• ads
macron avion1

Chaque heure de vol d’avion de Macron coûte 20 000€ par heure, financée par les Français !

De Saucisson-pinard Blogueur, saucisson-pinard.blogspot.fr/
. Politique
22 mai 2018
36 Vues
Saucisson-pinard Blogueur saucisson-pinard.blogspot.fr/
Saucisson-pinard Blogueur
saucisson-pinard.blogspot.fr/

Macreux l’Oreillette a l’intention de créer une Fondation pour « la Mémoire de l’Esclavage », cent soixante dix ans après son abolition, fondation dont il confiera la direction à Jean-Marc zAyrault (de-tension), l’ex-premier ministre comateux de Hollande Ouille. (Au passage, on remarquera que le recyclage des vieux copains dans le « nouveau monde » de Macreux ressemble furieusement à celui qui avait cours dans « l’ancien monde »…)

Voilà une décision bien conforme à son penchant pour la repentance. La repentance de la France, s’entend, pas de la sienne car l’individu aurait une idée plutôt haute et bienveillante de lui-même, comme il l’a montré à maintes reprises.

Saucisson-Pinard pourrait susurrer à l’oreille de Macreux (celle qui est libre d’oreillette) qu’aujourd’hui est la fête de l’Ascension.

Que ce jour normalement férié, est travaillé gratuitement par les salariés sous le prétexte fallacieux de « solidarité à l’égard des personnes âgées» (ce qui, après les avoir assommées par une hausse bien percutante de la CSG sur leur retraite, est déjà plutôt fort de café…).

Que si l’esclavage se caractérise principalement par le travail forcé et non rémunéré, ce jour n’est ni plus ni moins que de l’esclavage moderne.

Que son gouvernement songe de surcroît à créer un second jour travaillé non rémunéré dans l’année, et donc que sa démarche devrait donc être mise à l’honneur dans sa future Fondation comme la perpétuation de l’esclavage en France un siècle et demi après son abolition.

Mais Saucisson-Pinard doute que sa proposition soit entendue…

Son premier sinistre barbu a beau dire et répéter qu’il n’est pas question d’augmenter les impôts des Français, il reste que demander aux Français salariés de travailler gratuitement un jour de plus dans l’année, est bel et bien une façon de leur extorquer toujours plus de sous. D’ailleurs, il lui arrive de se couper, dans ses annonces, puisqu’il a évoqué récemment que la dette de la SNCF devra bien être payée par un effort supplémentaire des contribuables…

En revanche, on attend toujours des décisions de réduction du train de vie de l’Etat. Et ce n’est pas l’annonce par le Journal du Dimanche du coût de 20 000 euros de l’heure de vol de l’avion présidentiel qui nous rassurera.

Pour en revenir à cette Fondation de la Mémoire de l’Esclavage, on peut s’interroger sur l’opportunisme de cette idée. A l’heure où une frustrée de sa couleur de peau comme Diallo en est à se plaindre que les compresses de coton soient blanches (si, si, si, la pauvresse en est là : si le coton hydrophile est blanc, c’est la faute des Blancs qui cherchent ainsi à marquer leur prééminence sur les Noirs…), il ne semble pas vraiment utile de ressasser une vieille histoire qui ne peut que donner du grain à moudre à ceux qui ne rêvent que de tensions communautaristes. A moins évidemment que les affrontements communautaristes ne permettent justement de diviser pour mieux régner, et laisser l’Oligarchie continuer à avancer discrètement sa domination…

Il ne faut pas remonter loin dans le temps pour trouver un autre exemple de manœuvre de diversion. Regardez les évènements du 1er Mai. Traditionnellement, la fête du Travail est l’occasion de mettre sur le devant de la scène des revendications qui pourraient passer pour des remises en cause de la domination de la Finance sur le monde du travail. Avons-nous assisté à une grande couverture médiatique de ces revendications et remises en cause ? Non. Et pourquoi ? Parce que les « casseurs » (appellation médiatique des milices d’extrême-gauche) ont monopolisé l’attention des médias. Et pourquoi ? Parce que les Autorités (policières, préfectorales et donc l’Etat macronien), bien que mises au courant à l’avance de ce risque hautement probable d’exactions des Black Blocs, ont choisi de ne pas intervenir et de laisser faire.

La Justice corrompue, autre outil de manœuvre de l’Oligarchie, a joué sa partition ; Jugez plutôt : Sur 1200 casseurs gauchistes évalués, deux cents ont été arrêtés, ce qui est déjà peu. Mais une centaine seulement a été mise en garde à vue. Quarante huit heures plus tard, il n’y avait plus de gardé à vue et une seule condamnation. Une seule ! Ces révolutionnaires de pacotille, vêtus de Lévy-Strauss et chaussés de Nike, qui s’en sont pris à des « symboles du grand capital » (sic) (un Mc Do, un concessionnaire auto), ont donc bien été les idiots utiles dans cette manœuvre de diversion opérée par la Haute Finance qu’ils prétendaient combattre.

Soyons sûrs que, bien qu’identifiés et localisés, ces nervis d’extrême-gauche ne seront ni poursuivis ni condamnés, afin qu’ils puissent resservir à la première occasion en cas de besoin.

Diviser pour régner, et faire diversion pour opérer en douce : les vieilles recettes restent décidément d’actualité dans le régime macronien.

 

  • Commentaires

    Commentaires