• ads
assistanat-laxisme-insecurite

Blocage des aéroports par les chauffeurs UBER : A quoi sert l’Etat d’urgence ?

De Christian Balboa, je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
. Société
18 décembre 2016
55 Vues
Je suis stupide j'ai voté Hollande je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
Christian Balboa
je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr

C’est cette grève des VTC qui me fait réagir ce matin ! Ou plutôt, non, ce n’est pas leur grève mais le blocage des aéroports qu’ils pratiquent depuis plusieurs jours, qui m’insupporte !

Car enfin, est-il admissible que des salariés d’une entreprise privée (Uber en l’occurrence) prennent en otage des voyageurs pour un conflit salarial qui n’a absolument rien à voir avec eux ?

Certes la Constitution française reconnait le droit de grève dans son article 7 :

Article 7. Le droit de grève s’exerce dans le cadre des lois qui le réglementent.

La gauche n’a jamais lu la phrase jusqu’à son terme et elle ne reconnait pas vraiment de limites au droit de grève !

Dans le cas d’Uber, la grève parait bien licite :

Pour être licite et pour que l’employé gréviste soit protégé, une grève doit remplir certaines conditions :

  • le mouvement de grève doit être collectif et concerté : à partir de deux personnes dans une entreprise quand cette dernière est seule concernée, ou à partir d’une personne dans le cadre d’un mouvement dépassant la seule entreprise ;
  • le salarié en grève doit cesser totalement le travail ;
  • des revendications d’ordre professionnel doivent être posées, par exemple l’amélioration des conditions de travail ou du salaire.

Mais, certains actes associés à la grève sont interdits par la loi :

Les grévistes doivent respecter le travail des non-grévistes.

Le blocage de l’accès à un site, l’occupation des locaux afin d’empêcher le travail des non-grévistes sont des actes abusifs. Il en va de même de la dégradation des locaux ou des matériels. De telles actions sont illégales et peuvent donc être sanctionnées pénalement, tout comme les actes de violence à l’encontre de la direction ou du personnel de l’entreprise.

Les syndicats et les grévistes sont responsables des abus commis pendant une grève. L’employeur et les non-grévistes peuvent demander réparation en justice, notamment devant le conseil des prud’hommes et/ou le juge pénal compétent.

Quant au droit de manifester sur la voie publique, il est très réglementé

« sont soumis à l’obligation d’une déclaration préalable, tous cortèges, défilés et rassemblements de personnes et d’une façon générale toutes les manifestations sur la voie publique ».

Le non-respect de cette règle est sanctionné pénalement :

L’article 431-9 du Code pénal punit de six mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amende :

  • le fait d’avoir organisé une manifestation sur la voie publique n’ayant pas fait l’objet d’une déclaration préalable;
  • le fait d’avoir organisé une manifestation sur la voie publique ayant été interdite dans les conditions fixées par la loi;
  • le fait d’avoir établi une déclaration incomplète ou inexacte de nature à tromper sur l’objet ou les conditions de la manifestation projetée.

Malheureusement, un laxisme généralisé s’est installé dans notre République

  • Les blocages d’usine sont rarement évacués par les forces de l’ordre,
  • les piquets de grève sont tolérés et sont désormais considérés par les syndicats comme un droit acquis.
  • Les grèves par procuration sont illégales. Pourtant les cheminots de la CGT ont manifesté contre la loi travail qui ne les concernait pas !
  • Le pouvoir socialiste a laissé pendant de longues semaines des manifestants contre la loi travail bloquer des raffineries et des dépôts de carburant, ce qui entraina une grave pénurie de carburants dont les Français ont été les victimes.
  • La CGT a t-elle été sommée de rembourser tous les dégâts occasionnés en marge de ses manifestations contre la loi travail avec notamment le saccage de la façade d’un hôpital parisien ? Bien sûr que non !

Quel président de la République – de droite, ça va de soi – osera faire voter

une loi autorisant la saisie immédiate de tout véhicule bloquant la voie publique ?

Dans la Justice, la culture de l’excuse règne en maître

  • Le principe du sursis qui veut qu’un second délit entraîne automatiquement l’ajout d’un précédent sursis à la peine encourue est battu en brèche ! On voit des délinquants se présenter jusqu’à 20 fois devant un juge sans que l’ensemble des peines soient finalement appliqué.
  • Christiane Taubira a même osé envoyer une directive aux différents tribunaux pour interdire que la notion de récidive soit prise en compte pour un éventuel durcissement des peines.
  • Les peines infligées aux délinquants ne sont plus comprises par le grand public. Récemment un buraliste qui avait abattu un cambrioleur a écopé d’une peine de prison de 10 ans alors que la mère de la petite Fiona torturée et battue à mort s’en sort avec seulement 5 ans de prison.

Un sentiment de « deux poids, deux mesures » qui se généralisent …

Le citoyen français honnête se sent de plus en plus contrôlé, surveillé, harcelé ! Il sait qu’au moindre retard dans le paiement de ses impôts, au plus petit excès de vitesse, il sera sanctionné de façon quasi-automatique et sans pitié.

Au même moment, ce même citoyen :

  • voit les dealers le narguer au pied de son immeuble dans des BMW ou des Porsche Cayenne rutilantes,
  • Il rate son avion parce que des grévistes bloquent l’autoroute d’accès à Roissy.
  • Il se lève à 5H30 pour aller travailler alors que ses voisins de palier vivent des prestations généreuses de l’Etat-providence.
  • Il est écrasé d’impôts ou vit chichement de sa petite retraite, tandis que des étrangers n’ayant jamais cotisé bénéficient le l’AME et de diverses prestations.
  • Il lit dans la presse qu’un SDF est mort de froid la nuit dernière à Paris alors que partout en France les centres d’accueil pour migrants fleurissent …

Pour combien de temps encore la cohésion nationale pourra perdurer

dans de telles conditions de laxisme à sens unique et d’injustice criante ?

 

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
      Dreuz Blog d'opinion dreuz.info,
      Partager sur Facebook Twitter Google + « Je considère ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel je cro...
      Gérard Brazon, Elu à Puteaux gerard-brazon.com
      Partager sur Facebook Twitter Google + Terre de France, terre des droits de l’homme, de l’universalité des droits humai...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer