• ads
femme-voilée-hopital

Corse : un docteur menacé avec une arme de poing pour avoir demandé à une femme d’enlever sa burqa

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Société
8 septembre 2018
49 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Voyez dans quelle France, ils veulent nous faire vivre. Une nation dans laquelle un docteur a interdiction de demander à une femme en burqa de l’enlever pour l’ausculter, car paraît-il c’est « hram wesh mon frère » comme ils disent.

Nous allons tout droit vers la dictature des criminels et des voyous, ce sont eux qui finiront par dicter la loi. L’Etat central, trop peureux a abandonné toute forme d’autorité afin de revenir à l’époque féodale où les seigneurs faisaient la nique au Roi. A la différence qu’autrefois ils apportaient malgré tout travail et protection à ceux qui juraient fidélité. Rien de tout ça, aujourd’hui, juste une population de nuisibles, voulant faire régner sa sentence, celle du crime et de l’anarchie afin d’engendrer le désordre. Ce désordre destructeur visant à détruire notre société construite après deux millénaires par nos anciens. Ces derniers se sont battus pour notre France, ils y ont même pour beaucoup d’entre eux laisser leur vie. Subissant des vagues successives d’invasion de guerriers hostiles dont l’objectif était la mise à mort de la nation. Et pourtant grâce à la foi d’un peuple, nous sommes toujours sortis la tête haute, et sommes restés définitivement Français.

Mais cette gauche ne supporte pas justement cette glorieuse épopée de l’Histoire de France, ils détestent sa grandeur, son art, sa culture, son aura, sa civilisation. Ils voudraient voir tout cela périr dans les décombres, afin d’y apporter leur propre vérité, leur vision décérébrée. Ouvrez grand les frontières et que tous les exclus des pays orientaux viennent y prospérer ici chez nous, contre nous mais surtout sans nous. C’est leur rêve, ils feront tout pour y arriver. Ils ne veulent ni autorité, ni ordre, juste la jungle, celle bien entendu du plus fort contre le faible. Le dominant étant ceux qu’ils accueillent.

Ce serait 1984 de Georges Orwell, mais à Paris, à Marseille, à Lille, à Bordeaux et plus à Londres. Les honnêtes gens devant courber l’échine, raser les murs, les flibustiers seront les rois de France. Plus de valeur, plus de morale, plus rien seule la fausse liberté de pouvoir ce qu’on veut dans le domaine du crime. Aucune règle, aucune infrastructure, aucune instruction, aucune avancée humaine, aucune croyance, juste une existence faite de banditisme.

En attendant les Français rejetant cette société dans laquelle on nous oblige à faire allégeance sont battus, tabassés et roués de coups, puisqu’ils ne se soumettent pas à ce nouvel ordre établis. Ils résistent et ont le malheur comme pour ce médecin d’appliquer son serment d’Hippocrate. Et l’Etat socialiste laisse la gangrène se propager. Jusqu’à quand accepterons-nous cela ? La question mérite d’être posée.

  • Commentaires

    Commentaires