• ads
saint-denis-basilique-18-03-2018-copie

Des clandestins et des militants d’extrême-gauche profanent la basilique de Saint-Denis, la messe annulée

De Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/,
. Politique
21 mars 2018
238 Vues
Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/
Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/

Allah Akbar en la basilique

Peut-être vous souvenez-vous de ce billet que j’avais fait à propos des Cinq de Poitiers, l’histoire de ce groupe d’identitaires qui ont pris un maximum pour avoir osé grimper sur le toit d’une mosquée en construction… Les voyous, les  » fachos »…

Et bien dimanche dernier, on a eu une autre histoire de voyous et, à leur manière, de « fachos » là aussi..

Des dizaines de sans-papiers et de migrants emmenés par des extrêmes gauchistes de la bande à Mélenchon ont investi la basilique de Saint Denis. Sans doute n’ont-ils pas choisi la date au hasard: un dimanche, jour du Seigneur comme on peut encore le dire dans notre pays, le lendemain de l’annonce officielle du lancement des travaux devant amener la célèbre basilique, tombeau de nos rois, à retrouver sa flèche.

Aux cris de « on veut des papiers » ou de « Allah Akbar », ils ont forcé la porte, ont paradé dans tout l’édifice sans bien évidemment le moindre respect tant pour l’édifice consacré depuis belle lurette que pour nos rois défunts. Un tel bordel que l’office du soir a du être annulé et une police qui n’arrivera que bien tardivement.

Soyez en assurés, cette profanation, car cela en est une, ne vaudra aucune condamnation et encore moins une sanction à leurs auteurs: la diversité et les gauchistes ont tous les droits en matière de profanation. Femen à Notre Dame, migrants, sans papiers et Insoumis à Saint Denis, pas de problème ! Et comme, l’Eglise de France, encore une fois, la fermera et qu’aucun chrétien de France n’osera porter plainte, ces profanateurs ont de beaux jours devant eux… Et quand bien même plainte il y aurait, gageons que les voyous de ce dimanche bénéficieront de toute la clémence de notre justice.

Quelle misère !

 

  • Commentaires

    Commentaires