• ads
macron bouarram

Macron : Hommage le 1er mai pour Brahim Bouarram mais pas un mot de pitié pour le père Hamel !

De Manuel Gomez, Journaliste, Ecrivain
. Politique
3 mai 2017
87 Vues
Manuel Gomez Journaliste, Ecrivain
Manuel Gomez
Journaliste, Ecrivain

À l’attention de Richard FERRAND, bras droit d’Emmanuel MACRON, concernant sa déclaration que d’anciens « WaffenSS » avaient participé à la fondation du Front National et que le FN était donc, en partie, responsable du massacre de 741 innocents, enfants, femmes et vieillards, les 9 et 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane.

Voici une liste non exhaustive de quelques fondateurs du Front National, parti français accusé depuis des décennies d’avoir collaboré avec l’occupant nazi.

(Source : 28/04/2017 –Lengadoc Info – Notre Journal)

Maître Jean-Baptiste BIAGGI, avocat, ancien député de Paris, ancien conseiller régional de Corse, ancien maire de Cagnano (Corse), officier de la Légion d’honneur, Croix de Guerre 1939-1945, médaille de la Résistance.

Rolande BIRGY, ancienne de la JOC (1928), membre du Sillon catholique (1930), de la CFTC (1929) et du MRP (1945), résistante (Réseau Valette d’Osia), croix du Combattant volontaire de la résistance, Yad-Waschem (titre de « Juste » décerné par l’Etat d’Israël, en 1984), membre de SOS Tout Petits.

Jean-Charles BLOCH, Croix de Guerre, Président du comité des Français Juifs.

Roger BLOCH (Var), commerçant (ER), Croix du combattant 1939-1945, médaille des opérations de sécurité en Algérie, Reconnaissance de la Nation pour faits exceptionnels, ancien conseiller municipal de Toulon.

Nicole de BOISGUILBERT, médaille de la Résistance.

Claude BRABANT (Cher), ancien combattant, réfractaire au STO, évadé de France (1943), agriculteur-éleveur, maire (H) d’Annoix (30 ans), père de 7 enfants, chevalier du Mérite agricole.

Jean-Louis de CAMARET (Vaucluse), Médaille militaire, Croix de Guerre 39-45 avec citations, Croix du Combattant volontaire de la Résistance, ancien membre des réseaux de la France combattante et des FFI, médaille d’argent de la Ville de Paris.

Michel de CAMARET, ambassadeur de France, député Front National au Parlement européen (1984-1987), Compagnon de la Libération.

Michel CARAGE, Commandeur de la Légion d’Honneur, Compagnon de la Libération, Croix de Guerre 39/45 (6 citations), Médaille Coloniale avec agrafes « AFL » « Fezzan-Tripolitaine » « Tunisie », Médaille des Blessés, Médaille des Services Volontaires dans la France Libre, Presidential Unit Citation (USA), Officier du Nicham Iftikar (Tunisie).

Colonel Maurice CATALAN (Charente-Maritime), certificat national d’appartenance aux FFI, père de 6 enfants, chevalier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite, croix de guerre des T.O.E., croix du combattant et diverses décorations étrangères, candidat FN Cantonales en 2004 à La Rochelle.

Roger CHADUC (Haute-Loire), retraité des finances, combattant volontaire de la Résistance, candidat FN Cantonales en 2004 à Blesle.

Albert CHAMBON, ancien ambassadeur de France, grand Officier de la Légion d’honneur, médaille de la Résistance, ancien déporté.

Commandant CHALLE, Commandeur de la Légion d’Honneur (dix citations), pilote à Normandie-Niémen.

Capitaine de Vaisseau (H) Pierre CHESNAIS (Var), officier de la Légion d’honneur (6 citations), croix de guerre 1939-1945 et T.O.E., croix de la valeur militaire, croix du combattant volontaire de la Résistance, médaille de la Résistance, médaille des services volontaires dans la France libre.

Gilbert DEVÈZE, grande figure de la Résistance qui rejoint Londres en 1940, Ancien député européen Front National en 86.

