• ads
yael-braun-pivet

Le député En Marche Yaël Braun viendra pas à l’Assemblée nationale les mercredis car elle s’occupe de ses enfants

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Politique
12 juillet 2018
37 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Souvent en lisant les nouvelles que je commente je me dis comprendre ceux m’accusant de faire des Fake News, oui je l’avoue je peux finalement le comprendre, même si ces gens font malgré tout preuve d’une assez grande fainéantise intellectuelle puisqu’ils se référent essentiellement aux titres sans jamais lire les contenus et les source. Malgré tout cela reste à peu près plausible. Pourquoi ? Parce que les informations que je reçois et qui sont vraies sont complètement folles. Enfin, je veux dire hors de l’imagination humaine, celle qui permet une certaine rationalité. De ce qui est possible, ou acceptable et ce qui ne l’est pas.

Je vais faire le parallèle avec ce texte, j’apprends ainsi par le plus grand des hasards que Mme Yaël Braun nouvellement élue député, et cerise sur le gâteau présidente de la commission des lois un des postes les plus important du parlement n’ira pas à l’Assemblée nationale car elle s’occupe de ses enfants. C’est pas une blague, nous ne sommes pas le 1er avril, ou sur Le Gorafi site parodique, non il s’agit bien là d’une vraie information, sans trucage, sans parti pris, sans volonté de transformer une réalité quelconque, voilà cette dame visiblement important rouage de l’équipe macronienne a décidé que le mercredi était le jour de ses enfants et par conséquent ne se déplacera pas rue de l’université pour y exercer le travail pour lequel elle a été élue. Je précise d’ailleurs que le mercredi est peut-être le jour le plus important de la semaine, d’abord car c’est ce jour que se réunit la commission ensuite car l’après-midi nous avons les questions au gouvernement diffusés sur France 3.

C’est évidemment et vous en conviendrez totalement impensable, ou plutôt devrai-je conjuguer cela au passé étant donné que la fameuse nouvelle politique, la politique autrement deviendra la norme.

Je pourrai faire des tartines sur cette dame, aller même jusqu’à regretter la féminisation du Palais Bourbon, évidemment je le pense, ça n’apporte rien de bon et l’on peut m’accuser de toute la misogynie du monde, je l’assume pleinement. J’irai encore plus loin, c’est les principes du macronisme, les incapables à la tête des institutions pour soi-disant faire le renouvellement. Ca me fait penser aux premiers jours du régime castriste à Cuba, où pour se répartir les postes les uns et les autres levaient la main lorsqu’un ministère ou une fonction l’intéressait. Che Guevarra qui disait avoir quelques vagues devenait ainsi ministre des finances et président de la banque centrale. On a vu ce qu’est advenu de Cuba. La France en prendra le même chemin.

SOURCE VALEURS ACTUELLES

 

  • Commentaires

    Commentaires