• ads
bejar

Pédophilie : Christophe Bejach (Terra Nova, ex conseiller de Montebourg) condamné. Silence des médias

De Dreuz Blog d'opinion dreuz.info,
. Politique
8 janvier 2017
58 Vues
Dreuz Blog d'opinion dreuz.info
Dreuz Blog d'opinion dreuz.info

Et un pédophile de plus condamné au sein de la gauche forcément morale, un !

La dernière prise n’est pas des moindres. Il s’agit du maître-flic de la pensée de gauche, du donneur de leçons en chef, du moralisateur Christophe Bejach, compagnon de route et ex-conseiller d’Arnaud Montebourg, et cofondateur de la principale officine de la gauche progressiste : Terra Nova.

Bejach — ne vomissez pas tout de suite, après tout la gauche sera toujours la gauche — a reconnu au procès avoir tenté de convaincre trois sœurs âgées de 8, 10 et 12 ans de se livrer à une séance de photos érotiques, séance pour laquelle il avait déjà acheté de la lingerie érotique.

Le pédocriminel a été condamné par un tribunal londonien pour infraction sexuelle sur enfants mineures, détention d’images pornos d’enfants, et à part Europe 1 (mais pour le soutenir), les médias étouffent l’affaire — en espérant, les clowns, que les Français ne liront pas internet — à moins que les dépêches d’agence se soient perdues entre la rubrique « l’islam c’est pas ça » et « la fachosphère publie de fausses infos ».

L’ex-conseiller du ministre Montebourg — voilà un homme qui sait s’entourer — croyait discuter avec trois mineures, alors qu’il était en train de se faire piéger par un officier de police sur le réseau où lui tentait de piéger des enfants. Et personne n’a le droit d’ignorer que de telles monstruosités détruisent leur vie et laisse des traumatismes profonds qui les empêchent de se construire.

Christophe Bejach, 53 ans, a acheté sur Amazon de la lingerie pour petites tailles afin de prendre des photos de nus érotiques des trois fillettes, entre avril et juillet 2016.

Au tribunal, il a admis avoir acheté la lingerie, mais a prétendu qu’elle était destinée à sa copine qui serait « extrêmement menue ».

La juge Joanna Korner l’a condamné à neuf mois de prison avec sursis pour outrage sexuel sur mineur et possession d’images pédophiles.

« Vous avez décrit en détail ce que vous vouliez faire à ces enfants. En particulier, vous avez dit que vous n’étiez pas intéressé par les plus jeunes, mais par la plus âgée, a expliqué Joanna Korner après avoir lu le compte rendu des chats et pris connaissance des photos d’enfants violés découvertes chez lui. Quelques fois, vos descriptions étaient explicites. Vous avez envoyé des photos de sous-vêtements à Sadie et ajouté que vous vouliez photographier ces petites filles habillées de ces sous-vêtements.

Vous n’avez même pas pu dire depuis combien de temps vous faites cela.

Et concernant la plus âgée [12 ans], vous vouliez même avoir un rapport sexuel avec elle.

Le procureur Daniel Robinson a expliqué à la Cour :

« Dans cette affaire, il devait y avoir trois victimes pour très longtemps. Ce qu’il tentait de faire, c’est d’établir une relation à long terme avec la famille — c’est même d’ailleurs ainsi que leur correspondance commence — il voulait entraîner la famille dans l’abus sexuel.

Quand Sadie (la supposée mère des trois fillettes) lui demanda : quel est l’âge minimum qui excite ?, Bejach répondit : 10 ans je pense.

Bejach a également admis avoir dit à Sadie qu’il a sexuellement abusé de sa propre fille, et qu’il avait souffert d’abus sexuel lui-même par sa mère, mais il a dit au juge qu’il mentait durant les conversations.

Il a ajouté avoir eu l’impression que Sadie voulait lui faire du chantage lorsqu’il l’a rencontrée à l’hôtel Cumberland de Londres le 28 avril 2016.

Questionné pour savoir s’il voulait avoir un rapport sexuel avec les fillettes, Bejach répondit : Oui, j’ai eu des pensées terribles, oui »

Quand la police a perquisitionné au domicile de Bejach à Baywater, en juillet 2016, elle découvrit environ 60 images de viols sur mineurs, y compris 7 images de « catégorie A » — la plus grave sorte d’images montrant des pénétrations.

Bejach est diplômé d’HEC Paris. En 2006, il a cofondé Terra Nova, puis devint conseiller d’Arnaud Montebourg dans les domaines de l’aviation, de la défense et de l’énergie.

L’ex-conseiller de Montebourg a en outre été condamné à 100 jours de traitement mental, 20 jours de réhab, et est fiché au programme de prévention contre les prédateurs sexuels.

Il doit également signer le registre des agresseurs sexuels pendant 10 ans, remettre son ordinateur, et a été condamné à payer 1 200 livres sterling (1 400 €) de frais de justice.

Précédemment, il a dû payer une caution de 100 000 £ (117 000€), rendre son passeport, porter un bracelet électronique et une interdiction de sortie le soir, ainsi qu’un accès restreint à internet.

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Dreuz Blog d'opinion dreuz.info,
      Partager sur Facebook Twitter Google + « Je considère ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel je cro...
      Gérard Brazon, Elu à Puteaux gerard-brazon.com
      Partager sur Facebook Twitter Google + Terre de France, terre des droits de l’homme, de l’universalité des droits humai...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Je vais être ultra-démago mais ça m’est complètement car dans le fond j’énumère essentiellem...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer