• ads
le-drian-macron

Le ministre Le Drian est un traître, il défend les terroristes « Français » de l’Etat islamique

De Manuel Gomez, Journaliste, Ecrivain
. Politique
13 septembre 2018
30 Vues
Manuel Gomez Journaliste, Ecrivain
Manuel Gomez
Journaliste, Ecrivain

Faudrait tout de même se mettre d’accord.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, nous met en garde, ce 11 septembre, contre le danger d’intervenir en Syrie, à Idleb.

Intervention qui, selon son analyse incomplète, risquerait de disperser entre 10 000 et 15 000 djihadistes (dont quelques dizaines de terroristes « français », comme on dit) se réclamant d’Al-Qaïda, réfugiés actuellement dans la ville assiégée, et qui seraient des risques demain pour l’Europe et notre propre sécurité.

D’un autre côté, Le Drian estime qu’une intervention de la Russie, de l’Iran et des forces loyales syriennes, provoquerait « la pire catastrophe humanitaire du siècle ».

Pour le ministre des Affaires étrangères, il est question, je présume, uniquement du XXIe siècle qui a débuté il y a tout juste 18 ans car, autrement, il pourrait se souvenir des bien pires catastrophes humanitaires qui se sont produites en 39/45 et 14/18. Il est vrai que, par chance, il s’agissait d’un autre siècle et cela se passait en Occident, ce qui était moins grave !

Alors que préconisez-vous, M. Le Drian ? Exterminer à Idleb ces milliers de combattants de l’islam ou les laisser se disperser en Europe et en France ? Faudrait savoir ? Avez-vous une solution française autre que vos réflexions irréfléchies ?

Les prix à la hausse des carburants, depuis quelques mois, n’ont pas eu de conséquences uniquement sur notre pouvoir d’achat mais également sur le budget des entreprises de transports qui voient les réservoirs de leurs camions régulièrement siphonnés et subissent des pertes d’exploitation de plusieurs dizaines de milliers d’euros pour cause de vols subis directement dans les réservoirs de leurs poids lourds qui stationnent sur les aires des autoroutes non surveillées.

1 916 vols de carburant recensés dans les seules zones urbaines couvertes par la police nationale et 6 268 dans les secteurs réservés à la gendarmerie, essentiellement ruraux, selon les statistiques du ministère de l’Intérieur.

Il peut s’agir du simple particulier qui siphonne un bidon de dix litres, de chauffeurs de poids lourds entre eux ou de bandes organisées, voire de filières internationales.

« Le transfert de réservoirs d’une contenance de 300 à 500 litres de gazole s’effectue directement de poids lourd à poids lourd qui stationnent à proximité, par le biais d’un système à pompe, et l’opération prend moins de cinq minutes », explique le capitaine Fréderic Lest, commandant l’escadron départemental de la sécurité routière de Côte-d’Or.

Plus de 8 000 délits ont été répertoriés depuis début 2018 mais ils sont bien plus nombreux car les chefs d’entreprise ne prennent même plus la peine de déposer systématiquement des plaintes.

Mais également près de 9 000 plaintes, depuis début 2018, contre les particuliers qui décident de quitter les stations-service sans payer leur plein.

Les stations-service se protègent de plus en plus contre ces agissements en privilégiant le « prépaiement ».

L’Afrique du Sud est devenue « médaille d’or » des meurtres quotidiens : 20 336 homicides pour la période d’avril 2017 à mars 2018, soit 56 meurtres par jour.

Une augmentation de 7 % sur les douze mois précédents, selon le rapport annuel sur les statistiques de la criminalité remis par les services de police et donc six fois plus qu’aux États-Unis, souvent cités en exemple !

Le ministre de la Justice d’Afrique du Sud, Bheki Cele, a déclaré devant les députés réunis dans la capitale, Le Cap : « Je peux dire que la police d’Afrique du Sud a baissé les bras. Il faut mettre un terme à cette situation et inverser très, très vite cette tendance ».

France : Niort (Deux-Sèvres) – Dimanche après-midi, peu après 18 h, un jeune homme âgé de 27 ans est retrouvé mort poignardé dans un appartement situé au premier étage d’un immeuble du centre-ville.

Le meurtrier est activement recherché.

Il pourrait s’agir d’un éventuel règlement de comptes mais lié à quoi ? On l’ignore pour le moment

Montauban (Tarn-et-Garonne) – Ce mardi matin à l’aube, deux individus, dont un mineur, ont été interpellés pour « association de malfaiteurs dans le cadre d’une entreprise terroriste », l’un à Montauban et le second à Béziers (Hérault).

Ces deux individus avaient exprimé, sur les réseaux sociaux, le désir de rejoindre un territoire de djihad.

Le mineur, de nationalité russe et d’origine tchétchène, avait fait déjà allégeance à Daech.

Il s’était filmé, habillé en combattant, et avait déclaré son souhait de rejoindre au plus vite l’État Islamique.

Saint-Denis (93) – Une femme d’origine asiatique et son fils, âgé de 28 ans, ont été agressés dimanche soir, vers 23 h 50, par des voyous en scooter, rue Édouard-Vaillant.

L’un des voyous du deux-roues a arraché le sac de la femme, qui se trouvait sur son épaule, et il a aussitôt démarré, entraînant la femme dans son sillage, traînée sur plusieurs mètres.

Son fils, qui tentait de la défendre, a reçu un violent coup.

Tous deux ont été transportés vers l’hôpital Delafontaine, à Saint-Denis.

Nancy (Meurthe-et-Moselle) – Dimanche, tôt dans la matinée, deux jeunes étudiantes qui traversaient la place Stanislas, l’une des plus belles du monde, ont été violemment rouées de coups, sans aucune raison, par un individu passablement éméché qui s’est enfui aussitôt.

Bordeaux (Gironde) – Dans le hall de la gare Saint-Jean, dimanche à 20 h 30, une patrouille de surveillance générale de la SNCF interpelle un individu afin de lui signaler qu’il est interdit de fumer, comme cela est indiqué sur les panneaux.

L’individu, un migrant d’origine syrienne, sans domicile fixe et se disant mineur, baisse son short et son slip et exhibe son sexe tout en insultant copieusement les agents et cela devant une vingtaine de passagers traversant le hall.

Placé en garde à vue, au commissariat central, le migrant illégal, « mineur isolé », a dégradé le matelas de la cellule.

L’individu a été immédiatement expulsé… mais non, je plaisante !

Il est ressorti totalement libre avec une convocation en justice.

Les magistrats vont très certainement l’attendre très longtemps !

 

  • Commentaires

    Commentaires