• ads
salah

Le terroriste Salah Abdeslam condamné à 20 ans de prison, pourrait ressortir libre pour faute de procédure

De Dreuz Blog d'opinion dreuz.info,
. Internationale
23 avril 2018
44 Vues
Dreuz Blog d'opinion dreuz.info
Dreuz Blog d'opinion dreuz.info

Un tribunal correctionnel de Bruxelles a déclaré Salah Abdeslam et Sofien Ayari coupables d’assassinat terroriste pour leur rôle dans l’attaque contre des policiers à Bruxelles en 2016, quatre mois après les attentats de Paris. Les deux suspects n’étaient pas présents lors de la décision.

C’est le premier jugement belge de personnes impliquées dans les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Le procureur fédéral a poursuivi à la fois pour tentative de meurtre dans un contexte terroriste et possession d’armes interdites, et a exigé une peine d’emprisonnement de 20 ans.

La défense des deux suspects a contesté la dimension terroriste, tandis que l’avocat d’Abdeslam, Sven Mary, a fait valoir une erreur de procédure parce que le juge d’instruction était dans la mauvaise langue.

« Les accusés avaient clairement l’intention de tuer les policiers », a déclaré le tribunal. « Les armes utilisées, y compris 2 armes de guerre – et le nombre de coups de feu – jusqu’à 34 – auraient pu avoir des conséquences fatales. Les forces de sécurité ont immédiatement été confrontées à un grand nombre de coups de feu. »

Lors du raid, un suspect, Mohamed Belkaid, a été tué, tandis qu’Abdeslam et Ayari se sont enfuis. Trois policiers ont été légèrement blessés.

Abdeslam, 28 ans, ressortissant français d’origine marocaine, né en Belgique, a été capturé trois jours plus tard dans le quartier Molenbeek de Bruxelles avec Ayari.

Son arrestation le 18 mars 2016 a été le point culminant d’une chasse à l’homme de quatre mois après sa participation aux attentats de Paris en 2015, au cours desquels 130 personnes ont été tuées.

Il a fui la ville après les attaques revendiquées par ISIS. Quelques heures plus tard, il a été arrêté et interrogé par la police à la frontière franco-belge avant d’être autorisé à passer.

Après son arrestation, Abdeslam aurait dit aux enquêteurs belges qu’il avait prévu de se faire exploser, au Stade de France, mais qu’il a ensuite changé d’avis.

Abdeslam a été extradé vers la France en avril 2016 et reste en détention dans la banlieue parisienne.

La question reste de savoir si seulement Ayari a tiré ou si Salah Abdeslam a également tiré lors du raid. Le tribunal doit bientôt décider à ce sujet.

Terrorisme pour Allah

« Allah me guide dans la lutte contre nos ennemis »

Selon le tribunal, il s’agit bien d’actes de nature terroriste.

« Tirer sur les forces de police dans un quartier familial et calme est sans aucun doute destiné à effrayer et à intimider la population ».

Le tribunal se réfère également à des lettres qu’Abdeslam a écrit à sa mère :

« Allah me guide dans la lutte contre nos ennemis. Ils doivent cesser de nous bombarder. »

En outre, il a également exprimé son allégeance à Abou Bakr el-Baghdadi, leader de l’organisation terroriste Etat islamique. Le juge a fait également référence à la logistique de la cellule terroriste à laquelle appartenait Salah : « Ils ont utilisé l’afflux migratoire pour amener des terroristes sur notre territoire ».

 

  • Commentaires

    Commentaires