• ads
degageons-les

Si j’étais président de la république…

De Nanouche, blogueuse
. Politique
11 décembre 2016
22 Vues
Nanouche blogueuse
Nanouche
blogueuse

L’un a été élu en 2012 sans jamais l’avoir été et l’autre, Manolito l’hystérique, rêve de l’être. Deux égotistes !

A chacun de ses déplacements François-La-Faillite, ripoline son bilan en rose vif louant ses échecs à répétition comme de grandes réussites et le candidat Valls qui laisse croire qu’il désavoue la politique du Premier sinistre qu’il a été, continue d’enfumer les électeurs de gauche en se présentant comme le meilleur pour rassembler son Parti, alors qu’avec MicroMacron et L’Entullé 1er, ils sont coresponsables de la chienlit et du désastre depuis 2012 !

MacroMicron en meeting à Paris, que de promesses pour le bonimenteur qu’il est, champagne for everyone ! I have a dream c’est Noël et c’est pour tous ! Gesticulations et hurlements d’un imposteur !

La grande misère intellectuelle de la gauche qui sombre dans la VALLS des égos.  L’arrogance des socialauds n’a d’égale que leur nullitude. À la fin, la gauche arrogante sera punie et enterrée !

Avec son renoncement L’Entullé 1er met un point final à l’ère du vide qu’il a ouverte en grande pompe il y a cinq ans : le quinquennat du Normal a été marqué par une impression d’irréalité que cette déclaration de non-candidature confirme.

Bilan élogieux et vacance du pouvoir se terminent par le grotesque, l’ubuesque et le ridicule qui ont été la marque de fabrique de ces dernières années, et le seront jusqu’au bout. François-La-Faillite, le plus médiocre et le plus impopulaire des « présidents » de la Ve République entamera une tournée d’adieu, pense-t-il qu’il manquera à quelqu’un ?

Un quinquennat pour rien, c’est surtout cela qui restera dans l’histoire, quel échec, quelle désillusion et aucun socialiste ayant fait partie de ce gouvernement de minable n’y échappera. Manolito le pathétique estimant avoir un rôle à jouer, lui aussi, face à l’histoire pensant surtout que son heure est arrivée. Le voilà donc dans les starting block, L’ARTEFACT. Comment peut-il croire qu’il est le rassembleur qu’il se veut être, sur les ruines d’un quinquennat désastreux dont il est comptable ? Utopie de la Socialie, il suffit de reprendre ses propos. Celui qui pense incarner l’avenir n’a utilisé que le langage du passé, celui de la légende socialiste. Tout y est : l’emphase, le lyrisme désuet, le vocabulaire inépuisable du sentiment et de la morale, la vanité des mots : « J’en ai assez de ces discours qui nous divisent et qui nous stigmatisent (…) La gauche est grande et belle », dit-il au moment où elle donne d’elle-même une image mortifère. Quel programme ! Énumérer la litanie des lieux communs, des références grandiloquentes, des concepts éculés de la mythologie républicaine et démocratique, sa déclaration de candidature ? Les vieilles lunes de la gauche, c’est tout !  Trop d’arrogance, de frivolité et d’inconscience. Dans tous les cas de figure, l’ambition d’El Crétino, est illusoire !

Entendez-vous la pressaille qui nous vend son côté Régalien et autoritaire ? Iréniste dictatorial parce qu’incapable, sa pensée se résume à la haine de tout ce qui n’est pas LUI. Les médias sont en train de faire une méga promo sur un produit périmé comme ils ont fait avec JuppéHollandeBis… Qui s’est vautré ! Quant à MacroComic, la même pressaille en est dingue, normal, distribution de bonbons roses sirupeux pour tous….

Un bilan négatif en tant que sinistre de l’Intérieur et en tant que premier ministre…. Du vent, il représente du vent. Raison de ses vociférations et ses basses attaques envers l’opposition dans l’Hémicycle pour créer le buzz et exister. Il n’est que coups de menton et claquements de langue.

Ce bipolaire n’a pas l’envergure d’un président pour la FRANCE qui ne mérite pas cinq années supplémentaire d’amateurisme à tous les étages. Le concernant le mot le plus adéquat est : ressembler. Ressembler ne veut pas dire ÊTRE et encore moins incarner !

Il n’échappera pas à son bilan boulet, prétendra assumer la belle réussite de ce quinquennaze exemplaire, mais d’un autre côté sera dans le déni d’avoir participé au désastre et d’avoir à en partager la responsabilité !

Les socialistes ne sont que des vendeurs d’illusions avec le mensonge pour fonds de commerce. Qui peut imaginer qu’il va incarner notre nation, son histoire, sa force et sa culture ?

Moi candidat…. Hystérique, haineux, hargneux, roi du coup de menton et claquements de langue, veut gouverner en écoutant le « peuple », à coup de 49.3 ? Oser parler de rassemblement :

« L’esprit français, je veux l’incarner, le faire respecter, le porter. C’est une mission fondamentale » à d’autres ! Ce qui va rassembler les Français, une furieuse envie de vous éjecter très loin, le plus loin possible pour ne plus jamais vous entendre ni vous voir !

« Ma candidature est aussi une révolte à l’idée que la gauche soit disqualifiée de cette présidentielle. Cette révolte, je la fais nôtre »…. Le projet de Manolito ? Rien ! Juste la « révolte » de vouloir être devant les caméras dans la lumière… faut consulter Manuel… révolte ? Ce n’était pas vous le premier ministre ? Révolte contre vous-même ? Sa candidature n’est que la poursuite d’un dessein ambitieux pour lui-même. La quintessence d’un menteur pathologique : « je n’ai jamais cédé à la tentation d’individualisme », Narcisse appelez-moi Narcisse, à Matignon personne ne le supportait parce que monsieur ne parlait que de lui matin midi et soir Moi Je Moi Je….

Manolito et MacroComic en lice : symboles de l’escroquerie d’un monde politique en perdition. Depuis 2012, c’est la rue du cirque qui gouverne !

Dernier acte d’une pièce de Théâtre au-delà du grotesque, la différence, c’est qu’aujourd’hui c’est le sommet de l’iceberg, le résultat de cinq années de socialisme !

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Lorsque j’explique chaque jour que dans la France socialiste on gagne plus sans travailler e...
      Pierre Parrillo, Blogueur http://pierre.parrillo.over-blog.fr/
      Partager sur Facebook Twitter Google + D’abord Aulnay-Sous-Bois, puis Bobigny et maintenant Argenteuil, Clichy-Sous-Bois, Les Ulis,...
      Bulletin de réinformation,
      Partager sur Facebook Twitter Google + Le premier centre de déradicalisation en France n’a plus de pensionnaires. Installé au lieu‑...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer