• ads
Macron-et-ses-unes-final

La victoire de Macron c’est d’abord et avant tout celle de la propagande médiatique

De Alexandre Goldfarb, Blogueur observatoiredumensonge.com
. Politique
15 mai 2017
22 Vues
Alexandre Goldfarb Blogueur observatoiredumensonge.com
Alexandre Goldfarb
Blogueur observatoiredumensonge.com

D’abord et avant tout, la victoire de Macron c’est celle de la propagande, une propagande énorme, colossale comme jamais constatée auparavant et qui est dans la droite ligne de celle orchestrée en 2012 contre le candidat Sarkozy.

Pour moi cette victoire de la Gauche c’est une défaite de la pensée et de la réflexion.

Les Français ont voté sous la contrainte de la peur comme si une armée féroce de fascistes marchait sur Paris. Pourtant personne ne les a vus!

Cette peur fonctionne bien depuis plus de trente ans: le FN sert de repoussoir et comme la droite n’est plus dans notre temps, Macron a pu s’ouvrir un boulevard.

Pourquoi la Gauche se priverait de cette arme absolue?

La Droite française qui n’a pas voulu se renouveler, elle qui a refusé d’écouter les Français, est désormais en dehors du jeu politique et risque même de disparaître comme un bateau ivre devenu épave.

La Droite s’est disqualifiée et elle ne semble même pas s’en rendre compte.

La trahison qui a consisté à appeler à voter Macron dès le soir du Premier tour restera une faute politique majeure. Croire en la désinformation constante et accepter comme l’a fait la Droite le chantage de la peur exercé par les socialistes pour permettre le triomphe d’un président de gauche, c’est lui qui se définit progressiste et qui s’est affirmé socialiste dans ses meetings de campagne, est une tragique erreur. La Droite va payer comptant cette faute qui a déjà permis à ses dirigeants de se dévoiler, certains comme Le Maire font acte de candidature chez Macron. C’est dire l’ampleur du désastre intellectuel de cette Droite.

LE FN n’a pas gagné parce que finalement il a voulu devenir un parti normal et fréquentable tout en gardant certaines postures anormales et infréquentables. Le débat raté et la position économique du FN ont desservi sa cause.

Dimanche 7 mai 2017,  au soir de sa défaite, Marine Le Pen a du prévenir les critiques en déclarant qu’il fallait réformer le mouvement et d’ajouter qu’il fallait « Une transformation profonde ». Cela commence franchement mal avec le renoncement à la vie politique de Marion Le Pen qui était un grand espoir pour la suite.

Certes en paroles cela semble bien, mais y aura-t-il les actes ou comme aux Républicains, aucune ouverture ni changement faute d’écoute.

Mon conseil à l’opposition: rénovez-vous, apprenez à vous ouvrir et à entendre ce que les Français veulent et pensent parce que ce sont eux et eux seuls qui peuvent vous faire gagner.

Mais être dans votre tour d’ivoire, enfermés avec de pseudo stratèges de pacotille qui veulent vous vendre comme des marques de lessive est d’une rare stupidité.

Les électeurs veulent le changement, ils veulent adhérer à une idée ou à un projet qui soient suffisamment porteurs  et réalistes pour les motiver.

Quand vous Républicains et Frontistes déclarez  » il y a les législatives à gagner » c’est que vous n’avez toujours rien appris ni compris.

Au lieu d’être toujours satisfaits, remettez-vous en cause!

La droite perdra logiquement les législatives parce que justement elle ne représente plus la droite.

Comme l’écrivait Romain Gary: « Il est moins grave de perdre que de se perdre. » ou comme Confucius: « La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »

Oui! Si vous n’êtes plus capables de commencer par changer vos logiciels qui ont failli et failliront de plus en plus, alors vous ne gagnerez pas.

Le drame de ces partis « enracinés et vieillots » c’est le refus d’écoute, le refus d’entendre et le refus de changer.

