• ads
philippe juppé

Le 1er ministre a à disposition chaque jour 14 chauffeurs, et 60 cuisiniers et hôteliers, payés bien sûr par les Français

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Economie
22 janvier 2018
85 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

On a la dette, on est en crise. Chaque jour nos élites cosmopolites culpabilisent les Français avec ces 2 mots. J’entends ça depuis que je suis môme et j’ai 36 ans. C’est la crise perpétuelle, celle qui évidemment ne s’arrête jamais. Elle ne peut pas et ne doit surtout pas s’arrêter, parce que cette communication permet le racket financier d’Etat sur les gens. Il faut les spolier, il faut leur prendre tout ce qu’ils ont, c’est ça la vraie devise République, c’est pas liberté, égalité, fraternité, ça c’est connerie qu’on raconte aux enfants en éducation civique.

Non ici il faut prendre à l’ensemble de la classe moyenne le peu qu’elle possède encore, une classe moyenne toujours plus prolétarisée. Il faut la soustraire et la laisser à nue. C’est l’objectif finale.

Et tout ça pourquoi ? Pour payer de l’assistanat à ceux qui ne veulent rien foutre je rappelle 700 milliards par an, mais aussi les émoluments et la vie de pacha de nos élites politiciennes, qui avec notre fric sont les nababs. Pour eux il n’y a pas de crise.

On apprend aujourd’hui par Contribuables et Associés « Le Premier Ministre Édouard Philippe a 164 personnes dans son secrétariat, 60 personnes qui travaillent pour la cuisine et l’hôtellerie, 38 personnes pour sa sécurité, et 14 chauffeurs.

Son seul cabinet compte 67 personnes pour le conseiller, dont 11 personnes affectées à son cabinet militaire.

Les primes pour le personnels du cabinet du Premier ministre coûtent un million d’euro de plus qu’en 2007, et 159 000 euros de plus qu’en 2016 ! »

Rien que ça. L’inconnu Edouard Philippe a évidemment besoin de 14 chauffeurs car chacun à tour de rôle doit le conduire quelque part, et puis il a besoin de très bien manger donc il faut 60 cuistots. Il faut remplumer le 1er ministre, il est trop maigre, il fait pitié.

De qui se moque-t-on ? Evidemment des cons que nous sommes et qui payons. Qui bientôt ne paierons.

SOURCE CONTRIBUABLES ET ASSOCIES

  • Commentaires

    Commentaires