• ads
Questions au gouvernement

Contrairement aux retraités les députés eux ne paieront pas la CSG

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Economie
31 août 2017
58 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

PREUVE DE MA DERNIERE ANNONCE , cela date du  8/8/2017

Ce fait est passé totalement inaperçu dans la presse . Pourquoi ?

BRAVO !!! On peut donc prendre le fric des retraités ( pour les fonctionnaires , je m’en fout , car ils sont trop payés : je l’affirme , j’ai été l’un d’eux!) MAIS SURTOUT EN DONNER PLUS AUX « ZELUS » BARBUS OU MAL RASES

Vive la moralisation de la vie politique.

Sachez que les justificatifs en question seront des « forfaits » ( déplacement avec barème kilométrique et km illimités) ou du « papier cul » que personne ne vérifiera et fabriqués pour la circonstance.

ENCORE PLUS D’ABUS QU’AVANT , car avant c’était encadré alors que maintenant plus de limite

VOUS VERREZ !

EXEMPLE : lorsque j’étais vérificateur j’ai vu un conseiller général justifier ces frais de restaurant par une attestation annuelle d’un « pote » restaurateur .

Eh oui , midi et soir la même cantine ! ( la soupe à « bobonne » était dégueulasse m’at-il répliqué )

Les députés ont voté la suppression de leur indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) avec en remplacement un nouveau système de remboursement sur justificatifs. Ce changement amène une suppression de la cotisation sociale généralisée (CSG) pour les parlementaires dans un contexte où elle devrait augmenter d’1,7 point pour l’ensemble des Français en 2018. Un député y voit là une « exonération d’impôt inexplicable »

Dans l’ancien système, l’IRFM*, les députés touchaient une indemnité de 5.840 € bruts par mois de laquelle étaient déduits 438€ de CSG et 29,20€ de CRDS*. Soit 467,20€ mensuels d’impôt sur les frais de mandat.

Mais la mise en place prochaine du nouveau système de remboursement des frais parlementaires sur présentation de justificatifs (sur la base de factures) met fin à ces prélèvements, ce qui n’a pas été du goût du député Les Républicains Marc Le Fur qui s’en est fait l’écho jeudi dans l’Hémicycle en dénonçant un « tour de passe-passe fiscal ». Contacté par LCI, le député LR des Côtes-d’Armor s’interroge : « Vous trouvez vraiment normal qu’on applique une éxonération d’impôt dans une loi qui serait une loi de moralisation ? »

Selon Marc le Fur, cette nouvelle suppression de la CSG et de la CRDS sur les frais de mandat parlementaires représenterait sur le quinquennat en cours un manque à gagner de plus de 16 millions d’euros pour l’Etat. « C’est inexplicable aux yeux de la population », commente-t-il auprès de LCI en faisant référence à l’augmentation prochaine, en 2018, d’1,7 point de la CSG pour l’ensemble des Français.

Texte rédigé par Francis Le Poizat

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
      Dr Thierry Michaud-Nérard, Pédopsychiatre
      Partager sur Facebook Twitter Google + Les politiciens UMPS de tous bords depuis Mitterrand-Chirac-Hollande ont mis En Marche la ma...
      Les moutons enragés, Blogueurs lesmoutonsenrages.fr/
      Partager sur Facebook Twitter Google + Ça ! c’est pas bon pour le gouvernement, comment va-t-il assurer ses fonctions régaliennes s...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer