• ads
macron voeux3

Voici les vœux qu’auraient prononcé Emmanuel Macron s’il avait été un vrai patriote Français

De Gérard Brazon, Elu à Puteaux gerard-brazon.com
. Politique
4 janvier 2018
102 Vues
Gérard Brazon
Gérard Brazon
Elu à Puteaux gerard-brazon.com

J’ai fait un rêve ! J’ai rêvé que mon président de la République faisait un discours renversant au soir du 31 décembre 2017. Un discours mémorable, un discours extraordinaire. Je me souviens encore, dans les grandes lignes, des principaux faits marquants.

Chers Françaises, chers Français, chers compatriotes, de France et d’outre-mer.

Je vous ai menti. J’ai fait tout ce qu’il fallait faire pour être élu. J’ai dit tout ce que les gens de la bien pensance voulaient entendre. J’ai négocié avec les acteurs financiers, j’ai dit que je ferai toutes les réformes qu’ils souhaitaient ! J’ai menti, et je vous le dis aujourd’hui, à l’aube de cette année nouvelle 2018, que je n’en ferai rien.

Chers compatriotes, je ne chercherai pas à diminuer votre protection sociale, ni même à faciliter vos licenciements et engager une réforme permettant une précarité plus forte, et encore moins, à favoriser les délocalisations.

Chers compatriotes, si j’ai menti, c’est pour votre bien ! C’est pour que vous ayez un président qui soit à votre écoute, qui sache qui vous êtes, et vous soutiendra. Si je vous ai menti, c’était pour mieux tromper cette gauche laxiste, cette gauche socialiste qui, à travers tous les courants de la vie politique, entraînait la France dans le précipice et la décadence.

Si je vous ai menti, c’est pour tromper les millionnaires qui tiennent les rênes du pouvoir médiatique, qui financent les journalistes en leur mettant le couteau sur la gorge ! Ô certes, il n’a pas fallu beaucoup les forcer, juste un mot par ci, un froncement de sourcil par là, et quelques mises au point rapides, dans les bureaux des différents présidents de chaînes. Ce qui m’a permis d’inonder les magazines, les premières pages, les gros titres, etc. Je m’étais souvenu de cette phrase de Platon : L’opinion est quelque chose d’intermédiaire entre la connaissance et l’ignorance. Je connaissais votre ignorance, et surtout la connaissance de ceux qui font la pluie et le beau temps dans les sondages, pour influencer votre opinion.

Je vous ai menti parce que je savais, comme le disait George Orwell, que« le premier effet de la pauvreté est de tuer la pensée ! On n’échappe pas à l’argent du simple fait d’être sans argent ». Je savais que face au rouleau compresseur de la bien pensance, aux ravages du chômage au mépris de ceux qui se retrouvent avec un minimum pour survivre, je n’avais aucune chance de me faire élire, moi qui avais tout. Les médias depuis tant d’années, déterminent la pensée unique parmi la grande majorité des citoyens. Cette pensée unique qui décide, et façonne l’opinion !  « La pensée guide les mots, car c’est le vocabulaire qui est la clef de la victoire ».

Alors oui, ce soir je vous le dis, j’ai menti pour vous, et contre cette intelligentsia.

Je vais revenir en 2018, sur les fondamentaux de la France éternelle. Forcer la main des oligarques de Bruxelles, ceux qui décident de tout, et ont fait de notre pays, une France moribonde. Une France sans gloire, sans avenir, puisque le seul qui leur convient à terme est celui d’une province de seconde zone !

Je vais réviser les lois sur l’immigration et interdire celle-ci sans un minimum de contrôles et favoriser le retour des étrangers, des clandestins. Que cela plaise ou non à Bruxelles. Pour cela, je vais rétablir les frontières physiques de la France. Lancer une vaste campagne d’embauche de douaniers, et un plan de relance pour des investissements sécuritaires.

Je vais modifier les lois qui interdisent l’autodéfense, et qui pénalisent aujourd’hui l’agressé, par rapport à l’agresseur : fait de la victime, un coupable parce qu’il s’est défendu.

Je vais lancer une vaste étude sur les associations qui bénéficient des subventions de l’état à des fins scélérates, en utilisant le racisme, qui est condamnable bien sûr, comme outil de guerre de subversion et de déstabilisation de la France millénaire, et de ses valeurs. Nous étions un phare, nous sommes devenus une lanterne !

Pour ce faire, j’utiliserai le référendum populaire pour inscrire dans la constitution, la liberté d’expression sur tous les sujets, afin que soit interdit, par la suite, qu’une simple loi puisse entraver voire condamner le libre et juste débat sur des sujets historiques de fond, comme la traite négrière par exemple, commise par une minorité de Français et non le peuple de France, ou la colonisation qui ne fut pas exclusivement et seulement un crime, ce qui devrait aussi favoriser une juste étude et un vrai débat sur le génocide Vendéen commis par la République, qui est le plus souvent interdit par la bien pensance, de même sur les crimes des révolutionnaires de 1793 !

Toute association ayant pour but de salir la réputation de la France ou désirant interdire la liberté d’expression se verra privée de subventions à tous les niveaux. De l’état à la plus petite commune. Aucune association, hormis celui du soutien à ses adhérents, ne pourra se prévaloir de réclamer justice gratuitement, et devra assumer ses dépenses jusqu’au jugement. 

Nul ne peut se prévaloir d’être à l’abri de la justice. Je refonderai donc le système judiciaire en interdisant le syndicalisme qui a pu produire une honte comme le « mur des cons » sans qu’aucune sanction n’ait été prise à l’encontre des auteurs. Je mettrai en place un organisme qui jugera sur le fond les auteurs d’erreurs judiciaires, ainsi que des erreurscommises par les juges eux-mêmes. L’indépendance judiciaire devra être une réalité à tous les niveaux, y compris politiques.

De même pour la Police qui ne devra plus être une victime facile, par une certaine presse, ou par des idéologues fascistes et anti France. A contrario, cette Police devra être irréprochable, tout en ayant les moyens de poursuivre tous les délinquants, y compris dans les zones de « non droit » que je vais réintégrer rapidement dans le giron républicain en intervenant dans les cités empoisonnées par la délinquance, et par les adeptes d’un islam radical.

Ce travail d’assainissement passera par une refonte de la nationalité. La double ou triple nationalité sera interdite ! Un choix devra se faire dans l’année 2018, et chacun devra se déterminer. Ne resteront sur le territoire de France, que les Français et les étrangers en situation régulière.

Toutes personne étrangère condamnée en justice, devra faire sa peine dans son pays d’origine. Des accords bilatéraux seront négociés avec les pays des condamnés. En cas de refus du pays concerné, la peine sera effectuée jusqu’à la signature de l’accord et dans tous les cas, ils seront expulsés. L’étranger sera interdit de retour à vie.  Il est évident que tout pays refusant de s’engager sur ces accords bilatéraux, se verra privé de facilités commerciales.

  J’ai bien l’intention de dénoncer le boycott contre la Russie, favoriser l’entente cordiale avec les pays de l’Est comme la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie, l’Autriche, la Slovénie, etc., et constituer un groupe de pression pour une réforme de l’Union Européenne, vers  une Union des Nations Européennes !

Chers compatriotes, je ne sais pas si je pourrai aller au terme de mon mandat. Si les forces qui régissent notre monde, me laisseront faire, la tâche va être rude. J’ai besoin de vous ! De votre soutien ! 

Je vous le dis comme l’aurait dit le Général de Gaulle : La fin de l’espoir est le commencement de la mort. Le caractère c’est d’abord de négliger d’être outragé ou abandonné par les siens.

Ensemble nous vaincrons ! Vive la République, vive la France

**************

Quel beau discours, n’est-ce pas ? Ce n’était qu’un rêve merveilleux, un restant de Noël. Dommage que j’en ai oublié la plus grande partie.

 

  • Commentaires

    Commentaires