• ads
marine-le-pen-dans-un-fauteuil

En s’acharnant contre Fillon les médias et magistrats finiront par faire élire Marine Le Pen

De Adrien Abauzit, Ecrivain Juriste
. Politique
4 mars 2017
70 Vues
Adrien Abauzit Ecrivain Juriste
Adrien Abauzit
Ecrivain Juriste

L’acharnement contre François Fillon se poursuit. Qui sera assez stupide pour croire qu’il s’agit là d’une pure coïncidence et que le pouvoir n’y est pour rien ? Peut-être, il est vrai, les esprits naïfs, lessivés par la bienpensance républicaine.

En tout état de cause, le torpillage de la candidature Fillon est pour la nomenclature républicaine un très mauvais calcul et ce, au moins, pour les quatre raisons suivantes :

1) François Fillon avait siphonné l’électorat catholique. Une partie de celui-ci, constatant que leur candidat n’est pas aussi probe qu’il tentait de le faire croire, se retournera vers Marine Le Pen. Cette dernière, qui avait loupé le coche de la Manif pour tous, voit sa plus grande erreur du quinquennat être comme annulée, du moins en partie.

2) Les Français s’aperçoivent que ceux qui ont les mots « démocratie », « droits de l’homme » et « République » à la bouche, sont en réalité des manipulateurs de l’opinion publique, faisant tout leur possible pour saboter les élections présidentielles. La laideur du système étant de plus en plus apparente, le vote protestataire, dont le FN a toujours été le plus grand bénéficiaire, grossira.

3) La nomenclature républicaine est en déliquescence totale. Plusieurs décennies de politique ouvertement anti-française ont créé une véritable crise de confiance envers les partis de gouvernement. En s’attaquant à Fillon, le système accentue cette crise de confiance.

4) Pour sauver les meubles, la nomenclature républicaine n’a rien trouvé de mieux que de mettre en avant un puceau du réel dont les plus grands faits d’arme durant cette campagne, sont d’avoir insulté le pays à la tête duquel il veut se faire élire, puis d’avoir nié, à plusieurs reprises, l’existence même de ce pays. Chaque jour qui passe, l’intéressé démontre un peu plus aux Français qu’il n’a pas les épaules pour assumer la dignité présidentielle et réduit ainsi ses chances de succès.

A cette heure, Marine Le Pen peut légitimement espérer dépasser les 30 % au premier tour et les 40 % au deuxième. Si ce climat de déliquescence venait à perdurer, la victoire deviendrait une hypothèse probable.

L’affaire Fillon profitera donc au Front national. Et sans doute est-ce tant mieux.

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Jonathan Sturel,
      Partager sur Facebook Twitter Google + Il n’a échappé à personne que depuis qu’elle a commencé, cette campagne présidentielle resse...
      Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/,
      Partager sur Facebook Twitter Google + N’ayons pas peur des mots: Je suis absolument scandalisé, écœuré et révolté par la tou...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer