• ads
racailles islamistes

Visiblement les Français n’ont toujours pas pris conscience du danger de l’immigration massive

De Gérard Brazon, Elu à Puteaux gerard-brazon.com
. Politique
22 juin 2018
59 Vues
Gérard Brazon
Gérard Brazon
Elu à Puteaux gerard-brazon.com

Alain Bentolila dans Valeurs Actuelles nous alerte sur des « jeunes à la conscience vacillante, sans repères culturels ni historiques (…) sans élévation spirituelle, ni morale (et) tuent sans la moindre réflexion »

Il débute sur un constat que nous avons tous fait hier, alors qu’en réponse, nous étions traités de racistes sans âme et sans cœur, quand nous disions avec bon sens, que Nicolas Sarkozy, Bernard Henri Lévy, Alain Juppé, Bernard Kouchner, Laurent Fabius et tous ces bon samaritains ont mis le feu au Moyen-Orient. Ils commirent l’irréparable en mettant à feu et à sang, sens dessus-dessous, au nom de l’ingérence humanitaire obligatoire, au nom de la nécessaire démocratie, et en niant la mentalité arabe et son amour des hommes forts et donc respectés. Saddam Hussein, et Kadhafi faisaient partie de ces dictateurs aux mains sales certes, mais qui garantissaient que nos mains soient propres, et avec lesquels on ne daignait pas commercer, voire plus !

Nous avons mis le chaos, et nous nous étonnons que ce chaos soit comme un tsunami. Il vient heurter nos côtes, et les vagues migratoires inondent nos régions. Nos dirigeants furent des incapables et notre peuple continue de les applaudir et de leur demander de revenir au pouvoir.

C’est à chaque fois une immense colère que d’entendre des militants comme ceux de l’ex UMP glorifier un Sarkozy, un Juppé, un Estrosi, une Pécresse, et même un Ciotti ou un Wauquiez pour cibler ces dirigeants de la droite « impure » qui ont abreuvé nos sillons nationaux de leurs décisions écœurantes et irresponsables au minimum, pour plaire à nos amis qui nous veulent tant de bien comme le Qatar ou l’Arabie Saoudite !

Désormais, nous avons sur notre territoire, des éléments qui s’agitent, polluent les quartiers, s’installent dans le tissu social et vivent comme un cancer dans notre société Française. Alors comme Alain Bentolila le dit, il faut réinvestir l’école, l’éducation.

La question posée est : comment réformer cette école de la République ou tant d’enseignants n’ont qu’une seule idée en tête, celle d’abolir la nation France ? Pendant plus de trente ans, l’immigration fut reine et l’enseignement des valeurs françaises fut rejeté et considéré par le corps enseignant comme nationaliste, infect, raciste, voire fasciste, etc.

Ce sont bien les enseignants qui ont fait de la France la mère de tous les maux ! Ce sont bien les enseignants et les rectorats qui n’ont pas eu le courage, au minimum, de faire passer un message d’assimilation ! Ce sont des hommes politiques comme l’inénarrable Lionel Jospin qui botta en touche vers le pitoyable Conseil d’Etat pour les premières voilées. Les socialistes furent une véritable plaie, mais la droite qui leur succéda y ajouta le vinaigre ! Elle ne valait pas mieux !

Ces élèves nourris par une télé-réalité imbécile, par des jeux vidéo débiles (…) ont été abêtis jusqu’à en faire des proies faciles pour des marchands d’illusions explique Alain Bentolila ! L’école n’a pas réussi à les former à l’exigence de vérité ! Qui peut nous expliquer que des jeunes hommes, et des jeunes femmes puissent croire que le paradis se trouve derrière le suicide ? Que la vraie vie est au paradis des 72 vierges, des rivières de lait et de miel, et que là se trouve la vie éternelle sans se poser la seule question qui vaille, qu’est-ce que je vais faire de ces 72 vierges, des tonneaux de lait, de miel pendant toute une éternité ? Est-ce que mon éternité va être une série de déflorage permanent ? De lait et de miel chaque jour ? Qui me dit qu’au bout d’un certain laps de temps, dégoûté des vierges, je n’aurais pas envie de me taper mon voisin ? De goûter au citron, et dans 100 ans, est-ce que ce sera toujours les mêmes vierges ? Pas une au moins, ayant de l’expérience, une vraie femme quoi, une femme aimant le sexe, une qui pourrait me faire découvrir les interdits, une qui aurait planqué un peu d’alcool, une qui me ferait découvrir les plaisirs salés, en plus de ceux acides ?  Finalement la vie sur terre est belle, surtout qu’en plus, elle est bien tangible !

Il faut attendre la fin de l’article pour malheureusement tomber dans le« il faut qu’on et il y a qu’à »! Un grand classique !

Construire en France une école en alliance avec les familles ! Encore faut-il que les familles le veuillent bien, qu’elles comprennent, qu’elles assimilent les fameuses valeurs de la France, etc.

Permettre aux élèves de se défendre intellectuellement contre l’illogisme, le mensonge, l’obscurantisme ! On tombe dans le discours qui sent la bien-pensance et refuse de nommer les causes véritables ! Si les enfants avaient des parents, des vrais, anxieux de leur réussite, désireux qu’ils apprennent, ils auraient probablement des enfants en capacité de comprendre intellectuellement. Si ces parents indélicats savaient que les bêtises de leurs gosses allaient leur coûter leurs revenus sociaux, qu’ils allaient payer les dégâts qu’ils commettent, la donne commencerait à changer ! La responsabilité pour ces parents démissionnaires, passe par le fric et les aides sociales ! Ce n’est pas dans un environnement scolaire laxiste, des parents qui s’en moquent, des cités où il suffit de faire le guet pour gagner deux fois le smic, que l’enfant va réfléchir contre l’illogisme, le mensonge ! Il est né avec, et vit déjà dedans !

Il faut lutter contre les dérives idéologiques ! Je souscris absolument ! La dictature syndicale des professeurs est un scandale, tout comme celui des rectorats qui sanctionnent les profs qui aimeraient parler de la France en bien ! Que dire des différents ministres de l’Education nationale ?

Il nous faut un lieu où cohabite laïcité et spiritualité ! Là on touche le fond ! L’école ne peut pas être ce lieu ! Nous savons tous les difficultés qu’ont les instituteurs et les professeurs des écoles face à des classes où il n’y a que peu de Français de souche. Ils sont contestés lorsqu’ils abordent les Croisades, qui fut une juste réponse à l’occupation de Jérusalem par les arabo-musulmans, sur l’esclavage arabo-musulman, la traite des blancs dans le Caucase, la traite négrière des Occidentaux, celle aussi pratiquée par les noirs eux-mêmes, sur les bienfaits et les méfaits de la colonisation, l’égalité des sexes, l’Histoire de France, de Clovis à aujourd’hui, etc.

Inutile d’expliquer à des mômes lobotomisés par des parents, des frères salafistes, des imams, que le spirituel peut s’expliquer et doit trouver un juste équilibre avec la laïcité ! Pour eux, la laïcité ce n‘est pas la neutralité, la tolérance et l’acceptation de l’autre, du voisin, c’est la liberté de pratiquer et de s’imposer dans l’espace public sans aucun frein.

Je crois que la réponse première est le retour à l’autorité, aux droits appliqués sans état d’âme, à l’interdiction, à la sanction, à la main tendue bien sûr, mais avec le bâton bien apparent. Le respect cela se mérite ! Le Roi du Maroc pourrait nous donner des leçons, certains dictateurs nationalistes ont prouvé qu’ils avaient su dominer leurs sociétés ! Le monde musulman n’est pas fondamentalement démocratique, il est coranique, il met dieu au dessus des lois humaines, il est dominé par des hommes forts qui s’en prévalent. Tant que l’on combattra des Bachar Al Assad, au lieu de le comprendre, nous n’arriverons pas à savoir ce qui se passe chez nous.

 

  • Commentaires

    Commentaires