• ads
l-evidente-instrumentalisation-de-la-justice

Que la justice soit forte contre les voyous plutôt que de vouloir voler la présidentielle aux Français

De Christian Balboa, je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
. Politique
4 mars 2017
19 Vues
Je suis stupide j'ai voté Hollande je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
Christian Balboa
je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr

A gauche et dans les médias, ce ne sont que cris d’orfraie et trépignements de colère !

  • Le Monde : « Les réactions aux attaques outrancières du candidat de la droite contre l’indépendance des magistrats se multiplient. »
  • Libération :« Penelopegate : François Fillon assassine la justice« . »

Mais le pire est venu de l’ordonnateur en chef de la curée anti-Fillon, j’ai nommé François Hollande :

« J’appelle maintenant à la responsabilité parce que ce n’est plus acceptable. Il faut que ce candidat prenne sa responsabilité »

« Il ne peut pas y avoir de manifestations dans notre pays, dans notre République, qui puisse mettre en cause les institutions, la justice ou le travail de la police dans le cadre des enquêtes »,

« Je déplore profondément qu’il puisse y avoir cette mise en cause et cette interpellation par la rue de ce que sont nos règles de droit ».

La première chose que j’aimerais rétorquer à François Hollande c’est la suivante :

Vous êtes le plus mal placé pour donner des leçons de respect de la Justice !

Vous qui l’avez bafouée en nommant à sa tête la sectaire Christiane Taubira !

Par ailleurs, dans un livre « célèbre », Hollande n’avait pas hésité à traiter les magistrats de lâches comme le relate le Figaro :

Devant deux journalistes du Monde, reçus une soixantaine de fois depuis le début du quinquennat pour passer au crible la pensée sécrète du locataire de l’Élysée, François Hollande accuse la magistrature d’être « une institution de lâcheté (…). C’est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux … On n’aime pas le politique», rapportent les auteurs du livre Un président ne devrait pas dire ça.

La presse au comble de l’hypocrisie !

Se drapant dans la défense des institutions, et particulièrement de la justice, la presse est pourtant la première à en renier régulièrement les principes fondamentaux :

  • Elle ignore en permanence la présomption d’innocence en condamnant les politiques (de préférence de droite) avant même qu’ils ne soient jugés !
  • Elle viole le secret de l’instruction en publiant dès le lendemain les comptes rendus des interrogatoires et d’autres documents confidentiels !

Dans l’affaire Fillon, ce n’est pas la justice qui est contestée !

Ce n’est pas la Justice mais l’évidente instrumentalisation qui en est faite ! Dans un article publié hier, je rappelais les 6 questions que posent les procédures judiciaires appliquées à François Fillon :

  • L’extrême célérité du parquet financier,
  • Le rejet systématique de tous les recours des avocats,
  • Une mise en examen ultra-rapide par des juges d’instruction aux performances supersoniques,
  • La convocation de François Fillon le 15 mars à deux jours de la clôture des parrainages pour la présidentielle.
  • Un Garde des sceaux en soutien aux magistrats (rappelons que le parquet est sous son autorité).
  • Le secret de l’enquête et de l’instruction éventé alors qu’aucun avocat n’est dans la boucle.

On est en droit de se demander comment on peut obtenir de la Justice une efficacité aussi impressionnante … L’une des réponses qu’on ne peut écarter est la suivante :

Grâce à une volonté politique farouche !

Marine Le Pen dans un fauteuil, merci la gauche et les médias …

Le pouvoir socialiste et sa presse inféodée ne trompent personne. La Justice, en tant qu’institution, n’est pas mise en cause par François Fillon et ses défenseurs. Seules, les procédures – qu’on peut qualifier d’exception, par leur vitesse d’exécution – font l’objet des critiques.

Que la gauche et les médias prennent garde ! Si le candidat de la droite républicaine n’atteint pas le second tour de l’élection présidentielle, un immense vent de révolte soufflera parmi le peuple de droite qui considèrera alors qu’on lui aura volé son élection. Cela ne fera que renforcer la rupture entre les élites et le peuple (de droite) !

D’élection en élection, on a pu mesurer que la sociologie de la France avait glissé vers la droite et que cette dernière pesait pour 2/3 dans l’opinion. Dans ces conditions, quelle est la proportion des électeurs de droite qui refusera à tout prix de voter pour un candidat de gauche, fut-il déguisé avec les oripeaux d’un candidat « ni de droite, ni de gauche » ?

Le pouvoir socialiste, certains juges et les médias endosseront alors

la lourde responsabilité d’avoir porté au pouvoir le Front national !

Ceci clôturerait, en fanfare, le calamiteux quinquennat de François Hollande !

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/,
      Partager sur Facebook Twitter Google + N’ayons pas peur des mots: Je suis absolument scandalisé, écœuré et révolté par la tou...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer