• ads
taubira2

Pour calmer les grévistes en Guyane, comme toujours le gouvernement sortira le carnet de chèque

De Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/,
. Economie
28 mars 2017
34 Vues
Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/
Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/

Ce que je redoutais un peu est arrivé : l’UTG a appelé à la grève générale en Guyane. L’UTG, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est la CGT en pire.  Non seulement ce sont des fouteurs de merde patentés (je le sais, je l’ai vécu), non seulement ils savent employer des méthodes franchement condamnables pour obtenir que tout le monde, y compris ceux qui ne le veulent pas, fassent grève (je le sais, je l’ai vécu) mais en plus ils sont indépendantistes. C’est plus ou moins de ses rangs que des gens comme Mam’ Taubira et son ex, monsieur Delanon, se firent un nom. Bref, quand l’UTG s’en mêle, on peut être sûr que les choses vont s’envenimer et durer.

Jusque-là, le mouvement qui perturbait la Guyane était selon moi légitime: Chômage endémique, pauvreté, misère, absence totale de perspectives d’avenir pour la jeunesse, délinquance en tous genres, inégalités croissantes entre les « riches » et les « pauvres », décalage de niveau de vie entre les fonctionnaires,les expats et la population locale, immigration illégale délirante de par le nombre, insécurité et … désintérêt total des autorités françaises, de droite comme de gauche, qui ont toujours préféré laisser la gestion (vérolée jusqu’à la garde) de ce territoire aux potentats-gauchistes locaux. A un moment, quand la soupape ne joue plus son rôle, la cocotte explose et c’est exactement ce qui est en train de se passer en ce moment. Quoiqu’en dise la greluche du journal de France 2 aujourd’hui dans son treize heures.

Le truc en plus, depuis hier, c’est l’entrée en scène, avec près de quinze jours de retard sur le mouvement, de l’UTG. Le mouvement va devenir politique avec des revendications qui vont dépasser largement celles qu’entend faire entendre la population locale. On va parler publiquement d’autonomie, de développement « orienté » (comme si les milliards injectés depuis des années ne suffisaient pas), d’augmentation des dotations de l’Etat (ce que celui-ci ne se privera pas de faire, surtout en période électorale), de préférence « régionale » autrement dit de laisser plus de pouvoir aux politiques locaux, etc… Et on parlera tout autant, mais de façon plus discrète, de quotas comme par exemple le nombre d’employés  » de couleur » que devront prendre les entrepreneurs locaux ou métropolitains (vécu là aussi) et tant pis si ces « gens de couleurs » n’ont aucune compétence et guère l’envie de bosser… On passera sous le boisseau l’emploi au « black » (oups!) des clandestins auquel ont recours quantité de gens (y compris ceux qui se plaignent de l’immigration illégale; je le sais, je l’ai fait), les  fonctionnaires locaux (syndiqués) qui possèdent une carte d’artisan (vu de mes yeux vus), les élus locaux qui s’en mettent plein les fouilles en réclamant pots-de-vins aux commerçants (au risque de me répéter, vécu çà aussi) et qui se font construire, au frais du contribuable, un ascenseur pour aller du rez-de-chaussée au premier étage de leur maison ou de leurs mairies (vu de mes yeux vus, bis), j’en passe et des pires…

Les médias mettront en avant les « 500 frères » et oublieront d’investiguer sur l’influence néfaste de l’UTG. On nous dira que la ministre des outres de mer refuse (à juste titre) d’aller discuter avec des cagoulés et l’on ne nous dira pas que les négociations se font en sous-main avec l’UTG.

Le premier Sinistre, à un mois de quitter son poste, et après voir dit qu’il aimait ce département qu’il connait si bien pour y avoir été deux fois, proposera, on se marre, un plan d’avenir pour la Guyane et qui sait, peut-être ce plan prévoira-t-il la construction d’un nouveau pont qui ne sert à rien, encore un… Voilà qui calmera, peut-être, un temps, celui nécessaire au déroulement de l’élection présidentielle, les esprits et qui permettra assurément de refiler la patate chaude à son successeur, quel qu’il soit.

En attendant, il enverra enfin deux ou trois ministres, histoire de montrer que Paris est là aux cotés de la population…

Les candidats à la présidentielle nous diront tous (comme l’a fait Micron) qu’ils aiment la Guyane, qu’ils la connaissent et que la situation ne peut plus durer comme ça mais, rassurez-vous, ça continuera comme ça. Pourquoi ? Parce qu’en Guyane, il n’y a pas grand-chose, en tout cas rien de suffisamment lucratif et générateur de richesses pérennes pour organiser le développement de « l’île ».

Les indépendantistes qui, comme en Corse, sont loin d’être majoritaires, obtiendront ce qu’ils voudront et la population locale, celle qui ne souhaitent rien d’autre que de rester française et de vivre décemment, sur les genoux après 3 semaines ou un mois de boxon retournera chez elle, désabusée, frustrée par un mouvement qui ne lui aura rien apporté… en attendant la prochaine période de « tension ».

Quant aux fusées, elles redécolleront et les gens du Cnes iront fêter ça à l’île du Diable, privatisée pour l’occasion…

Ainsi va la vie en Guyane, et ce n’est pas près de changer…

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/,
      Partager sur Facebook Twitter Google + J’ai laissé passer quelques jours. Sciemment, j’ai laissé filer quelques jours p...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Aujourd’hui, à l’époque de la surveillance totale, des radicaux qui sont souvent connus des ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer