• ads
FRANCE-HEALTH-CHARITY-TELETHON

Le célèbre chanteur breton Alan Stivell dénonce les ravages de l’arrivée des migrants

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Politique
10 août 2018
1 View
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

J’aime lorsqu’un artiste de renom sort des codes établis et du fond de son cœur balaie le politiquement correct pour dire ce qu’il en est dans la réalité. Souvent ces acteurs, ces chanteurs, sauf exception évidemment comme Delon, Depardieu, ou Sardou, n’ont que le langage de l’antiracisme à la bouche, de ce fameux vivre-ensemble pour lequel ils militent mais qu’ils ne respectent. On sait tous que ni Patrick Bruel, ni Josiane Balasko, ni tous ceux qui chantent pour les Resto du cœur n’ont les désagréments de loger face à des migrants. Ils ne les rencontrent d’ailleurs jamais sauf peut-être pour faire la promotion de leur générosité mais ça dépasse jamais un temps court.

Donc lorsqu’une célébrité énonce une vérité, il faut la saluer, surtout lorsque celle-ci est politiquement incorrect et qu’elle ferait de la personne qui dénonce un paria dans son métier.

« Chez les celtes, la femme est l’égale de l’homme depuis l’antiquité et avant. Donc au moins 3000 ans. Et moins les femmes celtes sont celtes, moins elles sont égales » a déclaré l’artiste suite à la virulente polémique autour du « burkini », une tenue islamique de bain recouvrant la totalité du corps de la femme.

Le chanteur a dénoncé l’incompatibilité de la culture celtique avec les mœurs islamo-orientales, évoquant « le choc de voir des femmes très couvertes au soleil, souffrant forcément de la chaleur, quand leur mari se la coule douce en slip ou en sweet-shirt à la mode ».

Alan Stivell s’est ému de la progression du radicalisme musulman dans divers pays celtiques : « Cette inégalité affichée est acceptée même dans la police en Écosse. Ce qui me parait un degré de plus absurde. »

Bravo à lui, espérant qu’il servira d’exemple, malheureusement j’en doute.

SOURCE BREIZATAO

  • Commentaires

    Commentaires