• ads
macron-gagnant-mais-affaibli-par-une-tres-faible-legitimite

Emmanuel Macron comme François Hollande est un président illégitime

De Christian Balboa, je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
. Politique
8 mai 2017
36 Vues
Je suis stupide j'ai voté Hollande je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
Christian Balboa
je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr

Emmanuel Macron sera donc, pour 5 ans, le président de la République. Il l’a été au terme de la pire campagne électorale qu’on ait vue sous la V ème République. Et le peuple de droite reste persuadé que cette élection a été truquée et croit à un complot qui, unissant le pouvoir socialiste, une justice complaisante et une presse largement marquée à gauche, a successivement éliminé les candidats de la droite, Nicolas Sarkozy puis François Fillon.

Le résultat de cette sulfureuse campagne, c’est qu’à l’Elysée va entrer un président très affaibli par une légitimité pour le moins limitée.

Voici, remis à jour, deux tableaux que j’avais déjà présentés précédemment. Ils calculent le pourcentage de Français qui se sont exprimés pour Emmanuel Macron en sachant que parmi les votes pour ce dernier seuls 43 % sont des votes d’adhésion, les autres étant des votes de rejet de Marine Le Pen.

Le premier ne tient pas compte de l’abstention et des votes blancs ou nuls et donne à Macron une légitimité de 28,4 % des Français s’étant exprimés soit entre 1/4 et 1/3 des Français.

Le second tient compte des l’abstention et des votes blancs ou nuls qui prennent cette fois-ci une importance capitale puisque aucun représentant des partis traditionnels de gouvernement (PS et LR) n’était présent au second tour.

Emmanuel Macron voit sa légitimité réduit alors à 18,7 %, moins d’un Français sur 5 !

sondage-legitimite-2

 

Les législatives peuvent tout remettre en cause !

Cette faible adhésion exprimée lors du vote se voit confirmée par un sondage (voir cet article du Figaro) qui montre que près d’un Français sur deux (49 %) souhaite que les législatives donnent une autre majorité à l’assemblée nationale. Ils ne sont que 34 % à souhaiter que le président fraichement élu ait une majorité pour gouverner.

Dans le même sens, 69 % des Français estiment que les législatives peuvent aboutir à un résultat différent de celui de la présidentielle, alors que 18 % seulement souhaitent qu’elles confirment la présidentielle et donnent une majorité au huitième président de la Ve République.

Mais, la droite n’est pas, pour autant, tirée d’affaire !

Un sondage portant sur les législatives montre une situation très confuse :

sondage-legislatives-2017

 

En termes de simulation de vote au premier tour des législatives, les candidats de la majorité présidentielle (En marche! et le MoDem de François Bayrou) ne partent d’ailleurs pas grands favoris. Ils sont crédités de 24 % des intentions de vote, contre 22 % aux candidats Républicains alliés avec les centristes de l’UDI et 21 % pour ceux du FN. Les candidats de Mélenchon recueilleraient, eux, 15 % des intentions de vote, et ceux du PS, qui poursuit son effondrement politique, 9 % des suffrages.

On s’achemine donc vers la nécessité d’alliances …

La question des alliances d’En marche! avec d’autres partis ajoute encore à la confusion. Ceux qui souhaitent une nouvelle cohabitation entre 2017 et 2022 affichent leurs divisions: 28 % sont pour une majorité de droite dirigée par les Républicains, 27 % évoquent une majorité de gauche dirigée par le Front de gauche et La France insoumise, et 27 % une majorité Front national. Ils ne sont que 7 % à plaider en faveur d’une majorité dirigée par le PS !

L’intérêt pour ces législatives est indéniable: 73 % des Français sont intéressés par ce scrutin, tout particulièrement les électeurs d’Emmanuel Macron (85 %) et de ceux de François Fillon (88 %) qui voient dans cette élection l’occasion de prendre une revanche sur l’élimination de leur champion le 23 avril.

Touchés … mais pas coulés  !

Restons mobilisés à droite ! Il reste une chance raisonnable de pouvoir, sinon imposer une cohabitation à Emmanuel Macron, du moins infléchir et contrôler son action si le groupe  parlementaire de la droite et du centre est suffisamment fort pour imposer une alliance avec le mouvement En marche !

Sur le plan économique, on peut trouver des convergences entre ces deux tendances.  Il faudra être pragmatique et ne pas imiter la gauche par un sectarisme mal venu. Un tandem Macron-Barouin pourrait d’après moi fonctionner et tendre à relever la France. Sur le plan sociétal, à n’en pas douter, le combat sera rude.

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Elle est belle cette nouvelle façon de faire de la fameuse nouvelle génération macroniste. M...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Quand je parle de Français de papiers que l’administration nationale a osé naturalisé à tour...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer