• ads
macron con3

Cette élection présidentielle n’est qu’une arnaque destinée à maintenir les mêmes qui détruisent la France

De Paul Le Réactionnaire, Blogueur et Youtubeur politique
. Politique
3 avril 2017
79 Vues
Paul le Réactionnaire blogueur « société »
Paul Le Réactionnaire
Blogueur et Youtubeur politique

Pour la première fois dans ma vie de militant je souhaite voir ces élections se terminer au plus vite. Mais nous avouerons que c’est la première fois que des élections présidentielles ressemblent autant à un spectacle comique. Un vaudeville malsain et malheureux dont la France sera la première victime lorsque l’acte final se terminera.

Nous pensions à tort que le quinquennat qui s’achève aurait détruit le Parti Socialiste. Nous ne pouvions imaginer que c’est toute la classe politique qui serait à terre.

A terre elle l’est. Et tel un homme blessé cherchant à sauver sa peau à n’importe quel prix, notre élite politique se voue à n’importe quel saint. Pourvu qu’il remporte ces élections.

La semaine passée nous apprenions avec stupeur qu’Alain Madelin, chantre du libéralisme en France depuis des décennies rejoint Emmanuel Macron. Puis ce fut au tour de Valls. Qui le lendemain expliquait que, toutefois, si Fillon devenait président il serait prêt à travailler avec lui. Dans la foulée, Fillon acceptait la proposition de Valls. Voilà donc que deux anciens premiers ministres ayant une conception différente de l’état et de la France annonçaient leur envie de travailler main dans la main.

En milieu de semaine, un autre premier ministre, Bernard Cazeneuve, déclarait que si Marine Le Pen devenait présidente il se maintiendrait premier ministre jusqu’aux législatives. Nous apprenions alors stupéfait, grâce au Figaro et à l’Express, qu’un premier ministre peut ne pas démissionner et que seule l’Assemblée Nationale peut le contraindre à partir. Ainsi, si l’assemblée restait majoritairement de gauche Cazeneuve pourrait se maintenir.

Vendredi, par Sud-Ouest et Rue 89, nous apprenions que la conseillère d’Alain Juppé, Brigitte Collet allait voter Macron. Et plus encore, cette juppéiste historique, rejoint le Mouvement En Marche.

Et ce samedi matin, à moins qu’il ne s’agisse d’une blague pour le moins crédible, nous apprenons que Christian Estrosi a rencontré Emmanuel Macron.

Comme un seul homme, notre classe politique tente tout pour sa survie. Nombreux sont ceux qui rejoignent le successeur tout désigné de François Hollande. D’autres, tel Manuel Valls, jouent sur deux tableaux afin de s’assurer une place. Les derniers préparent leurs sièges aux législatives en restant mollement opposés à Emmanuel Macron.

Ces élections ne sont rien d’autres qu’un vaudeville dont le héros principal est Emmanuel Macron. Mais plus qu’une farce, ces élections sont un hold-up. Un braquage en règle du pouvoir opéré par le parti socialiste lui-même.

En effet, pour la première fois depuis le début de la cinquième république, un président de la république sortant de son premier mandat, ne peut pas se présenter à cause d’une impopularité record. Pour asseoir son candidat, le PS organise des primaires mais Benoit Hamon, un frondeur qui a empoisonné la vie du président, remporte les élections. On fait donc artificiellement monter Emmanuel Macron. Un coup de pouce médiatique et politique. On le présente comme le candidat des jeunes, des entreprises, des start-ups. Comme le candidat mondialisé et cultivé. Comme le candidat de la synthèse entre droite et gauche.

Mais le parti d’Emmanuel Macron n’a aucune emprise sur le local. Autrement dit : qui pour gouverner avec Emmanuel Macron ? Quels élus de terrain ? Il y en a très peu derrière lui. Quel ancien ministre, député ou sénateur ? On compte Robert Hue, Daniel Cohn-Bendit, François Bayrou et Gérard Colomb. Et excepté ce dernier- un socialiste- personne avec d’ancrage sur le local et de réelles compétence. Dès lors, et le PS l’a bien compris (l’aveu de Manuel Valls n’est pas un hasard), en cas de victoire Emmanuel Macron devra faire alliance avec le PS. Et donc diriger le pays avec le PS (Valls se voit à nouveau premier ministre !).

Toute cette farce n’a donc que pour simple objectif de reconduire le PS à la tête du pays ! Entendez bien que voter Macron, c’est voter Hollande !

Si vous aimez mes écrits, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/Paullereactionnaireofficiel/?ref=aymt_homepage_panel

Et Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCLJ9WtC9PoiwvVzpzyTcrrA

 

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Jonathan Sturel, jonathan-sturel.blogspot.fr
      Partager sur Facebook Twitter Google + Le président Emmanuel Macron a chargé l’animateur de télévision Stéphane Bern de mener une r...
      Jack Chevalier, Directeur de la com
      Partager sur Facebook Twitter Google + RÉVOLTANT ! S’il vous plait, lisez ceci, ça vous prendra 2 minutes maximum ! On croit ...
      Dreuz Blog d'opinion dreuz.info,
      Partager sur Facebook Twitter Google + Dans le climat de complicité de la gauche avec l’islam, et de son hypocrisie vis-à-vis de la...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer