De défendre ses propositions…

Bref…

Tout ça pour dire qu’il est navrant de devoir constater qu’à l’époque où les moyens mis à notre disposition pour nous informer le plus largement possible et donc éveiller notre esprit critique, une petite castes de privilégiés continuent d’user de son influence pour essayer de faire passer ses idées et ses messages.

Evidemment oser aller à l’encontre de cette pensée-unique ambiante fait de vous un populiste… Et oui… On retrouve encore une fois ces vieux automatismes qui consistent à dénigrer, en le diabolisant, un adverse auquel vous n’avez aucun argument tangible à opposer…

Puis ensuite on a des articles pompeux de quelques pros du métier dont l’égo aura été froissé parce que nous aurons été nombreux à leur faire remarquer que nous étions fatigués de la manière avec laquelle ils assénaient leur propre opinion, laissant penser qu’ils chercheraient à en faire des vérités, tout en nous laissant perplexes sur leur propre degré d’information…

A titre d’information, sachez que dimanche dernier j’ai voté pour François Fillon, tout comme j’ai voté pour lui en 2012 pour la présidence de l’UMP et tout comme je le lui avais signifié lorsque je l’ai rencontré en dédicace lors du dernier salon du livre de Paris.

A ce jour je ne suis plus encarté (depuis l’embrouille de 2012) et ce blog n’a pas vocation à faire la campagne d’un candidat en particulier.

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Eric Verhaeghe Chef d'entreprise, eric-verhaeghe.fr
      Partager sur Facebook Twitter Google + Il paraît que l’Education Nationale n’a pas d’argent! et même qu’elle s’en plaint beaucoup. ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + C’est ça la justice Française, prompt à condamner tout ce qui n’est pas de son obédience, ma...
      Dreuz Blog d'opinion dreuz.info,
      Partager sur Facebook Twitter Google + Le 29 novembre 2015, Benoît Hamon insultait un de ses concitoyens. Il vient d’être mis en ex...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer