• ads
yassine belatar1

Yassine Belattar nommé par Macron : « C’est aussi des Français. Dans djihadiste français, il y a français, il faut aller les récupérer. »

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Politique
21 mai 2018
17 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Il y a 2 ans de cela après les attentats du Bataclan, nos élites cosmopolites riaient de la proposition faites par Hollande de déchéance de nationalité, même un Jean d’Ormesson qualifié de droite nous disait « je crois que cette histoire de déchéance n’a aucun intérêt, imaginez quelqu’un qui va faire un attentat, il va se dire je vais perdre ma nationalité Française ». Je ne veux pas jeter l’opprobre sur un mort mais en effet d’Ormesson n’était pas Châteaubriand, et ne comprenez pas grand-chose à la réalité du terrain et du terrorisme.

Aujourd’hui on comprend que cette fameuse déchéance de nationalité tant ridiculisée servait à quelque chose, elle avait plus d’utilité que tous ces amuseurs vilipendaient pour décrédibiliser la mesure.

C’est bien simple en 2018 on parle de djihadistes Français, on accole ce terme de Français, ce n’est pas que de la sémantique même si ce n’est pas agréable à l’ouïe de se dire que ceux-ci sont des nôtres alors qu’ils ne le sont pas, c’est aussi du droit international. Depuis que la France s’est convertie à l’Etat de droit et à ses règles absurdes qui en découlent, celle-ci a obligation d’une forme de protection de ses citoyens de papier. Par conséquent et c’est là où l’islamiste Belattar n’a pas totalement tort c’est que l’obligation est faite pour la France d’exercer sa protection sur ses djihadistes, en empêchant les peines de morts ou de prison s’abattre sur eux. Bien entendu sans cette fameuse nationalité, rien nous obligeait à le faire.

Vous verrez donc ces milliers de traîtres, revenir ici en France, passer pour certains au mieux 1 voir 2 ans de prison et encore. Nous savons que presque tous sortiront d’ici 2020, dans à peine 2 ans.

Pourtant ils ont pris les armes contre la France, et veulent à nouveau en découdre contre les nôtres, mais pour Macron et ses sbires tel Yassine Belattar, ce n’est pas grave ils sont de nationalité Française.

Libres ils tueront, assassineront mais ce n’est pas grave ils sont Français, on aura essayé de comprendre leur malheur d’être maghrébin en France, car dans le fond c’est cela qui compte. Les victimes de cela, on s’en fout, voyez comment celles-ci sont traitées 2 ans après le Bataclan.

  • Commentaires

    Commentaires