• ads
lepn

Marine Le Pen peut encore gagner les élections présidentielles

De Adrien Abauzit, Ecrivain Juriste
. Politique
25 avril 2017
212 Vues
Adrien Abauzit Ecrivain Juriste
Adrien Abauzit
Ecrivain Juriste

Tous nos médias républicano-mondialistes vont dans le même sens : Emmanuel Macron est déjà président de la République. L’intéressé se comportait d’ailleurs en futur vainqueur au soir du premier tour.

Vu l’état mental du peuple dit français, le scénario d’une victoire d’Emmanuel Macron est à craindre, toutefois, la messe du second tour ne me semble pas encore dite, pour les raisons suivantes :

1) Les études d’opinion relatives au second tour reposent sur un schéma à forte participation. Or, rien ne dit que la participation sera effectivement forte au second tour. Le report des voix de Mélenchon sur Macron est loin d’être acquis à 100 %.

2) Rien ne dit encore que les électeurs appliqueront avec discipline la consigne de vote qui leur est donnée par une classe politique déconsidérée depuis longtemps à leurs yeux.

3) Il reste deux semaines de campagne, dont un débat, pendant lequel Emmanuel Macron peut perdre beaucoup de plumes en démontrant ultimement aux Français le vide de son programme.

4) Les électeurs de Fillon se sentiront peut-être dépossédés de l’élection et se feront une joie de ne pas aller dans le sens du système.

5) Nous pouvons assister à un phénomène « Constitution européenne », c’est-à-dire que, face à une mobilisation délirante de la nomenclature républicaine, ce qui reste de français dans le peuple peut faire dissidence.

Et qui sait, peut-être le peuple dit français se rendra-t-il compte du danger de placer à la tête de la France un nouvel homme de gauche, encore plus immature et creux que François Hollande et Nicolas Sarkozy.

L’histoire est comme un match de tennis. Tant que le dernier point n’est pas marqué, le match continue. Et nous sommes encore loin de la balle de match.

  • Commentaires

    Commentaires