• ads
poutine terroriste

Grâce à l’intervention Russe les semaines de DAECH sont désormais comptées en Libye

De Manuel Gomez, Journaliste, Ecrivain
. Internationale
26 novembre 2017
123 Vues
Manuel Gomez Journaliste, Ecrivain
Manuel Gomez
Journaliste, Ecrivain

En Irak et en Syrie ce sera un peu plus long mais il est désormais inévitable que les armées officielles, avec l’aide des puissances internationales et notamment de la Russie, réussissent à bouter l’Etat Islamique hors de leur pays respectif.

La bataille pour reconquérir Falludja est engagée depuis quelques jours et l’armée irakienne, appuyée par certaines milices chiites et sunnites, après avoir libérer près de 27 villages au total autour de la ville principale, va s’employer à atteindre le centre-ville après des combats d’une rare violence qui les opposent aux djihadistes qui minent tout sur leur passage au cours de leur retraite.

Les pertes sont lourdes des deux côtés, plus d’une centaine de combattants de Daech et presqu’autant au sein de l’armée irakienne et de ses alliés qui contrôlent tous les points de sortie de la ville et ne laissent à l’ennemi que le choix de se rendre ou d’accepter la mort.

Le premier ministre irakien, Haidar Al Abadi a affirmé, lors d’une courte allocution, que le drapeau irakien ne tarderait pas à flotter sur cette ville importante, située à 75 km de la capitale Baghdad, et que Daech ne tarderait pas à être totalement vaincu.

Actuellement les 50.000 habitants sont pris en otage à l’intérieur de la cité par l’Etat Islamique qui les utilise comme cibles humaines et cela fait craindre de très nombreuses victimes lors de l’assaut final.

Dès la prise de Falludja, l’armée irakienne et ses alliés s’emploieront à libérer Mossoul, capitale de l’Etat islamique, a annoncé le premier ministre mais ce sera une bataille très difficile, mais décisive, pour le contrôle total du pays par les forces gouvernementales.

En Syrie l’armée, soutenue par les milices gouvernementales, fonce sur le principal fief de l’Etat Islamique, la ville de Raqqa, avec l’appui décisif de l’aviation russe. Elle se trouve à moins de 30 km de l’aéroport militaire de Taqba.

De leur côté, les combattants kurdes et arabes du FDS (Forces Démocratiques Syriennes), soutenus par les américains, poursuivent leur progression dans la région de Minbe, province d’Alep.

L’agence de presse Anatolie a précisé que ces différentes attaques ont détruit « les systèmes d’armement que les terroristes s’apprêtaient à utiliser pour attaquer la Turquie ».

 

 

  • Commentaires

    Commentaires