• ads
le pen wauquiez1

Gauchisation de la France : Mythe ou réalité ?

De Melvin TALLIER,
. Politique
2 août 2018
158 Vues
Melvin TALLIER
Melvin TALLIER

Mariage homosexuel, montée en puissance des mouvements LGBT+, promotion de l’ouverture des frontières, décadence musicale le jour du 14 juillet à l’Élysée : la gauche semble être devenue la grande gagnante de ces dernières décennies. D’où provient cette décadence nationale que de plus en plus de français définissent comme une « gauchisation de la société » ?

Si décadence française il y a, c’est qu’il y a eu auparavant cadence. Cette même cadence, née d’un baptême, survivra presque 1300 ans avant d’être réduite en cendre par la République. Seuls les phénix renaissent de leurs cendres : la France telle qu’on l’avait toujours connue à l’époque, elle, disparut. Une autre nation est née, c’est la Révolution.

C’est donc au siècle des Lumières que les partis politiques voient le jour pour la première fois. C’est la Genèse de la gauche et de la droite. Ci-dessous, on observe les différentes sensibilités politiques qui ont divisé la nation à la fin du XVIIIe siècle :

tableau numéro 1

En France, nous observons que les idées naissent à l’extrême gauche et meurent à l’extrême droite. Le tableau ci-dessous est très explicite, nous remarquons que l’esprit révolutionnaire de l’extrême gauche en 1789 devient la sensibilité politique de l’extrême droite en 1980 :

tableau numéro 2

 

Nous analysons donc une progression des idées vers la droite : la gauche créée des concepts et la droite ne fait que freiner les idées de la gauche. Inéluctablement, les idées matrices sont de gauche et poussent les idées vers la droite. C’est en ceci que les idées révolutionnaires d’extrême gauche sont devenues des concepts de droite au XXe siècle et qu’aujourd’hui c’est au Rassemblement National (ex-FN) de reprendre le flambeau.

Si Marine Le Pen prône les idées de l’extrême gauche du XVIIIe siècle, que reste-il de droite en France et qu’adviendra la France dans l’avenir si rien ne change ? En fait, n’est-ce pas à la droite, la vraie, de se réveiller et d’arrêter de se gargariser d’être une élite intellectuelle incomprise ? En vérité, je vous le dis : le jour où la droite, qui aujourd’hui est quasi-inexistante, songera au bien commun national et se mettra au service des français au lieu de chercher à se servir, alors, et seulement dès lors, la nation pourra être sauvée, et le prochain souverain pourra gouverner pour le peuple de France et par cette même France il rayonnera dans le monde.

 

  • Commentaires

    Commentaires