• ads
touche-pas-ma-retraite

Macron s’acharne sur les retraités Français qui perdront encore plus de pouvoir d’achat en 2019 !

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Economie
27 août 2018
27 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Je ne sais pas ce que les retraités ont bien pu faire à Emmanuel Macron mais visiblement le président de la république leur en veut, et méchamment même. Déjà que la hausse de la CSG leur sera fortement impacté voilà que celui-ci va pondre une réforme n’allant pas dans le bon, prolétarisant encore plus les retraités qui ont cotisé toute leur vie durant.

Ainsi, nous apprenons que « Les allocations familiales sont aussi concernées…

Le gouvernement va revoir la prévision de croissance pour 2019 : l’exécutif s’attend désormais à une hausse de 1,7 % du PIB, contre 1,9 % précedemment. Dans le même temps, Edouard Philippe assure que « la maîtrise de la dépense publique et de la dette » restent des priorités.

Pour éviter de dépenser trop, le gouvernement va donc « désindexer » plusieurs prestations sociales de l’inflation en 2019 et 2020. C’est notamment le cas des pensions de retraites : l’année prochaine, elles progresseront seulement de 0,3 %, alors que l’inflation devrait être beaucoup plus élevée (en juillet, elle atteignait 2,3 % sur un an). La conséquence est limpide : les retraités vont perdre du pouvoir d’achat.

Outre les pensions de retraite, l’aide personnalisée au logement et les allocations familiales subiront le même sort. »

Evidemment c’est toujours les mêmes qu’on spolie, toujours cette classe moyenne qui peut encore aujourd’hui payer, mais pour combien de temps ?

Pourtant il existe une solution très simple, qui ne prendrait aucun risque électoral puisqu’ils ne plébiscitent par Macron, c’est bien entendu toucher au social enfin au social à l’assistanat de ceux qui ne veulent pas bosser.

Pourquoi toujours traquer la classe moyenne, c’est un acharnement, on sait tous où le pays perd cet argent dont il a besoin, c’est je le répète encore l’assistanat, et la fonction publique non régalienne et non hospitalière. Donc acharnez-vous sur eux et arrêtez d’emmerder les Français qui portent l’économie nationale. Je n’ai pas beaucoup d’espoir mon appel restera lettre morte, et cela pour notre plus grand malheur.

 SOURCE 20 MINUTES

  • Commentaires

    Commentaires