• ads
citation-de-Vladimir-Poutine-sur-le-terrorisme

Pourquoi n’avons-nous pas en France un homme d’Etat de la trempe de Poutine ?

De David L.,
. Internationale
14 août 2018
100 Vues
David L.
David L.

Vladimir Poutine, surnommé l’ours de la taïga est le plus grand chef d’Etat Européen actuel et je vais tenter de vous le prouver en quelques lignes.

Pourquoi la situation de la Russie face à l’Islam est-elle complètement différente de la nôtre ? Pour une raison très simple, c’est que l’Islam est soumis à l’Etat et non le contraire comme chez nous.

La Russie est un pays qui malgré la pression occidentale n’a jamais transigé sur la question des valeurs. Ses structures traditionnelles (chères à Éric Zemmour) sont maintenues et le féminisme (qui est le fourrier du gauchisme) n’a jamais pu se développer. Poutine n’a jamais cédé un pouce sur cette question. D’autre part le capitalisme est également subordonné à la puissance étatique. On peut ajouter à cela un christianisme orthodoxe (en augmentation constante en termes de croyants) qui vient chapeauter le tout et renforcer l’unité nationale.  La conséquence : l’ordre s’en trouve ainsi préservé.

L’Islam, contrairement à chez nous, était présent dès l’origine de la Russie, qui s’édifiât sur un multi-ethnicisme et un multiculturalisme, du fait de sa géographie particulière (elle est située au carrefour de l’Europe et de l’Asie). Il est de ce fait compréhensible que Poutine doive composer avec une population musulmane relativement conséquente, par rapport à d’autres pays assez proches, comme la Pologne ou la Hongrie, qui n’ont pas du tout la même configuration et la même histoire.

Certains racialistes benêts qui manquent de culture et voient tout à travers le prisme racial ne comprennent pas que Poutine, bien qu’il soit chrétien orthodoxe, tolère un pourcentage non-négligeable de musulmans. Sa grandeur est précisément dans le fait de préserver la tradition multiséculaire de son pays, tout en maintenant une paix ethnique, et un respect réciproque.

Dernièrement, l’acteur dégénéré Samy Naceri, qui n’en était pas à son coup d’essai, s’est vu infligé une correction monumentale dans un bar de Moscou, pour avoir comme à son habitude, dans un état d’ébriété avancé, provoquer des moscovites. Sans doute avait-il présumer ingénument qu’un groupe de blancs ne pouvaient pas lui tenir tête à lui, le maghrébin indomptable. Il l’a eu dans l’os. Cet exemple est parfaitement révélateur de l’état d’esprit russe.

C’est en effet la différence fondamentale entre eux et nous : la virilité et même le virilisme. Jamais les russes n’accepteront que l’Islam ne dicte sa loi. Tandis que nous, dans le même temps, des décennies de gauchisme, de féminisme outrancier et irrationnel ont amolli, féminisé, dénationalisé, désinstinctisé l’européen de l’ouest.

Le rempart du traditionalisme russe, sous l’égide de Poutine, face à l’Islam (un autre patriarcalisme), est le garant de la paix civile.

Voilà pourquoi nous devons nous en inspirer et revenir au modèle qui jadis fut le nôtre afin de faire contrepoids à une religion, qui fort de sa démographie, de sa vigueur et de sa foi, est en passe de nous submerger.

Notre seule solution si nous voulons survivre en tant que nation française, dans son sens identitaro-culturel : en finir avec le progressisme, le féminisme, le gauchisme… sinon, je vous le dis les amis, nous sommes voués à la perdition. En fait, nous y sommes déjà à moitié plongé… il ne reste plus qu’un pas pour perdre pied… définitivement.

 

  • Commentaires

    Commentaires