• ads
chef cab

Si la loi des « Fakes news » était appliquée, Macron aurait étouffé l’affaire Benalla !

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Réunions publiques
24 juillet 2018
39 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Vous comprenez donc pourquoi je m’insurgeais si fortement contre la nouvelle loi sur ces fameuses Fake news. Parce que sous couvert de ses fameuses rumeurs que voudrait combattre la Macronie, nous touchons au sacro-saint droit d’informer les Français. Que croyez-vous qu’il se passerait si j’étais celui qui avait sorti le scoop sur l’affaire Benalla ?

Les agences complices d’Etat telle l’AFP ou les moralisateurs du Monde, ou de Libé me seraient tombées dessus m’affirmant que non tout cela vient de l’imaginaire de l’extrême-droite triomphante voulant fragiliser la fameuse république. Ou bien un juge dépêché à la va-vite se serait fait un plaisir de censurer La Gauche M’a Tuer par voix de justice. Du coup il n’y aurait pas d’histoire, pas d’affaire, pas de scandale, en réalité Macron continuerait comme si de rien n’était, il serait clean et passerait pour le chevalier blanc qu’évidemment il n’est pas.

Cette loi est dangereuse, elle prive tout un chacun de l’information objective, que chaque Français doit avoir en son âme et conscience.

J’ai donné là un exemple précis, oh je sais bien, que mes amis de la gauche trouveront à redire, de toute façon ils n’ont rien d’autre à la bouche, mais sachez que nous allons vers moins de liberté et plus de propagande d’Etat. C’est ça la Macronie En Marche.

  • Commentaires

    Commentaires