• ads
migrants dehors

Si Gassama obtient la nationalité Française pour un acte héroïque, les racailles doivent être expulsées pour acte de violence

De Paul Le Réactionnaire, Blogueur et Youtubeur politique
. Politique
29 mai 2018
33 Vues
Paul le Réactionnaire blogueur « société »
Paul Le Réactionnaire
Blogueur et Youtubeur politique

Depuis dimanche l’histoire du jeune malien clandestin qui a sauvé un enfant de 4 ans samedi à Paris a fait couler beaucoup d’encre numérique et de salive.

Deux conceptions idéologiques s’opposent sur les leçons à tirer de cet événement.

La première, de gauche, est celle que nous avons le plus entendue dans les médias. Selon celle-ci, ce jeune malien est la preuve que tous les migrants sont des êtres héroïques et que l’immigration, massive ou non, est une chance pour la France, pays qui a besoin de sang neuf. Cette conception s’appuie sur deux fausses perceptions. La première est la possibilité de généraliser à partir d’un cas unique. Si pour la gauche l’amalgame, c’est-à-dire la généralisation d’un phénomène à partir d’un cas unique, est une erreur intellectuelle dès lors qu’il s’agit de violence, il est un processus naturel dans le cas d’un acte de bravoure. Paradoxe sur lequel s’appuie notre élite médiatique dans le cas présent. La seconde est l’idée selon laquelle la jeunesse française est incapable, est inférieure à celle de n’importe quel autre pays. En effet, si l’on considère que la France a besoin d’un renouveau de population, c’est que la jeunesse autochtone ne suffit pas, ne suffit plus, n’est plus adéquate.

La seconde conception idéologique est celle de droite. Cette dernière, presque dans son ensemble, crie au complot, au coup monté. Le jeune malien aurait pour complice le voisin, un arabe, les parents de l’enfant, l’enfant lui-même qui aurait été sanglé au balcon, et les diverses personnes qui ont filmé. L’objectif de tout ce monde-là étant que le jeune malien soit naturalisé français. L’idée sous-jacente est que tous les migrants sont malhonnêtes et violents.

Bien que de droite, je ne crois nullement à la thèse du complot et regrette même que la culture du complot soit si ancrée dans l’inconscient de la droite française. Je vois dans cet évènement que l’histoire d’un jeune homme qui a tenté de sauver la vie d’un garçonnet sans se préoccuper de sa propre vie. Les gens autours ont filmé car depuis une décennie le public, la foule filme tout et n’importe quoi. Rien d’étonnant donc à ce que la scène ait été filmée.

Je ne vois pas un complot mais une infâme récupération médiatique de tout bord, et notamment à gauche. Le président s’est jeté sur ce jeune héros (car il s’agit bien d’un héros) comme un loup affamé afin de se refaire une santé médiatique. Sans vouloir diminuer le courage et la bravoure de ce jeune malien, je fais remarquer ici que des dizaines d’actes héroïques sont perpétrés chaque jour en France et que tous ces anonymes ne sont pas reçus à l’Elysée ni sur les plateaux de toutes les chaînes nationales. Certains perdent la vie au cours de cet acte. Je pense bien évidemment aux pompiers, aux forces de l’ordre et aux associatifs qui travaillent aux côtés des plus démunis mais aussi au jeune Marin, et à toutes celles et tous ceux qui s’interposent dans une bagarre, qui sautent dans un fleuve pour secourir une personne qui se noie etc. L’héroïsme doit être félicité mais rester anonyme.

Ce jeune malien est devenu malgré lui un symbole.

Le symbole de la haine des racialistes de tout bord. De ceux à droite qui sur les réseaux sociaux l’ont comparé à un singe et qui ne demandaient comme récompense qu’une banane. De ceux de gauche qui, comme le groupuscule La Ligue de Défense Noire Africaine (LDNA), expliquent qu’un héros ne peut être que noir et que les blancs sont inférieurs. Rokhaya Diallo et Houria Bouteldja tiennent régulièrement un discours similaire.

Le symbole de l’idéologie mortifère de la gauche qui a aujourd’hui, face à l’opposition populaire à l’immigration de masse, besoin d’un héros.

Le symbole de la déliquescence d’un pouvoir politique qui s’accroche à tous les faits divers pour rester en place et pour tenter de faire oublier, au moins un bref instant, sa désastreuse politique.

Le symbole des médias accrochés au pouvoir comme une moule à son rocher et qui n’ont de la notion de liberté qu’une idée vaste et floue. Alors que ce jeune malien sauvait un enfant, deux afghans tabassaient une jeune femme sur notre territoire.

Le symbole d’une France qui se divise, qui se clanise et qui ne rêve plus d’avenir.

Ce jeune malien va obtenir la nationalité française. Je laisse chacun libre de son avis sur ce point. Je n’en ai personnellement pas. On ne peut pas avoir un avis sur tout mais je prends acte de cette décision. Cette dernière indique qu’un clandestin peut devenir français par un acte héroïque. Cela implique donc que tout acte de violence d’un migrant- légal ou non- doit conduire à son expulsion. Ce n’est pas ce qui se passe aujourd’hui mais c’est dorénavant ce qui devra impérativement se faire. Sinon, toute cette communication autours de l’acte de bravoure de ce jeune malien n’aura servi à rien.

Je félicite ce jeune malien. L’héroïsme n’a pas de couleur de peau et je regrette que certains militants à droite l’aient oublié. L’héroïsme est quotidien en France tant notre esprit est chevaleresque et courtois. Je regrette que la gauche ne s’en souvienne pas et ne défende pas cet esprit, ne défende pas la France.

Vous aimez mes écrits, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/Paullereactionnaireofficiel/?ref=aymt_homepage_panel

Sur Twitter : https://twitter.com/paullereactionn

Sur Youtube: Culture de droite : https://www.youtube.com/channel/UCLJ9WtC9PoiwvVzpzyTcr

Pour commander mon essai sur l’avenir de la France : https://amzn.to/2KexKpH

  • Commentaires

    Commentaires