• ads
GESTELLTE AUFNAHME, GEFANGENER, VERHAFTETER, ZELLE, GEFAENGNISZELLE, STADTPOLIZEI LAUSANNE, SICHERHEIT, REORGANISATION, STADT LAUSANNE,

La Suisse expulse et déchoit de la nationalité ses citoyens radicaux, la France préfère les garder

De Paul Le Réactionnaire, Blogueur et Youtubeur politique
. Politique
5 mai 2017
20 Vues
Paul le Réactionnaire blogueur « société »
Paul Le Réactionnaire
Blogueur et Youtubeur politique

Je pourrais ici discuter du débat du second tour. Mais je perdrais mon temps. En effet, ce médiocre débat n’était que dispute de gamins dans une cour de récréation pour savoir qui a volé le sac de billes. Mais puisqu’il faut en dire un mot, je suis navré de voir l’incompétence crasse de notre actuelle classe politique. Je n’ai vu chez aucun des deux candidats un président. Amis nationalistes, suite à ce débat il est temps de le comprendre : Marine Le Pen ne vous, ne nous, mérite pas !

Je pourrais aussi discuter de ces maires qui utilisent les moyens municipaux et donc l’argent du contribuable pour faire la campagne de Macron. Ainsi, Philippe Saurel, maire de Montpelier a fait suspendre une banderole portant son nom où il est inscrit : « Non au Front National ». Les électeurs FN qui paient leurs impôts à Montpellier apprécieront. Mais là encore je perdrai mon temps car Macron bientôt président deviendra intouchable.

Alors, pour se détendre un peu et vous amener à réfléchir je souhaite tourner aujourd’hui mon regard vers la Suisse, plus particulièrement la Suisse germanophone et vous conter cette histoire. Cette dernière illustre parfaitement la possibilité que peut avoir la justice de renvoyer dehors un individu indésirable. Voilà donc qu’un individu de 54 ans, espagnol né en Suisse, pays dans lequel il a vécu toute sa vie vient d’être menacé d’expulsion par le canton de Fribourg. La justice cantonale a jugé cet homme comme une menace pour l’ordre public. Jugé comme une menace pour l’ordre public après 31 condamnations en justice entre 1979 et 2015. Le canton a ainsi révoqué son autorisation d’établissement dont il bénéficiait durant l’enfance et donc l’a déchu de sa nationalité. Aujourd’hui, si cet homme condamné 31 fois au cours de ces 35 dernières années peu être expulsé du pays c’est grâce à la surveillance stricte des fonctionnaires du service de la population du canton.

En France on s’interroge encore sur la possibilité de renvoyer au pays d’origine les délinquants étrangers. On s’interroge aussi sur la déchéance de nationalité. Et sur ces deux points la Suisse nous montre l’exemple. Les autorités suisses démontrent qu’il est possible de renvoyer un homme dans son pays d’origine, même s’il ne connait pas ce pays et de déchoir à tout moment un citoyen d’origine étrangère de la nationalité suisse (même né en Suisse !). Les suisses ont compris l’intérêt qui existe à protéger la nationalité. L’argument consistant à affirmer qu’un kamikase se moque de la nationalité- argument utilisé par Macron lors du débat- n’a pas de sens. L’objectif de la déchéance de la nationalité est de protéger la nationalité elle-même. Que peut penser un douanier étranger si un passeport français peut être synonyme de terrorisme ? Pensons à la valeur qu’avait un passeport algérien juste après la décolonisation. Aujourd’hui, la nationalité algérienne n’est plus attractive et est un frein à l’établissement des algériens dans un pays étranger.

La Suisse nous apparait aujourd’hui comme un exemple. D’ailleurs des cadres du parti de Macron étaient hier en Suisse pour comprendre les règles démocratiques suisses. Alors, si Macron devenu président souhaite suivre l’exemple suisse je l’invite à le suivre jusqu’au bout : interdiction de construction de minarets, déchéance de nationalité, renvoi au pays d’origine des criminels étrangers (même ceux nés sur le territoire national !), contrôle strict de la population, renvoi au pays d’origine d’un étranger ne vivant que des aides sociales (mesure votée en Suisse il y a quelques années), limitation du regroupement familial (la polygamie n’est du reste pas reconnue en Suisse)…. Les suisses, fort accueillants au demeurant, ne plaisantent pas avec les étrangers criminels, ou vivants seulement de l’aide sociale.

Il serait temps de se poser les bonnes questions en France !

Si vous aimez mes écrits, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/Paullereactionnaireofficiel/?ref=aymt_homepage_panel

Et Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCLJ9WtC9PoiwvVzpzyTcrrA

Et si vous le souhaitez-vous pouvez me soutenir sur Tipeee : https://www.tipeee.com/paul-le-reactionnaire

 

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
      Nanouche, blogueuse
      Partager sur Facebook Twitter Google + En Mégalomanie a réitéré : « La certitude intime que nous pouvons ensemble écrire une des pl...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer