• ads
Bolloubet

Le ministre de la Justice propose une « prime à l’agression » aux gardiens de prisons pour qu’ils cessent la grève

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Politique
25 janvier 2018
101 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Je ne sais pas s’il faut rire ou pleurer, s’il faut s’affliger ou se lasser, je ne sais sincèrement plus quoi faire avec tous ces ministres, responsables politiques, ou membres de ces fameuses élites cosmopolites. C’est affligeant, ça n’a pas besoin de mots même pour définir ce qu’est devenu la nation.

Le pire c’est que chaque jour, des idioties plus énormes les unes que les autres sont débitées. On pourrait croire à des blagues, à un humour certes douteux mais à quelque chose qui n’est pas réelle. Tout ça ne peut pas se passer, on est quand même en France me dis-je.

Ben non, on n’est plus en France ou plutôt elle existe administrativement mais ce n’est plus elle, c’est quelqu’un d’autre. Car comment expliquer l’irréalité de toute cette bêtise crasse qui s’abat ?

Encore aujourd’hui le Garde des Sceaux qui serait soi-dit en passant une sommité, de quoi je n’en ai aucune, mais elle est considérée comme telle, les ENA et compagnie donnant le fameux sésame pour faire parti de ce monde, donc cette dame invente une prime agression aux gardiens de prisons.

Voilà c’est la solution, l’alpha et l’oméga d’une politique carcérale Française. Pas de renforcement des prisons, pas de pouvoirs supplémentaires aux surveillants, pas de matériel modernes, la prison Française restera l’antre des bisounours. Faites-vous cassez la gueule vous aurez des primes.

Si nous ne sommes pas dirigés par des tarés, comment les définir autrement ?

ILLUSTRATION DEGAGEONS MACRON

SOURCE ACTU PENIT

  • Commentaires

    Commentaires