• ads
calaisie

L’Etat a versé 1,5 million d’euros par mois aux clandestins installés à Calais !

De Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/,
. Société
6 janvier 2017
51 Vues
Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/
Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/

Avant,  c’était une lande, un terrain vague d’une quarantaine d’hectares dont tout le monde (municipalité, préfecture, Etat,…) se fichait, demain ce sera au nord un « site naturel d’exception » géré par le dit conservatoire et au sud, une zone d’activité industrielle gérée par la municipalité.

Entre temps, ce fut la jungle de Calais voulu sans le savoir par les autorités locales et nationales qui préférèrent que les migrants et autres pseudos réfugiés se regroupent en un seul endroit plutôt que de voir pousser des mini jungles un peu partout.

Vous vous en souvenez de cette jungle, jusqu’à 10 000 personnes s’y installèrent et y vécurent dans la crasse, la promiscuité, la boue, le froid l’hiver, la chaleur l’été pendant plusieurs années: un immense boxon. Boxon sur lequel fleurirent des boutiques, des restaurants, une église, une mosquée, une école, tous faits de bric et de broc avec des matériaux récupérés, parfois volés, à droite ou à gauche. Les conditions d’hygiènes et sanitaires étaient déplorables mais finalement, les autorités s’en foutaient, elles avaient des assoces et des humanitaires pour tenter d’organiser les choses. Toute une économoie souterraine se mit en route. On se demandait parfois comment des boutiques pouvaient avoir des étals chargés, des « restaurants » approvisionnés et des migrants, rasés de près, avec des téléphones portables dernier cri et des fringues en plutôt bon état, on découvre aujourd’hui que chaque mois l’Etat (vous, donc) versait 1,5 millions d’euros aux migrants par le biais de diverses aides pour les demandeurs d’asile ou au titre de l’humanité dont la France ne saurait se départir.  L’Etat a donc indirectement financé une économie souterraine dont certains secteurs étaient tenus fermement par des gangs de diverses nationalités nouvellement formés. Une économie et des revenus bien évidemment exempts de toutes taxes et impôts. 1,5 millions d’euros par mois pendant plus de deux ans ! Une paille me direz-vous, oui mais une paille qui s’ajoute à la masse de pognon que cette jungle aura coûté: forces de police mobilisées en bordure du site, éclairage installé, etc, etc, etc… sans compter les préjudices causés aux habitants, à l’image et à l’activité commerciale de la région.

Et puis un beau jour, c’était tellement le bordel, autant sur la jungle qu’aux abords de l’autoroute et du tunnel de l’Eurostar qu’on décida de ventiler tous les migrants un peu partout sur le territoire. Le sinistre Cazeneuve fit venir les bus et zou, on ventile dans diverses communes mais sauf en Île de France (ce qui fut un mensonge) et en Corse (on se demande bien pourquoi) qu’il a dit. On rasa les cabanes en bois, on rasa tout ce qui dépassait et puis c’est tout. C’en était fini de la jungle.

Pas tout à fait car si les bulls passèrent, ils ne se contentèrent que d’enlever le plus gros, les détritus, les restes, les ordures, les excréments demeurèrent. Le temps est venu de nettoyer plus finement… Mais comment voulez-vous transformer l’ex-jungle en  » zone naturelle d’exception » et en zone industrielle, difficile de trouver des ouvriers, même détachés, pour bosser dans la merde. Alors le conservatoire du littoral a eu une idée de génie: mettre en place, avec le concours de la mairie et de la préfecture, « une opération citoyenne de nettoyage afin que les habitants se réapproprient le site » (sic!), « une opération symbolique » (re-sic!). Les opérations citoyennes et solidaires, ça marche à tous les coups ! Et puis comme le déclarera la mairesse de Calais, Dame Bouchard:  » le Conservatoire a l’habitude de faire participer les habitants à ce genre d’action, alors pourquoi pas « , c’est toujours  ça de moins que la mairie aura à débourser ! Fallait y penser ! Faire appel à la population qui pendant des années a souffert de cette jungle pour nettoyer la merde et les détritus laissés par les migrants que l’Etat et les autorités locales avaient laissés s’installer et prospérer avec vos sous ! Et hop, une fois que ce sera fait, les travaux prévus sur une zone dont tout le monde se foutait auparavant, Conservatoire du Littoral y compris, pourront réellement commencer ! On a pris les locaux pour des cons pendant des années, on continue donc de le faire ! Normal.

Pourquoi normal ? Parce que je vous parie que cette opération citoyenne sera un succès et que les médias se déplaceront pour s’esbaudir devant tous ces braves gens nettoyant la lande.

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/,
      Partager sur Facebook Twitter Google + Ainsi donc, le deuxième tour de cette élection verra s’affronter Macron et Marine Le P...
      Minurne blogueur résistant,
      Partager sur Facebook Twitter Google + Bien manipulé par le Système, le peuple français a donc qualifié pour le 2ème tour de l’élec...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer