• ads
nyssen macron

Dorénavant même sans posséder une télé, vous en paierez obligatoirement la redevance !

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Politique
14 septembre 2018
12 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Il est normal de payer ses impôts, à titre personnel je milite pour que TOUS en paient suivant ses propres moyens. D’abord cela redonne une certaine fierté à chacun puisque chaque Français se verrait contribuer au bon fonctionnement de notre pays. Lorsque l’on ne paie rien on se sent un peu comme exclus du destin national puisqu’on ne contribue en rien en la destinée de la France. De plus il est important que chacun puisse assimiler que dans le fond rien n’est gratuit que cela soit les routes, les écoles, les hôpitaux etc. et que dans le fond on comprend le coût des investissements seulement lorsque soi-même on met la main à la poche, mais bon là est un autre débat.

Donc pour en revenir à notre sujet principal oui il est nécessaire de régler l’impôt, seulement ce que je n’accepte pas c’est la gestion de cette collecte. Je ne veux pas être taxé à outrance pour réparer les erreurs des politiques, je ne vois pas au nom de quoi je dois payer pour la gestion calamiteuse des 40 dernières années. Depuis l’avènement de l’Etat providence et du social à outrance, les Français paient très chers pour maintenir un niveau de vie élevé aux étrangers et autres migrants, aux assistés, aux jeunes des banlieues, pas à tous mais à beaucoup de fonctionnaires, aux politiques grassement payés, aux associations néfastes telles les SOS Racismes et consorts, aux syndicats, aux journalistes et à tous les rebus que peut compter ce pays. Sans cela dont le coût pour nos compatriotes est de 650 milliards d’€ par an, nos finances se porteraient à merveille et l’impôt serait pour chaque contribuable facilement divisé par 2.

Je ne veux pas payer pour cela et je le dis haut et fort, et si les Français sont d’accord avec moi, ils auront raison.

Seulement cet Etat providence a encore de beaux jours devant lui, le social ne diminuant jamais, pire il augmente et je ne serais pas surpris qu’il soit en réalité à des sommes bien plus importantes que les 650 milliards officiels, plus proches j’en suis persuadé des 700 ou 800 milliards. Le chômage explosant chaque année, les immigrés arrivant toujours plus nombreux, les allocations nouvelles créées tous les quatre matins, le déficit ne peut que s’aggraver.

Pourtant Macron avait promis un arrêt de la hausse de l’impôt de l’Etat, mais vous savez les promesses pour ce qu’elles valent.

Ainsi, nous apprenons « La ministre de la Culture Françoise Nyssen a profité de son déplacement au festival de la fiction télé à La Rochelle, pour relancer l’idée d’une réforme de la redevance ou contribution à l’audiovisuel Public (CAP). «La redevance TV doit être déconnectée de la détention d’un téléviseur en 2020» a-t-elle déclaré avant d’ajouter»L’objectif est que cette réforme soit adoptée dans «le projet de loi de finances pour 2020», qui sera présenté dans un an». Cette modernisation de la redevance est attendue mais repoussée depuis de très nombreuses années.

Le chantier de la réforme de la redevance a été lancé par François Hollande en 2014 mais n’a jamais abouti. L’idée est de prendre, enfin, en compte l’évolution de la consommation audiovisuelle des Français dans la perception de la redevance. Jusqu’à présent, cette dernière est liée à la possession d’un téléviseur dans un foyer (94 % déclarent en posséder un). Mais aujourd’hui, la consommation d’un contenu audiovisuel passe de plus en plus -et quasi exclusivement chez les jeunes- par le PC, la tablette ou le mobile. »

Vous avez bien lu. Evidemment nos belles âmes crieront à la manipulation, qu’il s’agit d’une simple mesure pour soi-disant faire que les Français ne mettent pas leur argent dans le même panier. Non c’est une politique d’Etat visant à ruiner ses indigènes de France afin d’installer les étrangers censés les remplacer. Qu’on me prouve le contraire. Si bien sûr c’est possible.

  • Commentaires

    Commentaires