• ads
emmanuel-macron-francois-hollande-8-mai-2017-paris

Macron comme son gourou Hollande profite de son début de quinquennat pour augmenter les impôts

De Le Rescator, hsene.over-blog.com/
. Politique
18 juillet 2017
21 Vues
Le Rescator hsene.over-blog.com/
Le Rescator
hsene.over-blog.com/

Caché derrière sa parure multicolore, (ni gauche, ni droite, bref nulle part), Macron s’est fait le Gourou de 17% des votants du corps électoral, lesquels, dressés à la baguette, se prosternent servilement devant lui à chaque apparition de son image du matin au soir.

Macron c’est Jupiter pour certains (B. Lemaire qui lui se dit être « Hermès »), c’est le « Sauveur de la planète » dixit le Sinistre de l’intérieur Gérard Colomb, et pour la Macronie (Maconnerie ?) dans son ensemble c’est Jésus-Christ Super Star, (Dieu ?), marchant sur l’eau, multipliant les pains, guérissant les malades et faisant des pauvres des milliardaires en puissance !

La masse Macronerie jupitérienne pousse même le ridicule jusqu’à faire la claque à chaque phrase, voire chaque mot prononcé par Macron ou Philippe le « Grand » son 1er Sinistre, (55 fois durant son discours de « politique générale » un peu fourre-tout, comme le cabas d’une ménagère, mais vide de sens à l’image du discours de son patron.

On a même vu a l’assemblée (je ne blague pas) les députés LREM applaudir avant que l’orateur n’est pas encore fini une phrase !

Il y a de quoi rendre jaloux n’importe quelle star du Showbiz aussi populaire qu’elle soit !

Que reste t-il de tout ça ?

De Jupiter, après 90 minutes de blabla à lire ses fiches, entrecoupées de silence pour tourner ses pages ou reprendre son souffle, pas grand-chose, donc pour ma part, à défaut d’avoir pensé printemps, je pense plutôt automne !

Environ 500 000 euros dépensés pour transporter les parlementaires en autocar à Versailles et les transformer en potiches décoratives, contraintes d’écouter la bonne parole jupitérienne pendant une heure et demie, c’est sans doute un peu cher, mais c’est bien connu, les économies sont toujours pour les autres.

Sans la moindre illusion sur Macron, dit Jupiter, je n’en reste pas moins fasciné par la façon dont il communique, fait bouger les lignes et ringardise des hommes politiques comme Bayrou et Mélenchon.

Le Béarnais volant d’arbres en arbres, devenu le chantre de la moralisation de la vie publique, s’est fait virer comme un débutant de son poste de ministre mais, pas de pot (Pau ?), il a voulu nous faire croire que les braves habitants de la ville dont il est le Maire lui manquaient. La bonne blague !

Quant à l’absence de cravate du leader de LFI (La France Insoumise), elle prête à rire et semble un peu courte comme programme d’opposition. D’autant que Mélenchon est habitué à porter une cravate au quotidien alors qu’il l’ôte en franchissant le seuil de l’AN, ce qui est parfaitement grotesque.

Politiques à deux vitesses

Mais derrière ces anecdotes révélatrices, quel dommage que les médias se soient contentés de relayer le discours présidentiel de Jupiter, sans souligner les contradictions qu’il recèle !

Pendant la campagne présidentielle, Macron a surfé sur le mécontentement des Français à l’encontre de la plupart de leurs hommes politiques et a inventé un gadget, « la moralisation de la vie publique » qui lui a permis d’être élu.

Alors, pour tenir ses promesses électorales, il annonce qu’il va réduire d’un tiers le nombre d’élus à l’Assemblée nationale et au Sénat et dans le même mouvement précise qu’il compte introduire « une dose de proportionnelle ».

Emmanuel Macron est suffisamment cultivé pour savoir à quel point ce qu’il propose est contradictoire. En dehors des symboles que sont les deux Chambres, pas un mot sur les assemblées régionales et départementales, elles aussi pléthoriques et qui mériteraient un sérieux dégraissage.

D’autre part, diminuer d’un tiers le nombre de parlementaires, c’est incontestablement diminuer le nombre d’amendements déposés, c’est simplifier le débat, pour aller plus vite face à des lois qui ne seront jamais appliquées faute de décrets d’application.

Mais introduire la proportionnelle, que ce soit à faible ou haute dose, c’est totalement modifier le jeu politique, et cela nous ramènera à la IVème République avec la certitude d’avoir des majorités impossibles et donc une réforme du pays également impossible !

C’est aussi créer des politiques à deux vitesses, les uns élus par cooptation, les autres grâce au suffrage universel. Qu’on ne nous parle pas de la limitation à deux mandats, car le nombre de postes électifs possibles est tel, qu’il restera très facile de faire toute sa carrière en politique en rebondissant d’un poste à l’autre. Surtout si on est sûr d’être élu sans avoir à quitter ses charentaises.