Jacques DORÉ, Adhérent au Front National depuis 84, Membre du Comité Central, Secrétaire national aux français de l’étranger, Directeur de cabinet aux affaires étrangères, Croix de guerre, Médaille des Déportés, Médaille des Evadés, Croix du combattant de la Résistance, Croix de la France libre.

Pierre DUFOUR, Ancien Conseiller régional FN de Seine-Saint-Denis, engagé volontaire à la 2ème DB.

Ghislaine de FIQUELMONT, première Française entrée à Metz le 19 novembre 1944, dans les rangs du XXe Corps d’armée américain.

Edouard FONTANA (Val-de-Marne), président de Chambre (H) à la Cour d’appel de Paris, Croix du combattant volontaire de la Résistance, médaille de la France libre, candidat FN législatives 2002 et sénatoriales 2004 (Val-de-Marne).

Édouard FRÉDÉRIC-DUPONT, Croix de guerre 1939-1945, Médaille de la Résistance, Député (1986-88) sur la liste « Rassemblement national » conduite par Jean-Marie Le Pen.

Robert HEMMERDINGER, médaillé de la Résistance, médaille de la France Libre, Croix de guerre, Président du Comité National des Français Juifs, Ancien Conseiller Régional FN d’Ile-de-France (1992-1998), Commandeur de la Légion d’honneur, grand officier de l’ordre national du Mérite.

Roger HOLEINDRE (Seine-Saint-Denis), Membre fondateur du Front National, Vice-président du Front National, résistant, écrivain, grand reporter, ancien député de Seine-Saint-Denis, conseiller régional d’Ile de France, Médaille militaire, Croix de Guerre des T.O.E., croix de la Valeur militaire.

Robert JACOB dit LUZIE (Corse), officier ER, officier de la Légion d’honneur, commandeur de l’ordre national du Mérite, Médaille militaire, croix de guerre (10 citations).

Serge JEANNERET, Croix de guerre 1939-1945, Croix du combattant volontaire de la résistance. Fondateur du FN en 1972, il le quitte en 1975 pour devenir directeur de cabinet de Bernard Lafay, Ministre du gouvernement Chirac. Son épouse Germaine Jeanneret est candidate aux élections législatives de mars 1973 à Paris.

Augustin JORDAN (Paris), ancien ambassadeur, Commandeur de la Légion d’Honneur, Compagnon de la Libération, Croix de Guerre 1939-1945 (4 citations), Membre des premiers SAS, Military Cross (GB), Commandeur du Mérite Allemand.

Jacques LAFAY, Adhérent au Front National depuis 84, Membre du bureau politique, conseiller national à la santé, Officier de la légion d’honneur, Croix de guerre 39-45 ( 5 citations), Croix du combattant volontaire de la Résistance.

Robert LIMONDIN (Seine-Saint-Denis), ancien combattant 1939-1945, prisonnier de guerre (1940-1945) en Prusse orientale.

Francis MASSART (Gironde), combattant volontaire de la Résistance, interné-résistant, évadé, Croix de Guerre 1939-1945, chevalier des Palmes académiques.

Chef de Bataillon (H) Charles MET (Sarthe), ancien président du directoire de la Société laitière de Normandie, vice-président du Cercle national des Combattants, commandeur de la Légion d’honneur, croix de guerre 1939-1945 et des T.O.E., valeur militaire, Candidat FN législatives 1997 (2e circonscription Sarthe), Candidat FN Européennes 2004 (région ouest).

Jean NICOLET (Hauts-de-Seine), retraité de la Police nationale, conciliateur judiciaire (H) de la cour d’Appel de Paris, médaille d’honneur de la police nationale, Croix du Combattant 1939-1945, médaille commémorative 1939-1945.

Général Georges NOËL (Yvelines), de l’Armée de Terre, grand invalide de guerre, officier de la Légion d’honneur, Médaille militaire (1944), commandeur de l’ordre national du Mérite, croix de guerre 1939-1945, croix de la valeur militaire.

Professeur Jacques ROBICHEZ, professeur à la Sorbonne, chevalier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite, croix de guerre 1939-1945, ancien président du Conseil scientifique du FN.

Professeur Pierre ROUTHIER (Haute-Marne), ancien élève de l’Ecole normale supérieure, professeur émérite de géologie à l’Université Pierre et Marie Curie, chevalier de la Légion d’honneur, Croix de Guerre 1939-1945.

Albert SAUVANET (Hérault), officier de cavalerie, ancien cadre supérieur des industries mécaniques et métallurgiques, officier de la Légion d’honneur (5 citations, 2 blessures), médaille des évadés, combattant volontaire de la Résistance, chevalier du Mérite agricole.

Lieutenant-Colonel Marcel TIBERGHIEN (Nord), ancien de Jeunesse et Montagne (centre-école, maquis Renaud (Thollon) et CR6), puis Rhin et Danube, officier de l’ordre national du Mérite, Croix de Guerre 1939-1945 (2 citations).

Pierre TINSEAUX (Var), engagé volontaire 1939-1945, ancien de la division Leclerc, conseiller régional Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Pierre SAILLY, candidat aux municipales de Saint-Cyr-sur-Mer, ancien déporté à Buchenwald, le Struthof et Dachau.

Pierre SERGENT, Résistant dans le réseau Vélite-Thermopyles avant de rejoindre un maquis en Sologne, Ancien député Front National (1986-1988), Ancien officier.

Jean VALETTE d’OSIA, général de Corps d’Armée. Commandant du 27e B.C.A. de 1940 à 1942, chef militaire de Haute-Savoie en 1943 jusqu’à son arrestation en septembre 1943, évadé puis passé à Londres et Alger en 1944. Grand-Croix de la Légion d’Honneur, Croix de guerre 14-18, T.O.E., 39-45., fondateur du maquis des Glières, Grand-Croix de la Légion d’Honneur président du Comité de soutien à la candidature de Jean Marie Le Pen.

Docteur Pierre WEBER (Meurthe-et-Moselle), médecin, docteur en médecine, lauréat de l’Académie de médecine, ancien maire de Nancy, conseiller général de Nancy (de 1945 à 1970), membre honoraire du Parlement (1958 à 1978), ancien membre du Conseil de l’Europe, médaille de la Résistance, candidat FN aux régionales 2004 en Meurthe-et-Moselle.

Henri YRISSOU, Inspecteur Général des Finances honoraire, Commandeur de la Légion d’Honneur, Médaille de la Résistance.

**Est-il nécessaire de rappeler que les communistes ont collaboré avec les nazis jusqu’en octobre 1941 et que de très nombreux socialistes ont participé et ont été décorés par différents gouvernements de Vichy, sous l’occupation (Pour ne citer que François Mitterrand).

**Emmanuel MACRON s’incline devant le mémorial de la « Shoah » alors que Richard FERRAND participe avec sa réserve parlementaire, non pas au financement d’emplois fictifs, ce qui se rait moins grave, mais au financement de mouvements antisémites, telles des associations palestiniennes, qui prônent le boycott d’Israël.

**Emmanuel MACRON rend, ce lundi 1er mai, hommage à Brahim Bouarram, assassiné, paraît-il, par l’extrême droite en 1995 mais pas une seule parole de pitié pour le père Hamel assassiné d’un coup de couteau par un islamiste le 26 juillet 2016 à Saint-Etienne de Rouvray, ni aux centaines de victimes des attentats du « Bataclan » et du 14 juillet à Nice et des nombreux autres qui ont ensanglanté la France ces dernières années.

C’est son choix pour obtenir les voix de ses partisans de l’UOIF et des Frères Musulmans.

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Bulletin de réinformation,
      Partager sur Facebook Twitter Google + Le Conseil d’Etat estime que, dans l’enceinte des mairies, les crèches sont prohibées par la...
      Bulletin de réinformation,
      Partager sur Facebook Twitter Google + Le gouvernement Macron a trouvé une nouvelle idée pour faire progresser le Grand remplacemen...
      Marie-christine De La Vega, blogueuse
      Partager sur Facebook Twitter Google + La France c’est 36 680 communes, plus de 600 000 élus, 5,5 millions de fonctionnaires 577 dé...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer