• ads
sa-maison-squattee-maryvonne-ne-peut-plus-rentrer-chez-elle

La France actuelle : une octogénaire à la porte de sa maison à cause de squatteurs

De Paul Le Réactionnaire, Blogueur et Youtubeur politique
. Société
27 décembre 2017
132 Vues
Paul le Réactionnaire blogueur « société »
Paul Le Réactionnaire
Blogueur et Youtubeur politique

Rediffusion ;

Cher(e)s ami(e)s, connaissez-vous Maryvonne? Pas encore !

Maryvonne c’est vous, c’est moi. C’est un honnête citoyen français qui ne peut plus rentrer chez lui car des squatteurs occupent sa maison. Comment? Impensable, me direz-vous! C’est pourtant un cauchemar éveillé que vit Maryvonne.

Maryvonne est une vieille dame de 83 ans vivant du côté de Rennes et dont le conjoint vient de mourir. Maryvonne était amoureuse (l’amour éternel existant à  tout âge) de son compagnon et vivait chez lui depuis une décennie et demie. A une trentaine de kilomètre de chez elle. Le couple de retraités vivait heureux jusqu’à ce sombre jour de 2013, leur jeudi noir, où des squatters ont décidé de s’installer chez elle. Elle ne l’a pas vu de suite Maryvonne. Vous pensez, 30 km à son âge n’est pas une mince affaire. Et puis, vous iriez vérifier votre maison tous les jours vous? Bien sûr que non. Vous profiteriez plutôt de la terrasse de votre compagnon et de son talent pour le barbecue. C’est sûr. Mais vous auriez tort!

Tort de croire que la loi vous protège. Pourtant, on vous le dit et le répète: la loi ne protège plus ni les retraités ni les honnêtes gens!

Et il y a déjà longtemps que c’est le cas. Longtemps déjà que cette loi scélérate fut écrite et votée par nos parlementaires en manque d’électeurs. Je les imagine, le soir tragique où ils ont profondément et sournoisement planté ce couteau dans le dos du pauvre peuple, en train de jubiler de leur coup d’éclat! Horreur et damnation! Et dire, braves gens que vous faites encore confiance à votre député, à votre représentant!

Mais, cessons ce lyrisme grotesque et venons-en au fait. Maryvonne, poussé par les héritiers de son défunt compagnon à retourner chez elle, ne peut justement plus retourner chez elle car… sa maison ne lui appartient plus réellement. En effet, la loi du 5 mars 2007 (loi sur le logement opposable – renforcée et étendue par Cécile Duflot en 2014 aux immigrés illégaux- pour rappel des ravages de la gauche au pouvoir), fixe des règles strictes. Si le propriétaire n’a pas averti les autorités du « squattage » (de l’occupation en un terme moins trivial) de sa maison dans les 48 heures, il ne lui est plus possible d’expulser les squatters tant qu’un juge administratif n’a pas trouvé un logement décent auxdites personnes. Autrement dit, si on squatte votre maison pendant vos vacances, vous ne pourrez, légalement, pas les déloger facilement ! Les démarches judiciaires peuvent prendre des mois. A minima deux mois si l’on entame une procédure au civil, un an et plus pour une procédure au pénal. Rappelons qu’un citoyen n’a pas le droit de faire partir les squatters lui-même car il s’agirait là d’un viol de domicile et pourrait être poursuivi par les squatteurs eux-mêmes.

Et Maryvonne explique au journaliste d’Ouest France, que ces quinze occupants ont: « changé les serrures, installé des barbelés au pied des murs du jardin, planté des tessons de bouteille sur un muret. ». De plus, ils se sont fait passer pour les nouveaux propriétaires de ce logement et ont placardé la loi du 5 mars 2007 sur les murs de la maison.

Maryvonne, qui n’a pas les moyens de se pourvoir au pénal et réclamer, en cas de victoire, des dommages et intérêts aux squatteurs, est allée au civil. D’ici deux à trois mois elle devrait pouvoir récupérer sa maison mais l’ensemble des dégâts et autres  provoqués par les squatteurs seront entièrement à sa charge.

Mais deux mois c’est long. Ou dormir? Dans la rue. « C’est la loi, soupire-t-elle. Mais les pouvoirs publics pourraient peut-être me dépanner pendant quelques semaines et m’offrir un logement ?« . Sachez, ma pauvre Maryvonne qu’Hollande préfère les actrices et les journalistes! Et puis une « sans-dents »…

Gageons que ses vacances d’état seront mouvementées! Pauvre dame! Pauvre France!

Source 1: http://www.ouest-france.fr/sa-maison-squattee-maryvonne-ne-peut-plus-rentrer-chez-elle-3364084

Source 2 (pour la loi): http://www.midilibre.fr/2013/06/04/squats-de-montpellier-4-6-ma-propriete-est-squattee-que-dit-la-loi,710490.php

 

  • Commentaires

    Commentaires