• ads
barbie voilée

Pour ce Noël sera commercialisée en France la nouvelle poupée Barbie voilée

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Economie
16 novembre 2017
165 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Fallait s’y attendre c’est l’ordre naturel des choses, le voile a pris le pas, il n’en sortira pas, jamais. Il va devenir à terme l’habit courant des femmes Françaises, qu’elles le veulent ou non. Elles ne se poseront même pas la question, pour elle ce sera aussi naturel que marcher, respirer, manger ou boire. Voilà où mène les petites lâchetés sur ce qu’on pense être dérisoire. Je le dis, et le répète tout abandon de ce que nous sommes au fond de nous, toute petite chose laissée aux envahisseurs, ou toute forme de tolérance faisant disparaître un bout infime de France est une défaite pour nous. Oui c’est une défaite car le retour en arrière n’est plus possible étant un acquis ad vitam aeternam. C’est ainsi depuis le début de l’humanité, ça ne changera pas.

C’est pour ça que je suis dans mes articles si intransigeant, je ne suis pas un cintré ou un rigide mais il ne faut pas regarder seulement son simple nombril ou à 10/15 jours, mais se poser de quelles conséquences ailleurs et sur un temps long. Celles-ci sont incommensurables, elles visent à change la France, à faire de notre terre si belle terre un autre endroit.

La France c’est les clochers, c’est une façon de vivre, de voire la société, de sentir ce qu’il y a autour de nous, c’est un paysage, une architecture, une façon de se vêtir, de manger, de boire. La France a ses particularités uniques, c’est pour ça qu’on est envié de par le monde. La France ce n’est pas l’orient, ce n’est pas la djellaba, ce n’est pas le couscous, ce n’est pas la chicha, ce n’est pas le kebab, ce n’est pas l’appel à la prière, ce n’est pas l’arabe, ce n’est sûrement pas le voile. C’est ainsi. Ces endroits existent, mais ce n’est pas la France. Ceux qui veulent ces endroits et ils en ont tout à fait le droit, ne peuvent habiter ici, car c’est un terrain hostile pour eux.

Cette commercialisation de ces poupées Barbie voilées sont une nouvelle pierre jetée dans notre jardin, toujours ce moins de France ici chez nous, ce n’est pas rien comme l’affirment ces fameux libéraux/libertaires, ce n’est pas accessoire. En acceptant cet état de fait aujourd’hui, ce sera la généralisation demain. Et ça je ne veux surtout pas. En tout cas pas pour mon pays, la France.

 

  • Commentaires

    Commentaires