On a un bon exemple avec les primaires de la Gauche et de la droite qui ont choisi deux très mauvais candidats, le pire restera celui du PS.

Le monde a évolué pas les partis politiques!

Et comme le déclare assez justement Robert MÉNARD au Figaro: « Il faut, d’abord, inventer d’autres formes d’organisation. Les vieux partis politiques sont morts, y compris le Front national. Il existe un réel ras-le-bol. Avec Emmanuel Macron, tous les partis ont pris un coup de vieux… » (8 mai 2017)

Ceci explique la victoire de Macron ou l’étonnant score du marxiste Mélenchon, avec un programme aberrant, qui eux ont semblé proches et à l’écoute des gens.

Macron, président élu sans discussion ni contestation, peut savourer sa victoire qui marque, qu’on le veuille ou non, le renouveau. Ce renouveau sera acté si Macron président ne reprend pas les caciques du PS qui ont tant coûté à la France. Et cela se saura très vite.

Macron a gagné parce qu’il a vendu des mots que les électeurs voulaient entendre et il n’a pas cherché comme les partis classiques à vendre un programme indigeste et sans autre intérêt que de faire plaisir aux conseillers des candidats. Fillon avec des mesures d’une rare stupidité électorale comme travailler 39 heures payées 37 ou Le Pen avec 144 mesures dont le retour au Franc ont failli.

Les politiques nous proposent des programmes sans autre intérêt que de faire travailler des agences de communication, lesquelles confondent le peuple avec de la lessive.

Parce que Macron est avant tout un pur produit socialiste, sera-t-il capable de changer la politique?

Permettez-moi d’en douter fortement.

D’ailleurs les faits confirment cela: il suffit de voir l’attitude du président Hollande en ce 8 mai 2017 qui a chaperonné avec une grande bienveillance affichée les premiers pas du nouveau président pour s’en convaincre.

Le président Hollande en exercice qui a soutenu officiellement Macron est qui est donc sorti de son rôle de président de tous les Français. Comme tout son gouvernement l’a fait également.

Hollande à propos de Macron : «Je serai toujours à côté de lui»… Royal au soir du Premier tour « Notre candidat était en tête »…

Maintenant il faut tenir compte du cursus de Macron pour comme moi demeurer dubitatif et inquiet sur son futur quinquennat.

Macron est un pur produit de l’establishment: en 2004, à l’issue de ses études à l’ENA, il intègre le corps de l’Inspection générale des finances (IGF)où Emmanuel Macron devient l’un des protégés de Jean-Pierre Jouyet qui dirige alors l’IGF. Il participe notamment à des missions sur la « valorisation de la recherche », la « fraude aux prélèvements obligatoires et son contrôle » et « la répartition des prélèvements obligatoires entre générations et la question de l’équité intergénérationnelle » et pour finir comme ministre de l’Economie. Tout cela n’est guère engageant quant à sa future politique.

La gauche aime les pauvres c’est pourquoi elle en fabrique car ainsi les assistés du système n’ont plus voix au chapitre. C’est une vieille recette utilisée dans tous les dictatures qui se respectent de gauche comme de droite: rendre les gens prisonniers du système.

La seule certitude c’est que l’intolérance a gagné cette élection comme jamais auparavant. Et c’est bien dommage.

Celui qui en ce 7 mai 2017 a du savourer l’élection de Macron c’est bien « François Hollande, l’homme qui murmurait à l’oreille des veaux© »

En attendant c’est la France qui reste En panne!

 

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Ce mercredi le général de Villiers a donné sa démission après avoir été publiquement insulté...
      Paul Le Réactionnaire, Blogueur et Youtubeur politique
      Partager sur Facebook Twitter Google + Jupiter a encore frappé. Non, non. Pas le Dieu romain mais notre président. Vous savez bien ...
      Elzate Ymacan,
      Partager sur Facebook Twitter Google + Bonjour, je ne suis rien. Je fais partie de toutes ces petites gens qui ont arrêté l’é...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer