• ads
autriche

En Autriche ils expulsent des imams, en France on en importe 300 du Maghreb pour le Ramadan

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Politique
11 juin 2018
47 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Comme toujours nos élites mondialisées ont tout compris avant tout le monde, elles ont compris comment s’y prendre pour anéantir notre beau pays. Elles ouvrent les frontières au tout venant, si encore il s’agissait des meilleurs dans l’ingénierie, la médecine ou les hautes technologies, peut-être nous les aurions acceptés. Mais l’idée est d’importer les meilleurs dans le crime, le salafisme, et la haine de la France, sans compter qu’une immigration réussie doit se faire à très très petite dose. Seulement nous importons 400 000 étrangers par an depuis 10 ans, deux fois plus que les 30 dernières années.

Une invasion dont bien entendu personne ne veut dire le nom, comprenez le politiquement correct et la censure obligent à appeler cela une chance pour la France, nation trop rabougrie à leurs yeux, trop rance comme ils disent.

Tous nos voisins européens ont compris que l’immigration est un meurtre de masse contre les peuples accueillant, tous ont saisi le souci sauf bien-sûr la France qui elle décide qu’il n’y en a pas assez, qu’il n’y en aura jamais assez.

Je vais faire le parallèle avec les autrichiens qui ont décidé que ça suffisait, que l’arabisation de l’Europe devait s’arrêter dès à présent, ainsi « Le gouvernement conservateur autrichien a lancé vendredi 8 juin une spectaculaire offensive contre « l’islam politique » qui devrait conduire à l’expulsion de dizaines d’imams et la fermeture de sept mosquées financées par la Turquie. »

Macron lui préfère importer 300 imams venant du Maghreb triomphant pour la période du Ramadan, 300 qui deviendront à l’avenir 3000 voire bien plus.

C’est ça l’idée de la France pour Macron, rappelez-vous ne disait-il pas qu’il n’y avait pas de culture Française. Qu’attendiez-vous donc de lui après ça ?

  • Commentaires

    Commentaires