• ads
matteo salvini1

Le nouveau gouvernement italien refoulera 110 000 clandestins/an. En France c’est moins de 15 000/an

De Bulletin de réinformation,
. Internationale
12 juin 2018
23 Vues
Bulletin de réinformation
Bulletin de réinformation

Le nouveau gouvernement italien inaugure sa politique anti-immigrés par un geste fort

Pour rappel les dernières élections générales italiennes ont marqué une poussée historique de la Ligue du Nord, parti nationaliste dont le slogan “Les italiens d’abord” a fait mouche dans une Italie en première ligne face à la vague migratoire qui envahit l’Europe en particuliers ces dernières années. Son chef, Matteo Salvini, a obtenu le poste de ministre de l’intérieur, ce qui lui a offert une place rêvée pour lutter contre ce flux migratoire. Après de nombreuses déclarations annonçant notamment commencer par renvoyer 300 clandestins par jour, il a eu l’occasion d’étayer ses paroles d’actes ces derniers jours.

Quelles sont donc les circonstances dans lesquelles le nouveau ministre de l’Intérieur a pu agir concrètement contre l’immigration ?

C’est une histoire hélas banale, celle d’un navire affrété par une ONG raflant de nombreux immigrés dans les eaux libyennes, pour ensuite partir déposer ceux-ci dans un port italien, leur ouvrant ainsi la voie vers l’Europe. Ce navire, l’Aquarius, est donc arrivé dans les eaux italiennes nanti de plus de 600 clandestins, pour se voir refuser l’entrée des ports italiens par décision du gouvernement italien. Après avoir subi un refus similaire de la part de Malte, aux dernières nouvelles il ferait route vers les ports espagnols, le nouveau gouvernement ibérique portant fort à gauche n’ayant pas manqué l’occasion d’accueillir ces immigrés illégaux.

L’analyse de ces événements permet de mettre en lumière un fait intéressant

Il apparaît en effet que le navire en question a pu embarquer tous ces clandestins grâce à des instructions du centre de secours de Rome. On pourrait ainsi supposer que les autorités italiennes ont guidé l’Aquarius pour après mieux le refuser, et donc marquer leur opposition à l’immigration illégale par un coup d’éclat soigneusement orchestré. Le peuple italien n’a pas manqué de montrer son soutien à cette action. Les premiers résultats des élections municipales indiquent effectivement un considérable succès de la coalition de droite menée par la ligue du nord. Dans le même temps le mouvement 5 étoiles, beaucoup moins ferme sur la position migratoire mais sorti lui aussi gagnant des législatives de début mars, a subi un échec cuisant, étant absent de tous les ballottages dans les principales villes. Coup de maître donc de la ligue du Nord, qui remporte un succès électoral remarquable, tout en marquant fermement aux ONG et donc aux immigrés illégaux que les portes de l’Italie ne leur sont plus si ouvertes.

 

  • Commentaires

    Commentaires