• ads
csg-d

Le 1er janvier 2018, la 1ère hausse d’impôt officielle, la CSG augmente de 22% pour tous les Français sauf les députés

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Economie
29 décembre 2017
121 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

La crise, la crise et encore la crise, nos élites mondialisées n’ont que ce mot à la bouche afin de d’imposer leurs restrictions. Depuis que je suis môme j’entends ce fameux couplet, c’est dire le peu d’imagination de nos gouvernants usant toujours des mêmes recettes dépassées. Ainsi, pour sortir de cette interminable crise commencée depuis peut-être l’arrivée de Clovis sur la terre de France, il est expressément demandé de se serrer la ceinture, jusqu’à l’obtention de la taille de guêpe rêvée par les femmes.

Pourtant cette fameuse crise n’est pas ressentie à la tête du pouvoir puisque se gavant de l’argent public jusqu’à plus soif. Les retraites chapeaux que nos ministres de gauches reprochent si souvent au privé, ne sont pas qu’un apanage entrepreneurial elles sont aussi dans les faits de nos institutions.

Nous apprenons par LCI que l’exonération de la CSG pour les députés est une économie pour leur portefeuille de 5606€ par an, ainsi « les députés touchent une indemnité de 5.840 € bruts par mois de laquelle étaient déduits 438€ de CSG et 29,20€ de CRDS*. Soit 467,20€ mensuels d’impôt sur les frais de mandat. » Multipliez ce chiffre par 12 mois de l’année et vous avec 5606€.

Donc les retraités touchant 1200€ par mois verront leur pension fondre de 245€ par an, les députés eux économiseront 5606€.

Si c’est ça la justice macroniste, à titre personnel, et je pense que vous aussi, je n’en veux pas.

SOURCE LCI

  • Commentaires

    Commentaires