C’est toujours la même chose avant chaque élection;

  1. Une promesse juteuse (on rase gratis) pour « acheter » les votes. Dans un pays où les fauchés sont nombreux, ça marche toujours !
  2. Commander un énième rapport à la Cour des Comptes pour ensuite dans la foulée nous dire : Il y a un souci, on ne savait pas. C’est la faute du prédécesseur (Pas faux mais en bon responsable, on s’y prépare sérieusement).

J’en profite pour dire que Macron a été 2 ans le 1er Conseiller économique de Hollande puis 2 ans Ministre de l’économie appliquant de facto la politique qu’il avait lui-même conseillée à Hollande (sic) !

  1. Maintenant, courage mais payez, ça ira mieux après (2022 ?) et c’est reparti pour un tour ! Promis, juré, en fin de mandat les impôts et taxes baisseront, et fort de ma réussite, vous voterez pour ma réélection … ).

Avec Macron, comme avec Hollande, les Français connaissent pourtant la musique ensorceleuse de cette gauche cachée mais arnaqueuse, mais chaque fois, hypnotisés, ils en redemandent !

Incurablement prétentieux, ces candidats savent parfaitement leurs promesses intenables mais ils se croient d’une intelligence si supérieure qu’il est inutile de nous expliquer ce que nous serions incapables de comprendre.

Mais aussi, incurablement optimistes, ils sont persuadés que le moment venu, ils sauront retourner la situation en leur faveur et surmonter tous les écueils.

Et ce n’est pas fini …

Chaque jour nous annonce un reniement de promesses faites pour endormir les gogos pris au piège de la Macronerie !

Le rétablissement du jour de Carence pour les fonctionnaires (Coucou !), report de la suppression de la taxe d’habitation en 2022 (La suppression de la taxe d’habitation ne verra JAMAIS le jour !), etc. .

Les réformes des régimes spéciaux oubliées ou reportées.

Quand on lance à titre de ballon d’essai « que l’on va supprimer la TH pour 80% des foyers » et que le peuple l’avale sans broncher, ça veut dire qu’on peut TOUT lui faire avaler. Tout et même le pire.

Vous pouvez rajouter la taxe Touraine sur les mutuelles « responsables » qui n’ont de nom que la hausse des cotisations (+50% pour un smic !) et les deux taxes scélérates de 12% à 20 % pour le 1er janvier alors qu’il est encore temps de les supprimer avant que ça n’explose !

Les retraités vont payer le prix fort.

Je dois aussi parler de la hausse de 1,7% de la CSG, car je suis vraiment en colère et pas dupe du comportement des manœuvres de Jupiter qui veut faire cracher au bassinet les retraités ….

Mauvaise pioche pour eux, mais en y regardant de près, rien d’étonnant. En effet, 78% des retraités ont voté pour Macron, j’en déduis que 22% seulement gagnent plus de 1 499 euros brut, donc effectivement, un retraité qui gagne 1 200 euros brut de retraite est un riche pour le Macron Machiavélique et subiront donc de plein fouet l’augmentation de la CSG !

Ce pressentiment que j’avais pendant la campagne électorale est acté, et pour les retraités ce sera la double peine ! Ceci dit pour cette dernière le candidat Macron n’a jamais fait mystère de l’augmentation de la CSG. Que les retraités qui ont glissés leur bulletin Macron dans l’urne fasse preuve de repentance, leur manque de clairvoyance va entrainer leurs semblables dans une galère sans nom.

Il suffit de discuter avec des responsables des services sociaux, des responsables des services du logement entre autres pour s’apercevoir qu’une misère, cachée, gangrène, le pays. Jupiter menteur je suis, menteur je resterai !

Impôts il n’y aura pas le « miracle jupitérien annoncé » !

Malins, nos (notre ?) dirigeants, nous avaient récemment virtuellement prévenus, par l’ordre donné aux médias de bien claironner l’apparition soudaine et au bon moment des trous catastrophiques hollandais ! Préparation un peu puérile (hélas !) à cette douche froide !

Pas 1 mot sur quoi, comment réduire les déficits et le train de vie de l’Etat …

A suivre …

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
      Serge Federbush, Blogueur http://www.delanopolis.fr/
      Partager sur Facebook Twitter Google + Très intéressantes révélations dans Capital de ce jour : le Contrôleur financier du ministèr...
      Eric Baumgartner Chef d'entreprise,
      Partager sur Facebook Twitter Google + Il existe plusieurs méthodes pour dresser le bilan de l’action d’un gouvernement, et celle q...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer